LouiZeForum

3D vrml
 
HomeHome  FAQFAQ  SearchSearch  RegisterRegister  MemberlistMemberlist  UsergroupsUsergroups  Log in  3Dchats / forums3Dchats / forums  

Share | 
 

 Sans papiers ( Tchétchénie et cie)

View previous topic View next topic Go down 
Go to page : Previous  1 ... 16 ... 29, 30, 31, 32, 33  Next
AuthorMessage
mark
+200
+200


Number of posts : 451
Registration date : 2012-06-01

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Thu 14 Mar - 10:11

fdsfsfs


Last edited by samd on Tue 23 Sep - 19:45; edited 1 time in total
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Thu 14 Mar - 12:47

OK ,thank you for the infos ,; but translate too :


Quote :
La ville de Bezons, en région parsienne, a attribué le mois dernier le titre de citoyen d’honneur à Majdi al-Rimawi, lequel a été condamné à la prison à vie en Israël pour son rôle dans l’exécution en 2001 de ministre du tourisme, Rehavam Zeevi.

Zeevi, qui avait fondé le parti de droite nationaliste Moledet, militait pour l’expulsion de tous les Palestiniens de la Cisjordanie et de la Bande de Gaza.

Le bulletin mensuel de Bezons cite le maire Dominique Lesparre (gauche) comme disant qu’honorer Rimawi était un « acte politique fort » lié à la « colonisation du peuple palestinien. »

Le bulletin mensuel a déclaré qu’il s’agissait d’une décision prise à l’unanimité par le conseil municipal de Bezons afin d’honorer Rimawi, dont l’unique crime a été « de défendre sa ville et ses habitants, appelant à l’application du droit international pour l’établissement de la Palestine dans les frontières de 1967 comme l’a recommandé l’Organisation des Nations Unies, avec Jérusalem-Est comme capitale. »

Le communiqué ne mentionne pas la mort du ministre israélien.

Al-Rimawi - en même temps que trois autres Palestiniens - a été reconnu coupable de l’exécution de Zeevi. Les quatre militants sont membres du Front Populaire pour la Libération de la Palestine, lequel a revendiqué l’exécution en représailles après l’assassinat d’Abu Ali Mustafa, le secrétaire général du FPLP, par les Israéliens au début de la même année.

Sur son blog personnel, Lesparre, a déclaré que al-Rimawi est « emprisonné depuis 10 ans pour avoir participé, avec son peuple, aux luttes de résistance contre l’occupation de son pays et à la lutte pour la liberté. »

L’épouse d’Al-Rimawi, Fathiya, s’est vue remettre la plaque en l’honneur de son mari lors de la cérémonie qui a eu lieu en février 2013.

Bezons et la ville natale Rimawi sont des villes jumelées depuis 2008.

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Mon 18 Mar - 0:32

[quote]


Quatre situations insupportables. Pas facile à lire. Mais il faut faire l'effort. Et ne pas se taire.

LA VALLS DES EXPULSIONS

SE DANSE AVEC DES FAMILLES DEMEMBREES



Expulsion en famille, les parents et les enfants sur un même vol commercial (et non sur un charter comme nous l’avions craint un moment pour la famille albanaise Maxhuraj expulsée le 13 mars sans que ni le ministère ni la préfecture coupables ne veuillent dire comment elle l’avait été), démembrement de familles, expulsion de lycéens en cours de scolarité, la palette des horreurs que le ministre Valls se plaît à mettre au service du président Hollande s’enrichit chaque jour.

Certes, comme le répètent Monsieur Valls et son cabinet, ces mesures sont légales, pour la bonne raison que ce gouvernement applique, et avec le zèle qu’on verra ci-dessous, des lois et des textes que le Parti socialiste avait vigoureusement dénoncés à leur promulgation. Etre dans la légalité n’a jamais empêché d’être dans l’odieux : l’esclavage, l’apartheid, la peine de mort, la torture ou, à une autre échelle, l’interdiction du vote des femmes ou l’interdiction de l’IVG, ont été des pratiques légales. Une légalité qu’il fallait respecter ou combattre ? Dans quel camp Valls aurait-il été ? Quand la loi organise des pratiques inhumaines ou odieuses, c’est la loi qu’il faut changer. Et, accessoirement, faire savoir à ceux qui l’appliquent avec zèle, l’estime dans laquelle on les tient.



Pour faire savoir à qui de droit la haute estime dans laquelle sont tenus leurs agissements (les coordonnées des préfectures coupables figurent après chaque situation) :

A l'Elysée :

Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr

Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr

Directeur de cabinet adjoint : alain.zabulon@elysee.fr

Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr

Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr

A l'Intérieur :

Dircab thierry.lataste@interieur.gouv.fr

Conseiller yves.colmou@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint renaud.vedel@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr

Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr



Pour se désinscrire de cette liste d’information, connectez-vous à http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/resf.info , allez à la rubrique « Abonnés » et entrez votre adresse mail. Vous n’avez pas besoin de mot de passe pour résilier votre abonnement, cliquez juste sur « Résilier »

En cas de dysfonctionnement, envoyez un mail à resf-adminsite@rezo.net



%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%



1) La fermeté selon Valls : les enfants à l’école, le papa emprisonné et bientôt banni

Alors que sa femme est en cours de régularisation et qu'ils faisaient les démarches pour récupérer la garde de leur benjamine, M. Delon LITANDA NGESELA, père de trois enfants, devait être expulsé vers Kinshasa dimanche 17 mars 2013. Conduit à Roissy, il a réussi à ne pas embarquer.

En 2009, Delon et les deux enfants aînés sont venus rejoindre Mme Litanda, arrivée en France quelques années plus tôt avec Kerenne, la benjamine. Les enfants sont scolarisés en 2nde à Juvisy, 1ere CAP à Quincy sous Sénart (91) et 6ème à Villeneuve st Georges (94). Arrêté alors qu'il allait déposer un dossier de demande de régularisation, M. Litanda a été placé en rétention sur la base d'une obligation de quitter le territoire français délivré en février 2013. Après qu’il ait eu perdu tous les recours juridiques, le gouvernement av ait prévu son expulsion pour ce dimanche matin à 10h20, sans même l’avoir présenté au consulat de son pays d’origine. Ainsi, lundi matin 18 mars, trois adolescents feront leur rentrée scolaire sans leur père menacé d’une nouvelle tentative d’expulsion à brève échéance. Tout est bon pour faire du chiffre comme le rappelle le ministre aux préfets dans sa circulaire du 11mars ! Ce qui était intolérable sous Sarkozy le reste sous Hollande.



Préfet : Jean-Luc Nevache mail : jean-luc.nevache@val-doise.gouv.fr prefecture@val-doise.gouv.fr

Directeur du cabinet : Gilles PRIETO gilles.prieto@val-doise.gouv.fr

Secrétaire général : Jean-Noël CHAVANNE jean-noel.chavanne@val-doise.gouv.fr



%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%



2) Arrêté et placé en rétention au CRA de Rennes, il risque le renvoi en Pologne



Eluardy TZERTSVADZE, père de famille géorgien vivant à Nantes depuis septembre 2012 a été arrêté mercredi 13 mars lors d’un contrôle routier et placé au centre de rétention de Rennes le jeudi 14 mars.

Arrivée en France en septembre 2012, cette famille s’est vue opposer par la préfecture de Nantes un refus d’admission au séjour en France et notifier une réadmission en Pologne, pays de transit et premier pays par lequel il a atteint l’Europe. C’est alors dans ce pays-là et aucun autre que le demandeur d’asile doit entamer des procédures de régularisation, selon la procédure dite Dublin II. Cette procédure permet ainsi de briser les familles au mépris de toutes considérations humaines sur le droit à la vie familiale. En cas de renvoi en Pologne, Eluardy serait séparé de sa femme Nadia, enceinte de 3 mois et de son petit garçon Davit âgé de 3 ans scolarisé à Nantes, et probablement renvoyé dans le pays qu'il a fui.

Un recours contre le placement en rétention de ce père de famille sera examiné lundi 18 mars à Rennes. Si ce recours juridique est perdu, ça sera au préfet de ce département de décider soit de se conduire humainement, en facilitant la régularisation et le séjour d’Eluardy, soit de se conduire inhumainement en s’obstinant à faire appliquer la mesure d’expulsion déjà prise.

RESF 44 appelle à la mobilisation pour empêcher l’expulsion d’Eluardy vers la Pologne.

44 Préfecture de la Loire-Atlantique tel : 0240412020 fax : 0240412025
Préfecture de la Région Pays de Loire tel : 0240086464 fax : 0240476666 s
www.pays-de-la-loire.pref.gouv.fr
Bureau de l'éloignement : Mr. Bernard Boulogne

02.40.41.48.41 prefecture@loire-atlantique.gouv.fr



%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%



3) Depuis plus de 10 ans en France, père d’un enfant né et scolarisé ici, en rétention depuis 12 jours, il risque l’expulsion à tout moment.



Hailiang Su, ressortissant chinois de 35 ans, marié et père d’un petit garçon né en France il y a 4 ans, est en centre de rétention administrative depuis le 5 mars 2013, après avoir été arrêté sur son lieu de travail (atelier de confection) à Aulnay ss/ Bois. C’est la 3ème fois que Hailiang se fait arrêter en trois ans. Il est actuellement sous le coup d’une OQTF délivrée il y a moins d’un an et qui l’empêche de déposer un dossier de demande de régularisation alors même qu’il est maintenant en France depuis plus de 10 ans.

Hailiang a toujours cherché à s’intégrer. A son arrivée, il s’était inscrit dans une association d’aide à l’apprentissage du français : il avait ensuite demandé à être reconnu en tant que réfugié : demande et recours faits ensuite avaient été rejetés. En février dernier, il a passé le DILF. La famille adhère à une association franco-chinoise bien connue. Leur petit garçon, Clément, est scolarisé dans une école du 10ème à Paris. Le frère et la belle-sœur de Hailiang sont régularisés, ainsi que leurs cousins germains. Une jeune cousine vient même de déposer un dossier de demande de naturalisation.

Malgré tout cela, Hailiang et Yunping Su n’ont pas de titre de séjour. Depuis plus de 10 jours, Madame Su est seule avec Clément et sans ressources, alors même que le jeune enfant a une jambe plâtrée à la suite d’un accident scolaire et requiert plus d’attention que d’ordinaire. Face à cette situation inhumaine, il est urgent que Hailiang Su soit libéré et que sa situation administrative soit réexaminée, afin qu'il puisse enfin travailler légalement et mener une vie sereine en France.

