LouiZeForum

3D vrml
 
HomeHome  FAQFAQ  SearchSearch  RegisterRegister  MemberlistMemberlist  UsergroupsUsergroups  Log in  3Dchats / forums3Dchats / forums  

Share | 
 

 Kubrick

View previous topic View next topic Go down 
AuthorMessage
alain
fondateur
fondateur
avatar

Number of posts : 23124
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Kubrick   Wed 12 Nov - 14:06












Quote :


vaffanculizzati (il y a 2 semaines)

sapete dirmi il nome del film ?? x favore

alfistadoc (il y a 2 semaines)
uomini contro DI FRANCESCO ROSI (1970)

Bjarkikalashnikov (il y a 3 semaines)

I do speak some German and I am quite capable of getting what they are saying but not everything, and I don't speak

any Italian, so could anyone tell me what they're saying
and on, both the in the German and the Italian.

altrastella (il y a 2 semaines)

German soldiers say "Stop, italian soldiers!
Don't let us kill you in this way! Turn back!"
And the italian lieutenant cries
"stop! stop this war of poor people against poor people!"



Paths of Glory :










Quote :


Nicolas Sarkozy a affirmé, mardi 11 novembre, à Douaumont dans la Meuse, que les fusillés pour l'exemple de 14-18 "ne s'étaient pas déshonorés", mais furent eux "aussi les victimes d'une fatalité qui dévora tant d'hommes" pendant la Grande Guerre.
Après avoir rendu hommage à tous les combattants français et étrangers de ce conflit mondial, le président de la République a évoqué le sort des fusillés pour désertion ou mutinerie.
"Je penserai à ces hommes dont on avait trop exigé, qu'on avait trop exposés, que parfois des fautes de commandement avaient envoyé au massacre, à ces hommes qui n'ont plus eu la force de se battre", a-t-il dit.

"Des hommes comme nous"

"Cette guerre totale excluait toute indulgence, toute faiblesse. Mais 90 ans après la fin de la guerre, je veux dire au nom de notre Nation que beaucoup de ceux qui furent exécutés alors ne s'étaient pas déshonorés, n'avaient pas été des lâches, mais que simplement ils étaient allés jusqu'à l'extrême limite de leurs forces", a poursuivi le chef de l'Etat.
"Souvenons-nous qu'ils étaient des hommes comme nous, avec leurs forces et leurs faiblesses. Souvenons-nous qu'ils auraient pu être nos enfants. Souvenons-nous qu'ils furent aussi les victimes d'une fatalité qui dévora tant d'hommes qui n'étaient pas préparés à une telle épreuve", a encore dit Nicolas Sarkozy. "Mais qui aurait pu être préparé à une telle épreuve?"
Auparavant, il avait souligné la nécessité d'"honorer tous les morts, sans exception".

675 fusillés pour désertion

Pendant la première guerre mondiale, 675 soldats sous l'uniforme français, dont 620 Français, ont été fusillés pour désertion, mutinerie, refus d'obéissance ou crimes de droit commun, après avoir été condamnés à mort par des conseils de guerre.
Des voix s'élèvent régulièrement pour demander la "réhabilitation" de ces combattants et l'ouverture des archives les concernant.
Les archives des conseils de guerre de 1914-1918 sont frappées d'une interdiction de consultation de cent ans - soit jusqu'en 2018 - mais des dérogations peuvent être accordées aux familles des fusillés ou aux historiens.

"Mémoire collective nationale"

En novembre 1998, Lionel Jospin (PS), alors Premier ministre, avait estimé que les mutins de 14-18 devaient "réintégrer aujourd'hui, pleinement, notre mémoire collective nationale".
Le président Jacques Chirac avait jugé cette déclaration "inopportune". Alors président du RPR, Nicolas Sarkozy avait estimé que Lionel Jospin avait voulu "faire un petit clin d'œil aux pacifistes" alors que la question "mérite mieux qu'un débat facile sur les effets de mode".
"Je me demande si le moment de la commémoration de tous ces sacrifices extraordinaires de la Première guerre mondiale était le bon moment pour mettre en avant un drame humain incontestable", avait-il alors commenté.



Kar Jenkins
Dies Irae




Quote :
11 mai 2008

Vers une réhabilitation des mutins de 14-18

Le secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens combattants, Jean-Marie Bockel, a affirmé samedi sur RTL, qu'il réflechissait à une réhabilitation, "au cas par cas", de mutins de la première guerre mondiale, afin que Nicolas Sarkozy puisse "prendre une orientation d'ici le 11 novembre". Une telle décision serait "un geste de réconciliation", a-t-il ajouté. "Nous sommes en train d'examiner l'ensemble du dossier de façon extrêmement précise (...) Sur les 600 personnes condamnées à mort, toutes ne l'ont pas été pour l'exemple. Il y a eu un certain nombre de droits communs et tous ceux qui l'ont été pour des raisons de refus de combattre ou de mutinerie n'ont pas été des mutins de 1917. Il y en a qui l'ont été dès 1914", a-t-il poursuivi.

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
 
Kubrick
View previous topic View next topic Back to top 
Page 1 of 1

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
LouiZeForum :: ARTS :: Cinéma / movies-
Jump to: