LouiZeForum

3D vrml
 
HomeHome  FAQFAQ  SearchSearch  RegisterRegister  MemberlistMemberlist  UsergroupsUsergroups  Log in  3Dchats / forums3Dchats / forums  

Share | 
 

 Sans papiers ( Tchétchénie et cie)

View previous topic View next topic Go down 
Go to page : Previous  1 ... 18 ... 31, 32, 33
AuthorMessage
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Tue 29 Dec - 13:28

resf wrote:
Emprisonné, persécuté, Souleymane ne doit pas être expulsé

Souleymane Kone est le 6e mineur isolé étranger transféré de la maison d'arrêt de Caen au CRA de Rennes. Comme à Lyon, les mineurs, déclarés majeurs après les tests osseux, sont déférés en comparution immédiate et condamnés à la prison ferme.

Souleymane est né le 16/01/98 en Côte d'Ivoire. Il a 3 documents d'état civil attestant de son identité et son âge, il n'a pas 18 ans.

Il est arrivé à Caen en novembre 2014, à 16 ans et 10 mois. Il a été pris en charge pendant 9 mois par le Conseil Départemental du Calvados, jusqu'à l'été dernier dans un hôtel, puis le Juge pour enfant a demandé sa prise en charge effective.

Pendant cette période Souleymane a bénéficié de cours de remise à niveau. Suite à la disparition de ses parents, il avait été contraint de quitter l'école à l'âge de 11 ans en Côte d'Ivoire. Il s'est également inscrit dans un club de foot et s'est fait rapidement des amis. Tout allait bien, il devait débuter un CAP cuisine le 24 septembre...

Arrestation et condamnation

Le 24 septembre, il est arrêté à son domicile. Il subit les tests osseux qui le déclarent majeur, puis il est placé en garde à vue pour "détention frauduleuse de plusieurs faux documents administratifs, déclaration fausse ou incomplète pour obtenir d'une personne publique ou d'un organisme chargé d'une mission de service public une allocation, une prestation, un paiement ou un avantage indu".

Souleymane est aussitôt placé en détention provisoire et jugé le 22 octobre 2015. Il est condamné à 2 mois de prison ferme et 22 686 € d'amende (remboursement de sa prise en charge) !

Une OQTF (obligation de quitter le territoire) lui est notifiée en détention le 17 novembre 2015, sans lui expliquer les voies de recours. Le 24 novembre, Souleymane est transféré au CRA de Rennes directement à sa sortie de prison. Il est trop tard pour contester l'OQTF, l'expulsion vers la Côte d'Ivoire est donc exécutoire, sans que Souleymane puisse faire valoir ses droits devant le juge administratif.

L'enfermement continue...

Souleymane est présenté le 27 novembre devant le Juge des libertés qui prolonge sa rétention de 20 jours en attendant la position du consulat ivoirien sur l'authenticité de ses documents. Si les documents sont déclarés vrais, le juge s'engage à provoquer une nouvelle audience en urgence pour ordonner sa remise en liberté.

La présentation consulaire se déroule le 3 décembre. Souleymane est très optimiste, confiant dans les autorités ivoiriennes qui lui ont délivré ces documents. Considérés comme faux, ils sont toujours conservés par la PAF et ne seront même pas produits devant le consulat !

Souleymane est très vulnérable. Il supporte mal l'enfermement et la cohabitation avec les autres retenus.

Le 17 décembre, il est prolongé pour la seconde fois de 20 jours supplémentaires en rétention. Cela fait maintenant près de 3 mois que Souleymane est enfermé (2 mois en prison + 1 mois en rétention). Il n'en peut plus, il veut que ça s'arrête...

Désespéré le jeune Ivoirien tente le 19 décembre de mettre fin à ses jours au CRA. Il est transféré à l'Hôpital psychiatrique Guillaume Régnier de Rennes.

Hospitalisé mais toujours menacé d'expulsion

Suite à une requête de la Cimade par rapport au non-respect des droits de Souleymane depuis son hospitalisation, une nouvelle audience devant le JLD a lieu le 24 décembre.

Le juge maintient Souleymane sous le régime de la rétention. Il est retourné à l’hôpital, mais il reste sous la menace d'une expulsion, si un laissez-passer est délivré par les autorités ivoiriennes avant le 8 janvier.

Cette situation est insupportable pour lui, il est dans une grande détresse. La criminalisation des mineurs isolés étrangers doit cesser.