Merci de demander sa libération à Monsieur Bernard BOUCAULT, Préfet de Police de Paris

mail : prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr fax : 01 53 73 67 23





%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

On chasse bien les enfants aussi ! Le scandale de l’expulsion des jeunes majeurs

%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%



4) Sans-papiers malgré lui, expulsé par Valls, la chaise de Taoufik restera vide lundi 18 mars au lycée Bartholdi (St-Denis) .



Taoufik NAJEM est scolarisé en classe de seconde TMA "Technicien Menuiserie Agenceur" au lycée Bartholdi et habite à la Courneuve avec son père qui réside en France depuis 40 ans.

La première fois qu'il est entré en France, Taoufik n'avait que 12 ans. Il a été scolarisé à Drancy puis en raison de difficultés liées au logement, son père l'a renvoyé au Maroc. La situation du père stabilisée, il a pu revenir en France à l'âge de 15 ans et y vit depuis de manière continue. Il a obtenu son CAP "menuiserie" en juin dernier et poursuit ses études en vue d’obtenir un bac professionnel.

Enfermé à la prison pour étrangers de Vincennes depuis le 8 mars 2013 sur la base d'une obligation à quitter le territoire français délivrée contre lui en mai dernier, il risque d'être expulsé vers le Maroc dans les prochains jours. Seule la mobilisation citoyenne pourra empêcher qu’un jeune homme de 20 ans soit expulsé vers un pays où il ne souhaite pas retourner et où son frère ainé a été tué il y a un an.

Taoufik est décrit par le personnel du lycée comme un élève sérieux et assidu, loin du délinquant que Valls et ses exécutants essaient de nous décrire pour justifier ces reconduites arbitraires et iniques. Ainsi ses professeurs devront expliquer à leurs élèves, aux camarades de Taoufik dont beaucoup sont aussi nés ailleurs, pourquoi la France, pays des droits humains, expulse leur copain pour le seul fait qu'il n'a pas les bons papiers.

En France depuis 8 ans, Taoufik remplit pourtant les critères définis dans la circulaire du 28 novembre 2012. A quoi servent les promesses de réexaminer les dossiers antérieurs à la lumière de ce texte ? Quel danger un lycéen sans histoires peut-il bien représenter pour la France ? Cette décision est d'autant plus absurde quand on sait que le métier auquel le conduiront ses études est en pénurie de main d’œuvre en France.

Monsieur le Ministre, expliquez à ses camarades et ses professeurs où sont l'humanité et la nécessité de votre acte !



Pour sa libération :

Préfet de police de Paris : Bernard BOUCAULT

Fax : 01 53 73 67 23

mail : prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr



Pour l'annulation de son OQTF et sa régularisation :
Préfet 93: Christian LAMBERT

pref-secretariat-prefet@seine-saint-denis.gouv.fr

Fax secrétariat préfet : 01 41 60 58 07
Directrice des étrangers : Arlette MAGNE

arlette.magne@seine-saint-denis.pref.gouv.fr

Fax : 01 41 60 56 63

Secrétaire général : Eric SPITZ

eric.spitz@seine-saint-denis.pref.gouv.fr

Fax : 01 41 60 59 28












[quote]

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Sat 8 Jun - 18:18

Quote :





DIMANCHE, VALLS PREPARE LA FETE DES PERES… EN DEMEMBRANT UNE FAMILLE

Inacio Mendes Semedo a 48 ans, il est capverdien et vit en France depuis 13 ans. Il y a fait sa vie. Il habite Montfermeil avec sa compagne Béatrice, française, on a honte d’avoir à le préciser. Il a un petit garçon de 5 ans, né d’une précédente union. Nicolas est scolarisé en maternelle, à Gagny. Naturellement, son père s’occupe de lui et participe à son éducation, on le précise puisque les ministres de l’Intérieur s’arrogent le droit de regarder la vie des gens par le trou de serrure.

Il a été arrêté il y a dix jours, le 30 mai, à 7h du matin à la gare RER de Gagny alors qu'il se rendait à la sous-préfecture du Raincy pour se renseigner sur l'avancement de sa demande de titre de séjour déposée en juin 2012 et pour laquelle il n'a toujours pas de réponse. Il a été placé au centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot.

Son expulsion est prévue demain, une semaine tout juste avant la fête des pères. On espère que le ministre de l’Intérieur et ses conseillers auront une pensée pour Nicolas (5 ans) la semaine prochaine quand leurs propres enfants leur souhaiteront « Bonne fête Papa » !

Il est possible de faire savoir aux responsables de tels faits en quelle estime on les tient et de leur demander de cesser de valider la politique de Sarkozy en se fixant les mêmes objectifs atteints avec les mêmes méthodes.







Faxez et/ou mailez au Préfet de Seine-Saint-Denis pour l’abrogation de l’OQTF et sa régularisation :

M. Philippe GALLI

pref-secretariat-prefet@seine-saint-denis.gouv.fr

Fax secrétariat préfet : 01 41 60 58 07

Direction des étrangers : Arlette MAGNE

arlette.magne@seine-saint-denis.pref.gouv.fr

Fax : 01 41 60 56 63

Secrétaire général : Eric SPITZ
eric.spitz@seine-saint-denis.pref.gouv.fr

Fax : 01 41 60 59 28

A l'Elysée :

Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr

Directeur de cabinet adjoint : alain.zabulon@elysee.fr



Matignon : 1er-ministre@cab.pm.gouv.fr



A l'Intérieur :

Dircab thierry.lataste@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr

Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr













_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Wed 19 Jun - 21:01

resf wrote:

UNE POLITIQUE DE BRUTE :
14 ANS EN FRANCE, PERE D’UN ENFANT FRANÇAIS QUI A BESOIN DE LUI …  EXPULSE ?
 
L’expulsion de Rachid AZIZ est prévue jeudi 20 juin, si besoin avec un collant sur la bouche et attaché, lui a-t-on dit ! Ce serait la deuxième tentative après une première le 13 juin où il a refusé de partir « sans son fils »...
 Rachid AZIZ, de nationalité marocaine, en France depuis 14 ans, a obtenu un titre de séjour d'un an en 2010. Après 6 ans de vie commune avec Mme Assia SNOUSSI, de nationalité française, ils se sont séparés en août 2012.
Ils ont eu un petit garçon, Maydine AZIZ, de nationalité française, âgé aujourd'hui de trois ans et demi ; scolarisé à l’école maternelle du Jonquet, à Toulon.
Un titre de séjour de 10 ans devait être accordé à Rachid AZIZ en septembre 2012 ; mais ce document a été bloqué en préfecture parce que la mère a signalé que le père ne payait pas la pension prévue. Une OQTF a aussitôt été prononcée, toujours en vigueur bien que Rachid AZIZ ait repris les versements réguliers de la pension prévue depuis décembre 2012. Il est quand même scandaleux que le préfet s’arroge le droit de trancher de questions qui relèvent du juge aux affaires familiales !
Après un banal contrôle routier et 2 jours de garde à vue à Hyères(83), Rachid AZIZ a été conduit au CRA du Canet, à Marseille, le 31 mai 2013.
Des problèmes de santé compliquent la situation de la famille. La mère est fréquemment hospitalisée pour un traitement important, elle est en invalidité.  Chaque fois, Rachid Aziz  prend en charge son fils pendant ces périodes. Le garçon est lui-même suivi médicalement, avec souvent la présence du papa aux rendez-vous, il doit être opéré en septembre.
Cet enfant est très attaché à son père et vit très mal l'absence de son père depuis son enfermement au CRA et somatise. La maman est très inquiète en raison de ses propres problèmes de santé : Qui s’occupera de son fils, ou l’accompagnera pour les soins, quand elle sera elle-même hospitalisée ?
Pourtant, le Tribunal Administratif a confirmé la mesure d’expulsion !
 
 
Faxez et/ou mailez  au Préfet du Var pour l’abrogation de l’OQTF, l’annulation de la procédure d’expulsion et sa régularisation :
 
Préfet M. Laurent Cayrel laurent.cayrel@var.gouv.fr
 
Secrétaire Général de la Préfecture : pref-secretariat-sg@var.gouv.fr
 
04 94 18 83 83 ou 04 94 18 83 38 (cabinet du préfet)
 
A l'Elysée :
Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr
Directeur de cabinet adjoint : alain.zabulon@elysee.fr  
 
 Matignon :  1er-ministre@cab.pm.gouv.fr
 
A l'Intérieur :
Dircab  thierry.lataste@interieur.gouv.fr
Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr
Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr
Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr
 

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Sun 23 Jun - 13:14

resf wrote:

Deux familles menacées de démembrement. Priver des enfants de leur père, des pères de leur enfant, c’est ça, le changement ? 
Ministre de l’Intérieur =  ministre du démembrement des familles et du trou de serrure, avant comme maintenant ?

David IYOHA est nigérian, il a 44 ans, il vit en France depuis 16 ans : autant dire qu’il y a fait sa vie. Il a vécu plusieurs années avec une compagne française avec qui il a eu un enfant. Emmanuel a maintenant 4 ans et demi et est en 2ème section de maternelle à l'école Pierre Joigneaux, à Bois Colombe. Son père a bénéficié de titres de séjour en tant que parent d’enfant français. Mais quand, en 2012, le couple s’est séparé, David Iyoha a été privé de titre de séjour alors qu’il continue de s’occuper de son fils et participe matériellement à ses besoins à hauteur de ses revenus.
Ces façons de faire sont scandaleuses. On ne voit pas de quel droit on priverait un enfant de son père et un père de son enfant au prétexte que les parents sont séparés ! Quelles compétences ont les fonctionnaires de préfectures ou du ministère de l’Intérieur pour juger des affaires familiales ? Et pour qui se prennent le ministre et son cabinet pour s’arroger de tels   pouvoirs ? L’intérêt de l’enfant ? En quoi serait-il défendu par le fait d’expédier son père à des milliers de kilomètres, menotté et bâillonné comme un malfaiteur ? David Iyoha a déjà subi une première tentative d’expulsion le 14 juin. Il a refusé d’embarquer et a été tabassé. Il a déposé plainte devant l’IGS et a été entendu une première fois.
Ministre du démembrement des familles et ministre du trou de serrure, la gloire !
Coordonnées du ministère ci-dessous. N’hésitez pas à dire ce que vous pensez.

Chunlin LI vit avec sa femme aux Lilas (93). Ils ont une petite fille de 3 ans,  EMY, née en France. Elle fréquente la crèche Jacques Prévert depuis l’âge de 4 mois et est inscrite en petite section maternelle à l'école Romain Roland aux Lilas pour la rentrée. Très vive, elle parle déjà bien français pour son âge. M. Li est très présent auprès de sa fille dont il s'occupe le soir, quand la maman travaille. La petite réclame son papa tous les jours depuis sa mise en rétention il y a maintenant 9 jours."
"M. Li a une soeur qui vit avec son mari en région parisienne. Ils sont régularisés, ont construit leur vie ici, et ont deux enfants adultes, diplômés en France, qui y vivent et travaillent. Les deux parents travaillent, sont appréciés de voisins, des parents de crèche, etc. Bref, la vie de tout le monde. Sauf qu’ils sont arrivés en France en 2004, il y aura bientôt dix ans, qu’ils sont de nationalité chinoise et sans papiers.
Chunlin LI  a été arrêté le 13 juin 2013 lors d’un contrôle routier et placé en rétention. Il peut être renvoyé en Chine à tout moment, à 12 000 km, sans véritable espoir de retour,  abandonnant sa compagne et sa fille.
Est-ce vraiment pour ça qu’Hollande a été élu ? Est-ce « normal » ?
Faxez mailez sans modération  pour exiger la libération immédiate de M.  LI, d'une part au préfet de Seine et Marne qui l'a placé en rétention et d'autre part à celui de la Seine-Saint-Denis qui a pris une Obligation de Quitter le Territoire Français à son encontre.
Préfète du 77 : Nicole KLEIN
nicole.klein@seine-et-marne.gouv.pref.fr
Fax du secrétariat de la préfète : 0164717503
Préfecture 93
Préfet : M. Philippe GALLI
pref-secretariat-prefet@seine-saint-denis.gouv.fr
Fax secrétariat préfet : 01 41 60 58 07
Directeur de cabinet : Jean-Marc SENATEUR
Erreur ! Référence de lien hypertexte non valide.Erreur ! Référence de lien hypertexte non valide.
Fax : 01 41 60 56 63
Secrétaire général : Eric SPITZ
eric.spitz@seine-saint-denis.pref.gouv.fr
Fax : 01 41 60 59 28

Elysée :
Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr
Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr
Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr 
Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr
Matignon :  1er-ministre@cab.pm.gouv.fr
A l'Intérieur :
Dircab  thierry.lataste@interieur.gouv.fr
Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr
Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr
Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr
 

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Sat 29 Jun - 12:25



resf wrote:



Deux enfants de un et cinq ans en rétention : il faut réussir autant d'expulsions que la droite.

Une famille avec deux enfants est arrivée au centre de rétention de Lyon St Exupéry, le 27 juin au soir. Elle est un exemple de la politique du gouvernement envers les demandeurs d'asile et de ses conséquences concrètes.

Monsieur et Madame Osmani sont serbes, ils arrivent en France en janvier 2010 avec un enfant pour demander l'asile. Moins de 10 % des demandeurs voient leur demande acceptée. Ils sont parmi ceux qui sont rejetés. La Serbie est considérée comme un pays sans problème malgré toutes les séquelles de la guerre.

Un deuxième enfant est né en France en 2012. L'aîné a été à l'école, la famille s'est enracinée, Monsieur Osmani a une promesse d'embauche. Ils pourraient donc vivre en France mais la politique du gouvernement et de son ministre de l'Intérieur est de réaliser autant d'expulsions que Sarkozy, Guéant et consorts.

Quand ils ont été déboutés de l'asile, la préfecture de Haute Savoie leur délivre un OQTF le 27 mars 2013, confirmée par le TA le 30 mars 2013.

Ils ont été assignés à résidence en vue de leur expulsion. Personne ne les a informés de leurs droits, de leurs possibilités de recours, ils sont restés isolés.

Le 26 ou 27 juin, la police est venue les chercher pour les emmener à l'aéroport. Ils ont refusé de les suivre et ont été placés au CRA de Lyon St Exupéry.



Ils sont enfermés avec leurs deux enfants, Rion 5 ans, scolarisé à l'école Les Fins à Annecy et Laurian né en France en avril 2012, qui a donc un peu plus d'un an.

Ils peuvent être expulsés à tout moment.



Comme la famille Osmani, des dizaines de familles sont actuellement assignées à résidence sur l'ensemble du territoire dans l'angoisse d'une expulsion vers le pays qu'ils ont fui.

A la veille des vacances scolaires, des mineurs risquent donc de se retrouver enfermés dans les CRA durant cette période propice à la chasse à l'enfant.
Rien ne peut justifier l'enfermement des enfants.



Merci d'écrire très vite à la préfecture de Haute Savoie :

Georges-François LECLERC, préfet de la Haute-Savoie georges-francois.leclerc@haute-savoie.gv.fr

Christophe NOEL DU PAYRAT, secrétaire général christophe.noeldupayrat@haute-savoie.gv.fr

Anne COSTE de CHAMPERON, directrice de cabinet pref-dircab-pref74@haute-savoie.gv.fr

Jean-Yves JULLIARD,direction de la citoyenneté et des libertés publiques jean-yves.julliard@haute-savoie.gv.fr

Éric CANIZARES, service de l’immigration eric.canizares@haute-savoie.gv.fr



A l'Elysée :

Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr

Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr

Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr

Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr



Matignon : premier-ministre@cab.pm.gouv.fr

A l'Intérieur :

Dircab thierry.lataste@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr

Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr




_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Tue 16 Jul - 12:38

RESF wrote:
UNE FAMILLE MENACÉE DE DÉMEMBREMENT.

Chunlin LI et Hongrui YU vivent en France depuis plus de 9 ans, travaillent, elle dans la confection, lui a une promesse d’embauche. Ils paient leur loyer, leurs charges, s'acquittent de leurs devoirs citoyens comme nous tous.

Leur petite fille Emy est née ici en 2010, va à la crèche depuis qu'elle a 4 mois et attend avec impatience sa première entrée à l'école maternelle en septembre prochain.

Du moins, "attendait avec impatience" car depuis le 13 juin dernier, sa seule préoccupation est de pouvoir retrouver son papa.

Ce jour-là, M.LI a été arrêté lors d’un contrôle routier de routine et placé au centre de rétention du Mesnil Amelot.

Bien qu’il souffre de problèmes de santé chroniques, qui rendent sa rétention difficile, il n’a pas pu voir de médecin au CRA.

Cette famille paisible a tout fait pour régulariser sa situation, elle ne demande qu'à vivre et travailler ici, pays qui a vu grandir sa fille.

Cela fait maintenant 32 jours que M. LI est retenu avec la terrible menace d'une expulsion vers la Chine.

32 jours que sa femme est seule et a dû cesser de travailler. Du fait de ses horaires, c'est Chunlin, papa très présent, qui assurait la garde d'Emy.

32 jours qu'Emy réclame son papa et ne comprend pas pourquoi elle en est séparée.

32 jours que tous trois vivent dans la peur.

Comment pouvez-vous envisager de démanteler cette famille, appréciée et soutenue par les élus et la communauté des Lilas, ville où ils habitent ?

Comment pouvez-vous décider de séparer une enfant de 3 ans de son père alors que celui-ci contribue largement à son éducation et son épanouissement ?







Seine et Marne :

Préfète : nicole.klein@seine-et-marne.gouv.pref.fr fax : 01 64 71 75 03

Directeur de la citoyenneté et de la réglementation

jean-francois.bourgeois@seine-et-marne.gouv.fr

Directeur de cabinet : Christian Michalak fax : 01 64 71 75 25

Secrétaire général préfecture 77 : Serge GOUTEYRON fax: 01 64 71 76 06

serge.gouteyron@seine-et-marne.gouv.pref.fr

Seine St Denis :

Préfet : pref-secretariat-prefet@seine-saint-denis.gouv.fr Fax : 01 41 60 58 07

Direction des étrangers : arlette.magne@seine-saint-denis.gouv.fr Fax : 01 41 60 56 63

pref-info-etrangers@seine-saint-denis.gouv.fr

Secrétaire général : jean-marc.senateur@seine-saint-denis.pref.gouv.fr Fax : 01 41 60 58 10





Pour le faire savoir à qui de droit :

A l'Elysée :

Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr

Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr

Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr

Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr



Matignon : premier-ministre@cab.pm.gouv.fr



A l'Intérieur :

Dircab thierry.lataste@interieur.gouv.fr

Conseiller yves.colmou@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint renaud.vedel@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr

Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr



_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Thu 25 Jul - 13:06

resf wrote:




La famille Mejidov, un couple tchétchène et ses deux enfants, Ramyi, 2,5 ans et Riyad 3,5 ans, est arrivée à Nantes en février 2013 pour demander l'asile en France.

Comme de nombreux demandeurs d'asile, cette famille a connu pendant plusieurs semaines l'errance entre la rue et le 115. Un hébergement stable obtenu en avril 2013 dans un hôtel, a permis la scolarisation du fils aîné à l'école maternelle La Fontaine de Saint Sébastien Sur Loire.



Sous le coup d'une réadmission vers la Pologne (les demandeurs d’asile doivent normalement faire leur demande dans le premier pays européens par lequel ils entrent dans l’UE), la famille Mejidov a été convoquée le 2 juillet à la préfecture de Nantes. Un vol leur a été annoncé pour le 11 juillet et une assignation à résidence leur a été notifiée. Craignant un retour forcé en Pologne, la famille ne s'est pas présentée le 11 juillet. La préfecture a alors mis fin à leur hébergement.



Après avoir fait le recours contre la réadmission, la famille Mejidov a regagné l'hôtel avec l'accord de la préfecture, qui a renouvelé le contrat pour l'hébergement jusqu'au 24 juillet.



Dimanche 21 juillet à 7h, une vingtaine de policiers ont fait intrusion dans la chambre d’hôtel, alors que la famille dormait encore...Réveil brutal pour le couple et leurs 2 jeunes garçons embarqués vers le commissariat de Nantes, puis vers le CRA de Rennes, où ils sont arrivés vers 14h.



Lundi matin à 4h, nouveau réveil brutal pour cette famille par les policiers du CRA pour les conduire à l'aéroport. Le père a crié pendant 1/4 h son refus de partir. Les policiers ont finalement renoncé, après les menaces habituelles "la prochaine fois, on utilisera la force".



Le TA de Rennes a confirmé le 24 juillet le placement en rétention de la famille Mejidov. Selon la circulaire du 6 juillet 2012, le juge a estimé que l'enfermement de ces 2 jeunes enfants était légal, puisque leurs parents n'avaient pas respecté l'assignation à résidence et avaient fait 2 refus d'embarquement.



Rien ne peut justifier l'enfermement des enfants. Après avoir subi 2 intrusions policières traumatisantes, les 2 jeunes garçons souffrent de cette privation de liberté et présentent des troubles du sommeil et de l'appétit.



RESF 35 demande la libération immédiate de cette famille et que leur demande d'asile soit examinée en France, où plusieurs membres de leur famille vivent depuis plusieurs années après avoir obtenu le statut de réfugié (la sœur de Madame Mejidov a la nationalité française).