Préfecture de Seine-Maritime

Téléphone : 02 32 76 50 00

Fax : 02 32 76 54 53

courrier@seine-maritime.gouv.fr

Fax service des étrangers : 0232765456

Préfet : pierre-henry.maccioni@seine-maritime.pref.gouv.fr

Secrétaire général : yvan.cordier@seine-maritime.pref.gouv.fr

Directeur de cabinet : jean-marc.magda@seine-maritime.pref.gouv.fr

Chef du service de l’immigration : chantal.gys@seine-maritime.pref.gouv.fr




Sans oublier là où se prennent réellement les décisions :

Elysée

Secrétaire général : jean-pierre.jouyet@elysee.fr

Directeur de cabinet : thierry.lataste@elysee.fr

Secrétaire g-al adjoint : boris.vallaud@elysee.fr




Matignon

premier-ministre@pm.gouv.fr
Chef de Cabinet sebastien.gros@pm.gouv.fr

Ministère de l'Intérieur :

Dircab adjoint : thomas.campeaux@interieur.gouv.fr

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr




_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Sat 16 Jan - 12:28

RESF wrote:
La chasse aux parents d’enfants scolarisés bat son plein… Nous ne laisserons pas faire

Après la tentative d’expulsion d’un parent d’enfant français la semaine dernière, voici  que Monsieur GAO Peng de nationalité chinoise risque lui aussi d’être jeté dans un avion  d’un jour à l’autre tous ses recours ayant été rejetés.

La préfecture lui reproche d’avoir travaillé sans avoir de papiers ce qui est un comble quand on sait qu'il est le père d’une petite fille de 5 ans scolarisée à l’école polyvalente du 11 rue Pajol dans le 18e arrondissement de Paris et que sa femme attendait un deuxième enfant !  

Il est en rétention depuis le 23 décembre 2015, soit depuis plus de 20 jours. Sa femme qui était enceinte de deux mois travaille elle aussi dans la confection et suite à tout le stress consécutif à l’arrestation de son mari a perdu son bébé. La mère de M. GAO Peng est en France depuis dix ans et travaille comme nourrice mais n’a pas encore réussi à avoir une carte de séjour malgré ses efforts.

Cet acharnement contre une famille est inadmissible. Les enseignants et les parents de l’école sont très mobilisés et sont intervenus auprès des élus et du préfet car ils connaissent bien cette famille associée à la vie de l’école.

Depuis aujourd’hui vendredi 15 janvier ils occupent l'école. Nous demandons la libération immédiate et la régularisation de Monsieur GAO Peng et de son épouse.



Merci d’adresser en nombre mails et fax (en restant courtois) au Préfet de Police et demander la libération immédiate de Monsieur GAO, ainsi que sa régularisation et celle de son épouse.



Préfecture de Police :

mail : pp-dpg-sdae-secretariat@interieur.gouv.fr

fax : 01 53 71 67 23



Sans oublier là où se prennent réellement les décisions :

A l’Elysée :

Secrétaire général : jean-pierre.jouyet@elysee.fr

Directeur de cabinet : thierry.lataste@elysee.fr

Secrétaire g-al adjoint : boris.vallaud@elysee.fr

A Matignon :

premier-ministre@pm.gouv.fr

Chef de Cabinet sebastien.gros@pm.gouv.fr

Conseiller relations société civile guillaume.weisberg@pm.gouv.fr

Au Ministère de l'Intérieur :

Dircab adjoint : thomas.campeaux@interieur.gouv.fr

Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr

sec.immigration@interieur.gouv.fr



_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Tue 9 Feb - 23:38








_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Tue 1 Mar - 20:54

RESF wrote:
Alors que Cazeneuve avait fait mine de s'engager à ce que l'évacuation de la zone sud de la Jungle de Calais soit progressive et sans violences, des bulldozers escortés de dizaines de CRS sont entrés en action ce matin, lançant des lacrymos sur les migrants qui n'évacuent pas assez vite. Plusieurs habitations ont été incendiées. On reconnait là le style de Cazeneuve : des grands mots dont on se demande s'il les comprend, de l'onction, une hypocrite rondeur et, dans les faits, la brutalité de trop de ministres de l'Intérieur de Sarkozy à Valls en passant par Guéant.

Ci-dessous un message de l'une des associations calaisiennes qui viennent en aide aux migrants. A lire absolument ! A lire également les liens vers lesquels elle renvoie.
Et ensuite...