Pour mémoire : communiqué du Parti socialiste du 23 septembre 2009

Le Parti socialiste, lors de la réunion de son Secrétariat national du 23 septembre, a décidé de signer l’appel lancé par le Réseau Education Sans Frontières « Pour le respect par l’Etat des droits de l’enfant et de sa famille. » Qu’il s’agisse de démembrement des familles lorsqu’un des deux parents est expulsé, ou de la mise en rétention des enfants avec leurs parents menacés d’expulsion en centre de rétention administrative, les droits des enfants sont mis à mal par la politique actuelle du gouvernement. Pour le Parti socialiste, l’intérêt supérieur de l’enfant doit rester au premier plan. Le maintien de l’unité familiale doit devenir la règle, mais ne doit plus servir de prétexte à l’enfermement d’enfants.



http://www.parti-socialiste.fr/communiques/le-parti-socialiste-signe-lappel-resf-pour-le-respect-par-letat-des-droits-de-lenfant-et



Après un bref et approximatif décompte, Riyad et Ramyi ont le triste privilège d’être les 10 et 11ème enfants enfermés en rétention depuis la circulaire du 6 juillet 13. Notre décompte est sans doute très sous-estimé. Mais le cabinet du ministre, lui, tient des comptes rigoureux : qu’il publie le nombre, le nom et l’âge des enfants qu’il a emprisonnés depuis qu’il s’est engagé à ne plus enfermer d’enfants.







Préfet de Loire-Atlantique christian.galliard-de-lavernee@loire-atlantique.gouv.fr

Secrétaire général : pierre.stussi@loire-atlantique.gouv.fr

Téléphone : +33 2 40 41 20 20

Fax : +33 2 40 41 20 25



A l'Elysée :

Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr

Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr

Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr

Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr



Matignon : premier-ministre@cab.pm.gouv.fr



A l'Intérieur :

Dircab thierry.lataste@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr

Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr













_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Sun 28 Jul - 21:45

resf wrote:




Bonjour,

Nous sollicitons votre intervention comme nous l’avons souvent fait par le passé. Il s’agit cette fois d’une famille tchétchène avec deux enfants de deux ans et demi et de trois ans et demi enfermée depuis une semaine au centre de rétention de Rennes. Voir communiqué de presse RESF : http://www.educationsansfrontieres.org/article47009.html?id_rubrique=

Vous verrez les photos à l’adresse http://untoitundroit35.blogspot.fr/2013/07/des-enfants-enfermes-aux-centre-de.html

François Hollande s’était engagé pendant la campagne présidentielle à interdire l’enfermement des enfants. L’engagement n’a pas été tenu et depuis son élection, au moins une vingtaine d’enfants, certains de quelques mois à peine, ont été enfermés.

Vous trouverez des précisions sur la situation de cette famille et ce que nous en pensons sur le blog RESF sur Médiapart : http://blogs.mediapart.fr/blog/resf/270713/enfants-en-retention-la-parole-non-tenue

L’expulsion de la famille Mejidov est prévue demain lundi 29 juillet à 9h45 de Roissy (vol AF1146 Terminal 2F) . Les enfants seront levés à 3 ou 4 heures du matin pour être transportés à l’aéroport. A leur arrivée en Pologne, ils risquent à nouveau d’être emprisonnés en attendant leur départ forcé pour la Tchétchénie.

Il faut que l’enfermement des enfants de sans papiers cesse, pour de bon. Vous pouvez faire connaître votre sentiment en téléphonant, en faxant ou en envoyant un mail aux coordonnées suivantes.





Elysée : 01 42 92 81 00 Fax 01 47 42 24 65

Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr

Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr

Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr

Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr



Matignon :

premier-ministre@pm.gouv.fr

jean-marc.ayrault@pm.gouv.fr



A l'Intérieur : 01 40 07 21 09

Dircab thierry.lataste@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr

Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr












_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Mon 29 Jul - 22:44

resf wrote:



Lundi 29 juillet

La famille Mejidov a été EXPULSEE ce matin !



Récit des militants de Rennes

« 2h30: nous étions une vingtaine de militants devant les grilles du CRA de Rennes pour protester contre l'expulsion de la famille Mejidov.



La famille avait réussi à s'enfermer dans leur chambre en bloquant la porte. Après 30 mn, les policiers ont fini par pénétrer dans la pièce. Nous avons alors entendu les cris des enfants et de leurs parents qui tentaient de résister à leur expulsion.

L'image et le son : www.youtube.com/watch?v=C42viHaCmQc

http://untoitundroit35.blogspot.fr/2013/07/rennes-expulsion-dune-famille.html



Un policier est sorti avec les enfants dans les bras, suivi quelques minutes plus tard des parents menottés.

Les enfants ont été habillés par les policiers

puis toute la famille a été embarquée à 4h15 dans 2 véhicules pour l'aéroport de Roissy.
Leur téléphone est coupé... »

ROISSY 9h 56 : l’avion de Varsovie a décollé. On ne sait pas si Belita, la mère a pu montrer le certificat médical attestant d’une contre-indication pour tout vol en avion, on ne sait pas si Bekan, le père a réussi à refuser d’embarquer une nouvelle fois. Les pratiques courantes, calmant administré de force, bâillon-muselière sur le visage pour certains, compression, ligotage et scotchage divers ont-elles été mises en œuvre ?

17 h20 : Confirmation reçue par la Cimade: expulsion réussie. La famille, arrachée à ses proches, est donc maintenant en Pologne.

C’est ainsi qu’on expulse sous la présidence de François Hollande une famille venue chercher l’asile en France, où plusieurs membres de leur famille résident légalement après avoir obtenu le statut de réfugié. Sans nouvelle de la famille Mejidov depuis leur départ du CRA, ils sont actuellement très inquiets sur les conditions de leur arrivée en Pologne."

La présidence et le gouvernement doivent continuer à entendre les protestations de ceux que ces pratiques indignent, aujourd’hui comme hier



Les évènements de cette nuit se sont déroulés sous les yeux de Hamest C, kurde de Géorgie, mariée, et mère de Bella, sa fille de 22 ans, de Malkhaz un jeune lycéen de 18 ans scolarisé à Rennes.

Elle partageait le même bâtiment que la famille Mejidov et pouvait s’attendre au même sort, si la cour d'appel ne la libérait pas. Un vol était prévu dès demain pour la Pologne. Hamest a eu plus de chance, elle est LIBRE.



Elysée : 01 42 92 81 00 Fax 01 47 42 24 65

Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr

Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr

Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr

Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr

Matignon :

premier-ministre@pm.gouv.fr

jean-marc.ayrault@pm.gouv.fr

A l'Intérieur : 01 40 07 21 09

Dircab thierry.lataste@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr

Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr













_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Tue 20 Aug - 13:10

resf wrote:




19 août 2013



La Valls des expulsions de demandeurs d’asile déboutés s’accélère.



Le 29 juillet, la famille tchétchène Mejidov, résidant à Nantes, a été expulsée en Pologne. Le 13 août, Khatouna Chavidze et M. Reikhashivili, géorgiens résidant à Châlons en Champagne, ont été expulsés en Pologne, arraché chacun à leur conjoint et à leurs enfants. Le 14 août, M. Jakupi, enfermé au CRA St Exupéry de Lyon depuis 3 semaines, a été expulsé en Serbie, séparé de sa femme et ses quatre enfants.



En Savoie, quatre familles sont assignées à résidence et en danger, dont l’une doit être expulsée dès demain.



SAVOIE : ALERTE EXPULSION IMMINENTE
VERS LA GÉORGIE DE DAVID et MAIA S... ET LEURS DEUX ENFANTS (1re famille assignée à résidence à Albertville)

Nous l’apprenons à l’instant...
Leur expulsion vers la Géorgie prévue pour demain départ de Savoie,
Départ de l’hôtel le Costa Roche, Chemin de la Pierre du Roy à Albertville mardi 20 août au matin à 10H15 ...
Départ mardi 20 août VOL AIR-FRANCE vers ROISSY
Départ à 15h15 DE LYON-ST EXUPERY VOL 6745 Terminal 2
Arrivée à ROISSY Terminal 2F à 16h25
Vol via Compagnie Georgian Airways vol A9 628
Départ ROISSY Terminal 2D à 20h20
Arrivée à TBILISSI 02h50 mercredi 21 août.
Rooting R9M8B



Réseau Education Sans Frontières Savoie, la Section d’Albertville de la LDH et bien d’autres organisations locales soutiennent cette famille de géorgiens, déboutés de leur demande d’asile et parents de deux fillettes scolarisées en primaire. Le premier jour des vacances scolaires, ils ont été assignés à résidence à Albertville par la Préfecture de la Savoie en vue de leur expulsion vers la Géorgie. Nous demandons que la situation soit ré-examinée au regard de l’intérêt supérieur de l’enfant.



Le cri de désespoir de David S..., « Je demande au préfet de nous laisser la vie sauve » doit être entendu. Ne laissons pas expulser la famille S. qui risque sa vie en cas de retour forcé à Tbilissi !



Article du Dauphiné Libéré
http://www.ledauphine.com/savoie/2013/07/18/je-demande-au-prefet-de-nous-laisser-la-vie-sauve



Vous avez été nombreux à signer la pétition pour eux. Aujourd’hui, il faut faire plus, pour la famille S. et pour les autres familles pareillement menacées.



Pour protester , en étant ferme et courtois

M le Préfet de la Savoie
M Eric JALON

M le Secrétaire général et sous-préfet de l’arrondissement de Chambéry
Cyrille Le Vély

Mme la Directrice de cabinet du préfet de la Savoie
Marie Baville

PREFECTURE DE LA SAVOIE
Téléphone : O4 79 75 50 00
FAX : 04.79.75.08.27
MAIL : pref-cabinet@savoie.gouv.fr

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE
Elysée : 01 42 92 81 00 Fax 01 47 42 24 65
Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr
Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr
Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr
Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr
MATIGNON
premier-ministre@pm.gouv.fr
jean-marc.ayrault@pm.gouv.fr

MINISTERE DE L’INTERIEUR
A l’Intérieur : 01 40 07 21 09
Dircab thierry.lataste@interieur.gouv.fr
Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr
Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr
Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr



David et Maïa S..., géorgiens déboutés de leur demande d’asile, sont les parents de deux fillettes scolarisées en primaire. Ils ont été assignés à résidence par le préfet le 8 juillet dernier à Alberville (Savoir), premier jour des vacances scolaires, pour une expulsion vers Tbilissi.

Couple mixte : David est géorgien et Maïa ossète, ils ont subi maltraitances et stigmatisation : David, policier, a reçu des menaces de mort, et Maïa a été privée de son outil de travail, du fait de ses origines.

David est arrivé en France en janvier 2011 et Maïa l’a rejoint avec leurs deux enfants de 11 et 5 ans en avril de la même année. Les fillettes sont scolarisées à Albertville et ont très vite appris le français. Les parents, eux, l’ont appris durant leur séjour au CADA et continuent leur apprentissage grâce à des bénévoles. La famille est bien insérée dans les associations locales. La paroisse la connaît et l’apprécie.

En mars 2013, ils reçoivent un refus définitif d’asile. Les enfants vivent très mal l’avenir angoissé que leur prépare le préfet de Savoie. Malgré leurs soutiens, malgré le fait qu’élus municipaux et associations locales recherchaient pour eux un hébergement, une assignation à résidence est tombée.

La famille a alors introduit une demande de titre vie privée et familiale. Mais la description des risques encourus en Géorgie, une promesse de CDI pour David et la copie de la lettre de détresse d’une des petites filles n’ont pas suffi : pour toute réponse, un refus de séjour avec OQTF leur a été notifié.

Un recours a été immédiatement tenté devant le TA. Mais la présentation en procédure d’urgence exceptionnelle (il est vrai que David, Maïa et les enfants sont de dangereux criminels qu’il convient de traiter en urgence !) n’a pas permis la présence de leur avocate ; en outre, l’accès aux pièces écrites du dossier avant l’audience a donné lieu une précipitation inconcevable dans le cadre d’une justice sereine (10 pages à traduire en 5 mn). Les citoyens témoins des faits doutent d’ailleurs que la famille ait pu se présenter devant la justice dans des conditions d’informations acceptables.

Pour raison humanitaire, la famille S. peut et doit vivre en France :

- Le couple et les enfants vivent l’expulsion programmée dans une grande angoisse

- Des risques existent et doivent être pris en compte

- Les soutiens peuvent apporter des éléments touchant à l’ « intérêt supérieur de l’enfant »

- La famille en deux ans a su s’intégrer, apprendre le français et soulever des sympathies

- Elle ne représente pas un trouble à l’ordre public

- Leur entourage français est désemparé et comprend pas que la France puisse laisser une famille de gens ordinaires dans un tel désarroi

- Les parents ne demandent qu’à élever leurs enfants dans la sérénité, loin des menaces, humiliations et discriminations dont sont victimes en Géorgie les couples mixtes géorgiens/ossètes.











_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Tue 3 Sep - 12:31

RESF wrote:



2 septembre 2013



Pères de famille en rétention, familles menacées de démembrement, enfants privés de leur père : il n’y a ni vacances ni rentrée quand il s’agit d’expulser. L’interdiction de double peine est un lointain souvenir qui, expulsion après expulsion, continue de s’appliquer aux parents étrangers alors qu’ils ont le plus souvent largement soldé leur dette vis-à-vis de la société. Quant aux familles roms, l’acharnement contre leurs bidonvilles ne connait pas de trêve, permettant au passage de faire quelques chiffres supplémentaires en arrestations et enfermements.

Les centres de rétention sont bien remplis : parmi bien d’autres, un père arménien de Tours, père de 3 enfants, est retenu au CRA du Mesnil-Amelot depuis le 24 aout, son fils avait été enfermé au CRA de Rennes du 23 au , puis libéré par le Juge des libertés.

Un père rom de Béziers, père de 4 enfants, est enfermé au CRA de Nîmes depuis le 13 août.

Un père lyonnais, père d’un enfant scolarisé à Lyon, est retenu au CRA de Vincennes.



Pas de trêve non plus pour les demandeurs d’asile, harcelés par les préfectures, et pour certains, mis à la rue par le 115. Il n’ya aura pas de rentrée pour ces enfants là.

http://www.educationsansfrontieres.org/article47318.html



Il y a urgence :




1/ Une famille orléanaise menacée d’être démembrée, une femme qui risque de se retrouver seule dans la misère et 4 enfants sans leur père. Le papa a purgé sa condamnation pour les bêtises qu'il a faites... il n’est pas acceptable qu’on lui inflige une double peine en l’expulsant vers le Congo !


Monsieur BIANGANA, un père de famille orléanais, est sous la menace imminente d'expulsion vers le Congo Brazza par une décision inique du Préfet du Val de Marne. Il est actuellement en rétention au CRA du Mesnil Amelot.


M. Biangana est en France depuis avril 2003. Il est marié depuis le 28 octobre 2009 (mariage à la mairie d'Orléans). Il vit avec sa femme depuis 2004. Sa femme est en situation régulière (elle est mère d'un enfant français). Il a 3 enfants avec sa femme et s'occupe de l'enfant aîné de la famille (Malcom Kevin) qui est français


Les 4 enfants de la famille sont scolarisés depuis des années. Les 2 aînés à l'école Pierre Ségelle d'Orléans (son fils Dylan va rentrer au CP) et les 2 jumeaux (Kera et Keriane) plus petits à l'école maternelle de Châtillon Coligny dans l'Est du département du Loiret. Ils vont rejoindre la famille à Orléans au mois d’octobre.


Ce Monsieur aurait dû être régularisé depuis longtemps, mais il a eu des comptes à régler devant la justice, il a purgé une peine de prison de 2 ans pour escroquerie (problèmes de chèques), et récolté une interdiction du territoire.


Libéré en en décembre 2012, il préparait depuis, avec son avocat, un dossier pour faire annuler cette interdiction du territoire. Au mois de mai 2013 il a subi un contrôle d’identité en région parisienne et comme il était en situation irrégulière et qu'il avait 4 mois de prison avec sursis il a été mis en prison à Fresnes durant 2 mois.


La police l’attendait à sa sortie pour le conduire directement au CRA du Mesnil Amelot pour expulsion et cela par une décision du préfet du Val de Marne.


La menace d’expulsion est imminente car la préfecture du Val de Marne détient un laisser passer de son ambassade.


Nous ne pouvons pas laisser faire cela. Il ne peut être question d’accepter que l’expulsion de ce père de famille plonge sa femme et ses enfants dans la misère et que des enfants soient séparés ainsi de leur père. Nous refusons aussi cette double peine qui serait ainsi infligée au papa qui a fait la peine pour laquelle il avait été condamnée et ne doit pas encore payer une deuxième fois (avec des conséquences dramatiques pour sa femme et ses enfants) pour les bêtises qu’il a faites.


Faites savoir ce que vous pensez au Préfet du Val de Marne, au Ministère de l’Intérieur et aux plus hauts sommets de l’Etat. Exigeons que soit annulée cette décision d’expulsion et la libération de M BIANGANA à quelques heures de la rentrée scolaire de ses enfants.



94 Préfecture du Val-de-Marne

tel : 01 49 56 60 00
> fax : 01 49 56 60 13
> www.val-de-marne.pref.gouv.fr
> prefecture@val-de-marne.gouv.fr
> Préfet : Thierry LELEU

thierry.leleu@val-de-marne.pref.gouv.fr

Fax: 01 49 56 64 17
> Secrétaire général: Christian ROCK

christian.rock@val-de-marne@pref.gouv.fr
> Chef du service des étrangers et de l'immigration: Jean-Etienne Szollozi

jean-etienne.szollozi@val-de-marne.gouv.fr

Secrétaire général adjoint, chargé de mission politique de la vill: Hervé Carrère

herve.carrere@val-de-marne.gouv.fr



2/ Valode, jeune majeur géorgien, en rétention à Oissel

Valode ARUTUNIAN, 21 ans, pour lequel vous vous étiez largement mobilisés en mars dernier, a à nouveau été arrêté le 21 août. Il est en rétention à Oissel et est gravement menacé d'une expulsion vers la Georgie, pays où, orphelin, il n'a plus aucune attache.

Valode est arrivé en France en avril 2009 avec son ami d’enfance avec qui il a vécu dans le même orphelinat. Après avoir vécu deux ans à Paris, il a été admis au CADA de Beauvais et scolarisé au lycée Jean Baptiste Corot en Cap vente. Puis débouté de sa demande d’asile, il est arrêté le 22 février 2013 à Grenoble, et libéré le 7 mars, grâce à une forte mobilisation. Le 14 mars, il reçoit une autorisation provisoire de séjour sans autorisation de travail pour pouvoir terminer son année scolaire et passer son CAP Malgré tous les problèmes administratifs rencontrés, il a fait des stages régulièrement où il a donné entière satisfaction et il a réussi à obtenir son CAP.

Son APS a été prolongée jusqu'en août. Quand il s’est présenté à la préfecture, on lui a refusé de la renouveler. Il s’y est rendu trois jours de suite pour expliquer qu’il lui fallait absolument un titre de séjour pour trouver du travail. La préfecture jugeant son attitude dérangeante a appelé la police et la machine infernale à expulser s'est une nouvelle fois mise en marche !

Aujourd'hui, son devenir, son sort, toute sa vie même sont entre nos mains : Valode a plus que jamais besoin de notre solidarité. Pendant plus de 4 ans, Valode a fait des efforts pour s’intégrer et obtenir son CAP. Ses amis, ses attaches sont en France. Il est orphelin, personne ne l’attend en Géorgie.

Préfet de l’Oise : emmanuel.berthier@oise.gouv.fr

Secrétaire général : julien.marion@oise.gouv.fr

Directeur de cabinet : jean-michel.delvert@oise.gouv.fr

Chef de cabinet : djilali.guerza@oise.gouv.fr

Chef de service Immigration : sophie.deloison@oise.gouv.fr




PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE
> Elysée : 01 42 92 81 00 Fax 01 47 42 24 65
> Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr
> Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr
> Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr
> Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr

> MATIGNON
> premier-ministre@pm.gouv.fr
> jean-marc.ayrault@pm.gouv.fr

> MINISTERE DE L'INTERIEUR
> A l'Intérieur : 01 40 07 21 09
> Dircab thierry.lataste@interieur.gouv.fr
> Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr
> Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr
> Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr















_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Thu 12 Sep - 17:39

RESF wrote:








12 septembre 2013



La machine à traquer les étrangers tourne à plein régime, dans l’Oise, en particulier, et partout. Des parents, pères d’enfants scolarisés pour certains, sont expulsés, ou menacés de l’être. M. Biangana, père de 4 enfants à Orléans, a été expulsé au Congo le 6 septembre. Des demandeurs d’asile dorment dans les rues des villes françaises, certains sont arrêtés puis soumis à des procédures d’exception. Le ministre de l’intérieur et ses préfets persistent dans une inhumanité dont le seul profit est l’accumulation de souffrances et de misère pour ceux qui en sont les victimes.

Tous les sinistres détails du sale boulot de l’été dans le dernier BLIS :

http://www.educationsansfrontieres.org/article47404.html



Urgence pour Valode jeune majeur géorgien, en rétention à Oissel

Valode ARUTUNIAN, a été arrêté le 21 août en préfecture de Beauvais, frappé d’une Obligation à Quitter le Territoire Français et enfermé au CRA d’Oissel. Il y a eu 21 ans, le 6 septembre.