Pour faire savoir ce que vous pensez de leur politique à ceux qui décident :

Préfète du Pas-de-Calais : fabienne.buccio@pas-de-calais.gouv.fr

Téléphone 0321212002 et 0321212003

Sous préfet de Calais : vincent.berton@pas-de-calais.gouv.fr



Et là où se prennent les décisions :

Elysée

Secrétaire général : jean-pierre.jouyet@elysee.fr

Directeur de cabinet : thierry.lataste@elysee.fr

Secrétaire g-al adjoint : boris.vallaud@elysee.fr

Matignon :

premier-ministre@pm.gouv.fr premier-ministre@pm.gouv.fr

chef de Cabinet sebastien.gros@pm.gouv.fr

Ministère de l'Intérieur : 01 40 07 60 60 demander la Conseillère immigration Magali Charbonneau

Dircab :michel.lalande@interieur.gouv.fr

Dircab adjoint : thomas.campeaux@interieur.gouv.fr

Conseillère immigration : magali.charbonneau@interieur.gouv.fr








--------------------------------------------------------------------------------

Objet : Calais - Bidonville : témoignages de l’expulsion

https://passeursdhospitalites.wordpress.com/2016/02/29/bidonville-temoignages-de-lexpulsion/


Au fil des heures, les témoignages s’accumulent d’une expulsion (voir ici, ici et là) violente, de personnes chassées de leurs abris sous la menace des flashballs, des témoins tenus à distance.

Un message parmi d’autres, diffusé il y a une heure :

« En direct de la Jungle :

Problème avec les portables : pas de batterie. On était à l’école du chemin des Dunes pour les charger mais l’électricité à été coupée.

L’accès de certaines parties de la Jungle est empêchée par les CRS. On a réussi à passer : il y a des CRS partout, ils sont armés et ils sont violents.
Ils poussent les migrants et les journalistes, jusqu’à les faire tomber.

Il y a des équipes de démantèlement qui défoncent les cabanes à coup de massue et de pieds de biche. Tout tombe par terre, complètement détruit.
(On leur a demandé si on pouvait les interviewer, certaines personnes sont venues nous voir pour nous dire qu’elles n’avaient pas le droit de nous parler.)
Pour protéger leurs abris, les migrants montent sur les toits.

Pourquoi d’un coup tout s’est accéléré alors que le gouvernement avait promis de ne pas utiliser la violence ?
Parce que les No Border ont empêché les maraudes qui allaient chercher les migrants « pacifiquement » pour les sortir de leurs abris. Mais il s’agit d’un prétexte, il y aurait eu une autre raison de toute façon et les CRS seraient venus.

Tout le monde est calme sauf les CRS, ils ont des lacrymos, la situation risque de se compliquer.
On filme avec la caméra donc on ne peut pas envoyer les images en direct.

Faites tourner, les images arrivent. »




Message suivant



https://passeursdhospitalites.wordpress.com/2016/02/29/destruction-du-bidonville-autres-temoignages/

Les témoignages s’égrainent au fil de l’après-midi, témoignant de la violence qui monte et de la brutalité mise en œuvre par les autorités. Gazage, usage de flashball, canon à eau, matraquage.

« Un ami réfugié sur place me disait il y a 30mn qu’ils commençaient à se faire attaquer par les crs (coups, flashball, gaz lacrymogène). Il semble maintenant établi que les choses se fassent avec usage de la force, de façon violente. L’État s’assoit donc sur le jugement de référé et les recommandations de la juge ( démantèlement progressif, non recours aux forces de l’ordre). Ceci n’était qu’une façade dans le but de désamorcer les réactions des migrants. Il est fort possible qu’ils «travaillent» au finish pour terminer avant le résultat de l’appel devant le conseil d’État. »

« Gaz lacrymo à proximité de l’école et interdiction des CRS de mettre les enfants à l’abri dans l’école. »

« Ça gaze de partout
C’est horrible »

« De retour et encore choquée de la violence de cet après-midi!
On ne m’a pas laissée rentrer, une seule association avait droit de cité!
Pas de classe possible non plus… Zone à risques!
Une jeune garçon de 14 ans dont les parents étaient à l’hôpital ce matin s’est pris une grenade lacrymo sur la jambe, dommage collatéral certes mais quand même! Il y a des enfants!
Je ne possède apparemment pas le même vocabulaire que la préfète, de la « ferme douceur », je n’ai vu que la violence des jets de grenades lacrymo et du canon à eau.
Outrée et dégoûtée!. »


_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Fri 4 Mar - 15:33

Delacroix sur Charlet wrote:
au lieu de retoucher des morceaux séparés ou de les compléter,
il aimait mieux recommencer entièrement de grandes parties,
et retrouvait ainsi pour finir tout l'entrain qu'il avait apporté, en commençant.

C'est de lire ceci qui m'a déclenché pour ouvrir ici un petit sujet musical.

j'adore ceci:
ed wrote:
"retrouvait ainsi pour finir tout l'entrain qu'il avait apporté, en commençant".
Les peintres comprendront, mais aussi les artistes en général mais aussi les humains en général.


Delacroix écrit sur un tableau qui est au Musée des Beaux-Arts de Lyon
et que mon fils musicien a choisi pour faire une performance musicale en ce lieu.


Je ne savais pas de quel tableau