Le 11 septembre, dans la soirée ; Valode a été conduit à l’embarquement. Mains et pieds liés, il a dit clairement son refus de partir aux policiers qui le montaient comme un paquet, puis l’a redit au commandement de bord, qui l’a débarqué. Il a été ramené dans la nuit au CRA d’Oissel, mais un nouveau vol sera rapidement programmé. Il y a urgence.

C’est le deuxième enfermement de l’année pour ce jeune : en février 2013, débouté de sa demande d’asile, il est arrêté à Grenoble, et libéré le 7 mars, grâce à une forte mobilisation. Il a reçu une autorisation provisoire de séjour sans autorisation de travail pour pouvoir terminer son année scolaire et passer son CAP. En août, il s’est présenté à la préfecture, pour un renouvellement qui lui a été refusé. Il s’y est rendu trois jours de suite, expliquant qu’il lui fallait absolument un titre de séjour pour trouver du travail. Et arrêté.

Le 6 septembre, recevant une délégation du collectif de soutien aux migrants, le préfet de l’Oise maintient sa position : le cas de Valode est indéfendable et comme c’est l’habitude, quelque soient ministres et préfets, il fait état de charges « lourdes » à l’encontre de Valode.

Celui-ci serait connu sous 3 identités différentes pour avoir commis des actes de vol à l’étalage, de vols en réunion avec usage de violence dans différentes villes de France. Des actes en effet inacceptables que personne ne pourrait cautionner. Le préfet de l’Isère avait la même connaissance du dossier le 7 mars dernier, il a pourtant levé la précédente OQTF et libéré Valode. Autre motif d’éloignement, il n’a aucun lien familial en France. Mais pas plus en Géorgie où avant son départ, il était pris en charge dans un orphelinat. Ses attaches sont évidemment aujourd’hui en France, où depuis son arrivée, il a été accompagné par FTDA, avant d’être débouté de sa demande d’asile, puis par son lycée JB Corot à Beauvais.

Le préfet lui reproche enfin de n’avoir pas montré la volonté d’être régularisé. C’est pourtant en insistant par trois reprises à la Préfecture pour obtenir un droit au travail, puisqu’il avait réussi son CAP, qu’il a arrêté puis placé en rétention. Il dit pouvoir être embauché dans l’entreprise de son dernier stage qui a exigé, conformément à la loi, qu’il ait le droit de travailler.

Le préfet de l’Oise veut faire preuve de fermeté. De quelle fermeté s’agit-il quand une préfecture arrête celui qui se présente de lui-même en préfecture pour qu’on examine sa situation. Préfecture ? Attention danger !

Il faut libérer Valode ARUTUNIAN, et lui accorder un titre de séjour lui permettant d’avoir un avenir, de faire des projets comme tous les jeunes de son âge.



Préfet de l’Oise : emmanuel.berthier@oise.gouv.fr

Secrétaire général : julien.marion@oise.gouv.fr

Directeur de cabinet : jean-michel.delvert@oise.gouv.fr

Chef de cabinet : djilali.guerza@oise.gouv.fr

Chef de service Immigration : sophie.deloison@oise.gouv.fr




PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE
> Elysée : 01 42 92 81 00 Fax 01 47 42 24 65
> Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr
> Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr
> Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr
> Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr

> MATIGNON
> premier-ministre@pm.gouv.fr
> jean-marc.ayrault@pm.gouv.fr

> MINISTERE DE L'INTERIEUR
> A l'Intérieur : 01 40 07 21 09
> Dircab thierry.lataste@interieur.gouv.fr
> Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr
> Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr
> Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr















_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
mark
+200
+200


Number of posts : 451
Registration date : 2012-06-01

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Thu 12 Sep - 19:59

alain who writing all of this letters?
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Thu 12 Sep - 20:54

samdl wrote:
alain who writing all of this letters?
RESF , samd ;

I just copy them and goes to some protests  ...

Moment , I
will  to explain what it is ....


anyways , to resume , I can say that the aim is :

"protect migrants , they are not the banksters "  lol

_________________
http://mixed3d.net/


Last edited by alain on Sat 15 Mar - 13:54; edited 1 time in total
Back to top Go down
View user profile
mark
+200
+200


Number of posts : 451
Registration date : 2012-06-01

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Fri 13 Sep - 12:20

sorry i dont understand
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Fri 13 Sep - 12:59

https://www.google.fr/search?gs_rn=26&gs_ri=psy-ab&tok=0ABFvDaLd1MFJlujcPj6Mg&cp=4&gs_id=bu&xhr=t&q=resf&bav=on.2,or.r_cp.r_qf.&bvm=bv.52164340,d.d2k&biw=1440&bih=793&dpr=1&um=1&ie=UTF-8&hl=fr&tbm=isch&source=og&sa=N&tab=wi&ei=l-EyUpGtMOq00wXpl4HoCg

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Mon 30 Sep - 11:26

RESF wrote:

Les Bouches-du-Rhône, les Hauts de Seine, deux des départements où la volonté proclamée de Manuel Valls de réussir autant d’expulsions que Guéant produit ses ravages. A Colombes (92) comme à Marseille, certains disent qu’il n’y a pas assez de policiers pour combattre la délinquance… mais apparemment il y en a assez pour exécuter les missions dégradantes que leur confie leur ministre : la chasse aux pères de famille, la fabrique des quasi-orphelins.

Pour faire savoir aux responsables la haute opinion dans laquelle on les tient, pour exiger la libération des personnes concernées et leur régularisation :



A l'Elysée :

Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr

Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr

Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr

Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr



Matignon :

premier-ministre@pm.gouv.fr

jean-marc.ayrault@pm.gouv.fr



A l'Intérieur :

Dircab thierry.lataste@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr

Chef de cabinet sebastien.gros@interieur.gouv.fr

sec.chefcab@interieur.gouv.fr











MARSEILLE :

Pères sans papiers d’enfants français… la nouvelle cible ?



RASSEMBLEMENT devant la préfecture MERCREDI 2 OCTOBRE à 14h

pour exiger la libération des pères au centre de rétention et le retour de ceux récemment expulsés

Demande d’audience a été faite.



Y’aurait-il du retard dans la politique du chiffre dans les Bouches du Rhône ?...

L’été 2013 n’a semble-t-il pas été trop chaud pour les jeunes et les familles Sans Papiers du département, indiquait-on à la fin des vacances… C’était sans compter sur une rentrée torride qui voit se multiplier l’enfermement au centre de rétention de Marseille de pères de familles ! Originalité : ils sont tous pères d’enfants français, dont ils s’occupent.



Au moins 6 y ont été ou sont encore enfermés.

- M. KATIB, père tunisien d’une enfant de 1 an a été expulsé le 26 septembre

- M. SAJA, (nationalté ?), père d’un enfant scolarisé en maternelle à Marseille, a été libéré le 27 septembre

- M. HARID, père tunisien d’une fille de 2 ans, sa compagne, française, enceinte... a été expulsé le 28 septembre.

- M. ALI, père comorien d’un enfant de 17 ans scolarisé en lycée à Marseille, est enfermé au CRA depuis le 17 septembre. En France depuis 1992 !

- M. TEBAH, père algérien de 3 enfants français, scolarisés à Brignolles (83) est enfermé au CRA depuis le 20 août et a déjà subi deux tentatives d’expulsion.

Voir http://www.educationsansfrontieres.org/article47464.html

- M. KANTE, père guinéen d’une enfant française, scolarisée en maternelle à Marseille est enfermé au CRA depuis le 12 septembre. En France depuis 11 ans. Particularité : sa fille est prise en charge par l’ASE (aide sociale à l’enfance) qui témoigne du rôle important de M. KANTE. Il a appris l’existence de sa fille en 2011 et est depuis le seul parent à avoir des liens avec elle.

Voir http://www.educationsansfrontieres.org/article47487.html



Parfois en France depuis plus de 10 ans, leur place est évidemment proche de leurs enfants.

STOP au démantèlement des familles ! Les pères enfermés doivent être libérés et régularisés. Ceux expulsés doivent pouvoir revenir.



Demandez également leur libération ou leur retour en écrivant en préfecture :

Préfet michel.cadot@bouches-du-rhone.pref.gouv.fr

Directeur de cabinet du préfet : vincent.berton@bouches-du-rhone.gouv.fr

Secrétaire général : louis.laugier@bouches-du-rhone.gouv.fr









Il devrait être régularisé par la circulaire Valls ? Expulsé par le ministre Valls !

Depuis le 18 septembre, Teodoro VARELA CORREIA est privé de liberté, retenu au centre de rétention n°2 du Mesnil-Amelot.

Travaillant dans le bâtiment comme plaquiste, il vit à Asnières (92) avec sa compagne et leurs deux enfants qui sont scolarisés dans les écoles de la ville (Descartes B et Ferry B). La plus jeune des enfants, née en France, entre dans sa quatrième année de scolarité et les parents vivent tous deux en France depuis 7 et 9 ans respectivement : bref, ils entrent parfaitement dans les critères de régularisation de la circulaire « Valls » du 28/11/12.

M Sébastien PIETRASANTA, député-maire d’Asnières est lui-même intervenu en direction de la préfecture.

Après un message de routine reçu en début de semaine, nous sommes sans nouvelle de la préfecture qui ne répond plus à nos appels depuis 5 jours.

Nous sommes d’autant plus inquiets que la réponse reçue ne laissait aucun espoir et que la présentation de Teodoro au consulat du Cap Vert pour s’y voir délivrer un laisser-passer révèle une ferme détermination à démembrer cette famille. On imagine l’angoisse dans laquelle ils vivent depuis une semaine, craignant l’expulsion chaque jour et espérant des nouvelles qui ne viennent pas.

Nous vous demandons de signer le texte suivant et d’intervenir dans ce sens auprès de la préfecture de Nanterre.

l'ASTI-RESF d'Asnières



L’adresse du préfet du 92

pierre-andre.peyvel@hauts-de-seine.pref.gouv.fr

celle de la directrice de l’immigration

marie-jose.delros@hauts-de-seine.gouv.fr





Pour signer la pétition http://resf.info/P2585


























_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Tue 1 Oct - 18:27

RESF wrote:



Joyeux anniversaire Khatchit

Comment souhaiter joyeux anniversaire, trucs et astuces des maîtres Bernard Boucault, Préfet de Police de son état à Paris, et Manuel Valls, ministre de l’Intérieur de Jean-Marc Ayrault, sous le quinquennat de François Hollande

- Tout d'abord faire attraper par votre police un jeune lycéen étranger. Vérifier qu'il est dépourvu de titre de séjour. -L'enfermer d'abord pour mieux briser sa vie de lycéen et sa famille.
- Mettre tout en œuvre pour le renvoyer dans un pays qui n'est plus le sien, comme si votre vie en dépendait, surtout ne pas tenir compte des conséquences en cas de succès complet (prison, maltraitance à l'arrivée, famille démembrée, études interrompue, une nouvelle victime potentielle pour les mafias de passeurs, ...), cela gâcherait votre plaisir.

- Ne pas non plus chercher à savoir pourquoi vous faites cela, vous risqueriez un cas de conscience ! L'affaire est encore plus savoureuse lorsque le jeune est arrêté le jour de son anniversaire, comme c'est le cas pour Khatchit. Le seul problème avec ces jeunes, c'est qu'ils ne sont pas reconnaissants de tout l'argent que la République Française, patrie des Droits de l'Homme, dépense pour eux.



Mon "petit plus" : faire chanter "joyeux anniversaire" au moment de l'embarquement. Le seul petit bémol est que les policiers chargés de l'expulsion chantent bien mal, du coup le lycéen crie et se débat au moment de l'embarquement dans l'avion (c'est la seule explication plausible). Il faudra penser à des cours de chants pour les prochaines promotions de policiers et le lycéen expulsé sera complètement HEU-REUX.

Bernard Boucault, Manuel Valls
,


Arrêté le jour de ses 19 ans, jeudi 19 septembre, pour un vol dans un magasin n’ayant pas occasionné de poursuite judiciaire, Khatchit KHACHATRYAN, lycéen arménien, scolarisé à Paris au lycée Camille Jenatzy en CAP, aurait pu simplement passer quelques heures au poste de police mais il est étranger et sans papiers. Le nombre d'expulsés doit compter plus que le travail de police "habituel".
Sans doute un bien grand danger pour la France que ce jeune lycéen. Le Préfet de Police de Paris semble tenir à son expulsion comme à la prunelle de ses yeux. Pourtant Katchit ne veut qu'une chose : construire sa vie en France. Lors de l'audience devant le juge des libertés à la seule question qui lui a été posée : quelle est ta nationalité, Khatchit a répondu "français". En France, Khatchit vit avec toute sa famille : ses parents, sa sœur, son oncle et sa tante, et des cousins. Ils ont fui l'Arménie parce qu'ils étaient menacés à cause des activités politiques du père. Expulsé en Arménie, il y sera considéré comme insoumis puisqu’il ne s’est pas fait recenser, ce qui se paye de 3 à 5 ans de prison.

Empêchons l'expulsion de Khatchit !

Comme la Cimade le démontre dans son dernier rapport sur l’application de la circulaire Valls, la régularisation d’un jeune scolarisé est pratiquement impossible tant les conditions sont contraignantes. Jeunesse sans papiers, jeunesse volée, ASSEZ !

En restant mesuré dans les propos, exigeons la libération immédiate de Khatchit.



Coordonnées du Préfet de Police de Paris,

mel : prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr

fax : 01 53 71 67 23

A l'Elysée :

Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr

Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr

Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr

Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr



Matignon :

premier-ministre@pm.gouv.fr

jean-marc.ayrault@pm.gouv.fr



A l'Intérieur :

Dircab thierry.lataste@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr

Chef de cabinet sebastien.gros@interieur.gouv.fr

sec.chefcab@interieur.gouv.fr



Exemple de courrier :

Je viens d'apprendre que Khatchit, lycéen à Paris est en rétention administrative. Je trouve cette situation intolérable. Nous ne comprenons pourquoi menacer d'expulsion ce jeune, qui a sa famille, sa scolarité, sa vie ici. De plus cette expulsion signifierait très certainement pour lui la prison à son arrivée en Arménie. Est-ce l'application de la politique de priorité à la jeunesse qui vous fait agir ainsi ? En tant que citoyen, j'exige la libération de Khatchit et le réexamen de sa situation afin qu'il puisse poursuivre ses études sereinement en France










_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Sat 5 Oct - 20:00

RESF wrote:



1/ La circulaire Valls doit le régulariser, le ministre Valls édicte ses propres règles pour l'expulser !

Expulsion programmée à partir du 7 octobre pour Teodoro VARELA CORREIA, cap-verdien, privé de liberté, enfermé au centre de rétention n°2 du Mesnil-Amelot depuis le 18 septembre.

Travaillant dans le bâtiment comme plaquiste, il vit à Asnières (92) avec sa compagne et leurs deux enfants qui sont scolarisés dans les écoles de la ville (Descartes B et Ferry B). La plus jeune des enfants, née en France, entre dans sa quatrième année de scolarité et les parents vivent tous deux en France depuis 7 et 9 ans respectivement : bref, ils entrent parfaitement dans les critères de régularisation de la circulaire « Valls » du 28/11/12.

Lire l’article du Parisien 92 : http://www.educationsansfrontieres.org/article47645.html )

La préfecture est sortie de son mutisme le 4 octobre à la suite d'une intervention de M Pietrasanta, député-maire d'Asnières, pour lui répondre ceci : « Il (Teodoro) est passé au consulat mais étant donné (...) que le consulat du Cap Vert ne délivre que peu de laissez-passer, le Ministère a décidé de lui délivrer directement un laissez-passer qui devrait être transmis à la Préfecture (...) autour du 7 octobre. »

En clair, il a été décidé au plus haut niveau de l'état de s'affranchir de l'avis du Cap Vert et d'y renvoyer Teodoro.

C'est un traitement exceptionnel, une recommandation de l'Union Européenne datant de 1994, dont Guéant lui-même ne s'est pas servie et dontValls semble vouloir faire libre usage. On se demande en quoi la raison d'état commande à ce point l'expulsion de ce simple père de famille ?

La république du Cap Vert n'est pas une simple colonie de la Françafrique, devrait-elle, ainsi bafouée, accepter le débarquement forcé de cet homme sur son sol ?





2/ Vol programmé le 10 octobre pour Khatchit, lycéen parisien



Arrêté le jour de ses 19 ans, jeudi 19 septembre, pour un vol dans un magasin n’ayant pas occasionné de poursuite judiciaire, Khatchit KHACHATRYAN, lycéen arménien, scolarisé à Paris au lycée Camille Jenatzy en CAP, aurait pu simplement passer quelques heures au poste de police mais il est étranger et sans papiers. Le nombre d'expulsés doit compter plus que le travail de police "habituel".
Sans doute un bien grand danger pour la France que ce jeune lycéen. Le Préfet de Police de Paris semble tenir à son expulsion comme à la prunelle de ses yeux. Pourtant Katchit ne veut qu'une chose : construire sa vie en France. Lors de l'audience devant le juge des libertés à la seule question qui lui a été posée : quelle est ta nationalité, Khatchit a répondu "français". En France, Khatchit vit avec toute sa famille : ses parents, sa sœur, son oncle et sa tante, et des cousins. Ils ont fui l'Arménie parce qu'ils étaient menacés à cause des activités politiques du père. Expulsé en Arménie, il y sera considéré comme insoumis puisqu’il ne s’est pas fait recenser, ce qui se paye de 3 à 5 ans de prison.

Empêchons l'expulsion de Khatchit !

Comme la Cimade le démontre dans son dernier rapport sur l’application de la circulaire Valls, la régularisation d’un jeune scolarisé est pratiquement impossible tant les conditions sont contraignantes. Jeunesse sans papiers, jeunesse volée, ASSEZ !

En restant mesuré dans les propos, exigeons la libération immédiate de Khatchit.

Coordonnées du Préfet de Police de Paris,

mel : prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr

fax : 01 53 71 67 23

A l'Elysée :

Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr

Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr

Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr

Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr

Matignon :

premier-ministre@pm.gouv.fr

jean-marc.ayrault@pm.gouv.fr

A l'Intérieur :

Dircab thierry.lataste@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr

Chef de cabinet sebastien.gros@interieur.gouv.fr

sec.chefcab@interieur.gouv.fr












_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Tue 12 Nov - 18:57

RESF wrote:




UN LYCEEN DE PARIS MENACE D’EXPULSION !
Abderazak Moukharbich, de nationalité marocaine, élève en bac pro au lycée Chenevière-Malézieu à Paris a été arrêté dans le train à Angers le 10 novembre et placé en rétention à Rennes. Jeune majeur, parrainé en février 2012 à la mairie du XI° arrondissement de Paris, titulaire d’un titre de séjour espagnol qui lui a été volé et qu’il n’a pas pu faire refaire, il risque d’être expulsé.
Quelques semaines à peine après les expulsions de Khatchik et de la famille de Léonarda qui ont fait descendre des milliers de lycéens dans la rue, c’est, de la part du ministère de l’Intérieur, soit une provocation, soit un nouveau « manque de discernement » de ses services… Dans les deux cas, c’est inacceptable et ce ne sera pas accepté.

Si le ministère ne le libère pas il y a gros à parier que ses camarades et ses profs rejoints par ceux de nombreux autres établissements, feront ce qu’il faut pour qu’Abderazak retrouve la liberté et soit régularisé comme il l'a demandé dès 2010, et réitéré en compagnie de plusieurs dizaines de lycéens sans papiers déposant collectivement en juillet 2012, leur demande de régularisation?

Cet événement est l’illustration, une de plus, de l’impossibilité de continuer comme si de rien n’était, de laisser les lycéens et les enfants scolarisés à la merci du discernement ou pas de tel policier ou de tel préfet. Des dispositions légales doivent être prises, en urgence, pour que jamais plus un lycéen ou un enfant scolarisé ou ses parents puissent être placés en rétention et menacés d’expulsion. Ils doivent être régularisés.

Il est évidemment hors de question de laisser expulser Abderazak, ni même de le laisser croupir en centre de rétention. Sa place est dans son lycée, dans sa classe. Demain !
Pour faire savoir ce que vous pensez au préfet, au ministre et à l’Elysée, adresses ci-dessous.



Journée nationale de manifestations samedi 16 novembre

A Paris 14h place de la République,

Régularisation des lycéens, des anciens lycéens, des élèves et de leurs parents.

Retour des lycéens expulsés, Khatchik, Leonarda, et les autres,

A l’appel de

SGL, UNL, MILI, Solidaires Etudiant-e-s, UNEF

CGT-Educ'action, FERC-CGT, FSU, Sud-Education, Union syndicale Solidaires,

Gisti, Cimade, RESF

Front de gauche (Convergences et Alternative, Fédération pour une alternative sociale et écologique, Gauche Anticapitaliste, Gauche Unitaire, Les Alternatifs, Parti communiste Français, Parti Communiste des ouvriers de France, Parti de Gauche, République et socialisme), JC, NPA, Alternative Libertaire, AGAUREPS-Prométhée, UJR, GSI







Préfecture du Maine et Loire

cabinet@maine-et-loire.pref.gouv.fr

Francois.burdeyron@maine-et-loire.pref.gouv.fr





Elysée

Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr

Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr

Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr

Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr



Matignon :

premier-ministre@pm.gouv.fr

jean-marc.ayrault@pm.gouv.fr



A l'Intérieur :

Dircab thierry.lataste@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr

Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr

Chef de cabinet sebastien.gros@interieur.gouv.fr








_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Mon 9 Dec - 19:16

RESF wrote:





Le père Noël habiterait-il place Beauvau ? Les 4 enfants de M. SIMA attendent le retour de leur papa en voie d'expulsion !



M. SIMA est privé de liberté et séparé des siens depuis le 14 novembre 2013. Son crime : ne pas avoir les bons papiers. Il risque l'expulsion d'un moment à l'autre. Pourtant, ce père de famille remplit en tout point les critères définis dans la circulaire du 28 novembre 2012, dite de régularisation. Pour légitimer sa décision, pour la rendre acceptable aux yeux des citoyen(ne)s du pays des droits humains, Monsieur le Ministre de l'Intérieur invoque une vieille histoire, selon laquelle M. SIMA aurait escroqué la CAF, utilisant de faux-papiers pour percevoir les allocations familiales, que ses enfants auraient perçues s'il avait été régularisé.....



Ce n'est certes pas légal, mais d'un autre côté, ce n'est pas non plus l'affaire Tapie ou Cahuzac !



Pourquoi les enfants de M. SIMA, pour la plupart nés en France, n'auraient-il pas les mêmes droits que leurs camarades ? Comment reprocher à un homme maintenu dans la clandestinité et la précarité, de ne pas user du système D pour faire bénéficier les siens de droits qui devraient être ceux de tous les enfants vivant en France ? Depuis lors, M. SIMA a été condamné, il a remboursé la CAF, a payé sa dette envers la société. On ne voit pas au nom de quoi il devrait expier éternellement (et ses enfants avec lui) et subir une peine de bannissement. Il doit être régularisé pour pouvoir travailler en toute légalité et ne pas être séparé de ses enfants. Quoi de plus légitime pour un père de famille en France depuis 14 années ? Pays qui a vu naître et grandir ses 4 enfants, ceux-là mêmes dont les droits les plus élémentaires sont piétinés et à qui il est enseigné à l'école les valeurs républicaines et universelles.



Quand est-ce que cessera cette violence envers une catégorie d'enfants ?





Pour faire savoir ce que vous pensez de cette affaire…

A l’Elysée :

Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr

Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr

Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr



A Matignon :

premier-ministre@pm.gouv.fr

jean-marc.ayrault@pm.gouv.fr



A l'Intérieur :

Dircab thierry.lataste@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr

Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr

Chef de cabinet sebastien.gros@interieur.gouv.fr













_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Sun 22 Dec - 18:13

RESF wrote:



Pour la libération de Madame, Monsieur MAMBETOV et leur enfant de 18 mois emprisonnés à Lyon.

Merci de bien vouloir signer et diffuser cette pétition en ligne pour la libération de Madame, Monsieur Mambetov et de leur enfant de 18 mois enfermés au Centre de Rétention Administrative de Lyon.

Pétition en ligne ici : resf.info/p2632

Merci également de bien vouloir demander la libération de la famille et la régularisation de la situation administrative des parents en écrivant à la Préfecture du Cantal et au ministère de l’Intérieur, à Matignon, à l’Elysée. Attention à ne pas utiliser de termes irrespectueux pour ne pas porter préjudice à la famille.

Contact du Préfet du Cantal : Jean-Luc COMBE

Préfecture du Cantal

Cours Monthyon,
BP 529, 15005 Aurillac Cedex
Standard : 04 71 46 23 00
Télécopie : 04 71 64 88 01
Courriel : courrier@cantal.pref.gouv.fr



A l'Elysée :

Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr

Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr

Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr

Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr



Matignon :
premier-ministre@pm.gouv.fr
jean-marc.ayrault@pm.gouv.fr


A l'Intérieur :

Dircab thierry.lataste@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr

Chef de cabinet sec.chefcab@interieur.gouv.fr

Chef de cabinet sebastien.gros@interieur.gouv.fr

Ci-dessous le texte de la pétition rédigé à partir du communiqué de presse de La CIMADE Aurillac (21/12/2013).

Pétition pour Madame, Monsieur MAMBETOV et leur bébé
Un enfant d’un an et demi enfermé au centre de rétention administrative de Lyon à la veille de Noël par le Préfet du Cantal.

Contrairement aux discours du gouvernement et aux préconisations du Défenseur des Droits, la préfecture du Cantal a décidé d'enfermer un enfant de 18 mois, une semaine avant Noël...

Abdourrakhman Mambetov est né 17 avril 2012 à Clermont-Ferrand. Ses parents sont Russes originaires de Kabardino-Balkarie (république autonome de la Fédération de Russie) et actuellement dépourvus de titre de séjour. Ils vivent à Aurillac où ils sont demandeurs d'asile (un recours à la Cour Nationale du Droit d'Asile est en cours d'instruction suite à une demande de réexamen à l'Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides).

Ils ne se sont jamais dérobés à leurs obligations, n'ont jamais cherché à fuir qui que ce soit, ils ne sont pas délinquants... Pourtant, pour la deuxième fois en six mois, la Préfecture du Cantal fait interpeller cette famille. Une première tentative d’expulsion, le 18 juillet 2013, avait échoué par décision de justice : le préfet les avait enfermés abusivement au centre de rétention administrative de Lyon. Le lendemain, le tribunal administratif de Lyon jugeait cette décision illégale et ordonnait la mise en liberté de la famille. Jeudi 19 décembre, la même démonstration de force se répète : des policiers arrachent cette famille à son sommeil vers 6h du matin et l'emmène de force à Lyon où elle est placée dans un centre de rétention.

A ce jour, la famille Mambetov est toujours enfermée dans l’attente d’une prochaine expulsion. Cette privation de liberté a des conséquences sur l’état de santé de l’ensemble de la famille, l'enfant en souffre particulièrement.

De l'avis de tous, les enfants n’ont pas leur place dans un lieu d’enfermement particulièrement anxiogène et traumatisant. Pourtant le Préfet du Cantal qui semble ne pas partager cette analyse ordonne l'enfermement d'Abdourrakhman pour la deuxième fois...

Nous sommes indignés et révoltés par cette décision qui bafoue les droits fondamentaux des enfants tels qu’ils sont définis dans la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

Nous exigeons la libération de cette famille et la régularisation de leur situation administrative.

Sur le premier enfermement de cette famille :

Chronique RESF dans Charlie Hebdo : www.educationsansfrontieres.org/article47033.html

Article publié sur le site de La CIMADE : www.lacimade.org/temoignages/4556-Relativement-classique---

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Mon 13 Jan - 15:00

RESF wrote:


Valls prévoit un vol pour expulser un père d'enfant français, les droits d'une petite fille s'envoleront avec lui !

Hier comme aujourd'hui, rien n'a changé. Les expulsions se suivent et se ressemblent tristement. Qu'il s'agisse de pères d'enfant(s) français ou pas, l'intérêt supérieur de l'enfant inscrit dans la Convention Internationale des Droits de l'Enfant, qui doit être une considération primordiale dans toute décision le concernant, est méprisé, bafoué au profit d'une politique migratoire du chiffre. Est-il de l'intérêt de la petite Melina Malek, âgée seulement de deux mois, d'être séparée dès sa naissance et contre son gré de son père ? Force est de constater que la prise en compte de l'intérêt supérieur de l'enfant n'est qu'un leurre en France, car tout comme ses prédécesseurs, Valls, ministre socialiste, s'assoit dessus avec cynisme et délectation depuis sa nomination à la tête du ministère de l'Intérieur en mai 2012.

M. Jawher ROMMANI, ressortissant tunisien, père d'une enfant française, Melina Malek, est enfermé depuis 36 jours au Centre de Rétention Administrative de Vincennes. Son expulsion est imminente. On lui a annoncé un vol le 19 janvier qui le séparera définitevement de sa fille et de sa jeune compagne. Alors depuis 36 jours, chaque soir, à la mise à jour du tableau de l'impensable, M. Jawher ROMMANI regarde, la peur au ventre, si son nom figure sur la liste de Valls.

M. Jawher ROMMANI est entré en France en janvier 2011, au moment des émeutes en Tunisie. Fin 2011, il rencontre Tricia, une jeune femme française. De leur union est née le 03 novembre 2013, une petite fille, Melina Malek ROMMANI. Avant l'accouchement, ses parents étaient hébergés chez la grand-mère maternelle mais eu égard à la promiscuité dans laquelle la famille vivait, Jawher s'est trouvé forcé, à la naissance de Melina, de loger chez un ami le soir. Sans logement pérenne qui leur permettrait d'être réunis, M. ROMMANI ne pouvait engager immédiatement les démarches pour sa régularisation. Valls ne lui en a pas laissé le temps. Si ce père d'enfant français est expulsé, Tricia, sa jeune compagne, âgée de 17 ans et demi se retrouvera seule à élever leur fille.



La place d'un père d'enfant français est incontestablement en France, pas en rétention ni en Tunisie !



Nous demandons au préfet de police de Paris et au ministre de l'Intérieur de renoncer à l'expulsion de M. Jawher ROMMANI, d'abroger l'Obligation de Quitter le Territoire Français dont il fait l'objet afin de lui permettre de retrouver sa fille et de reconnaître son droit au séjour en sa qualité de père d'enfant français en le régularisant.



Il n'est pas question d'angélisme mais de respect

des droits fondamentaux et de l'intérêt supérieur d'un enfant !





Coordonnées du Préfet de Police de Paris,

mel : prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr

fax : 01 53 71 67 23

A l'Elysée :

Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr

Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr

Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr

Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr

Matignon :

premier-ministre@pm.gouv.fr

jean-marc.ayrault@pm.gouv.fr

A l'Intérieur :

Dircab thierry.lataste@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint thomas.andrieu@interieur.gouv.fr

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr

Chef de cabinet sebastien.gros@interieur.gouv.fr

sec.chefcab@interieur.gouv.fr











_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
Sponsored content




PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Today at 21:22

Back to top Go down
 
Sans papiers ( Tchétchénie et cie)
View previous topic View next topic Back to top 
Page 30 of 33Go to page : Previous  1 ... 16 ... 29, 30, 31, 32, 33  Next
 Similar topics
-
» Chiens loups Tchécoslovaques
» [résolu]Antivir me signale sans arrêt que j'ai un virus quand j'utilise firefox
» transferer SANS FIL la video d'un pc sur une tv
» [Résolu] Clavier sans fil faisant des siennes...
» Question sur d-Link sans fil ?

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
LouiZeForum :: La Vie / Life :: I think / donc je suis-
Jump to: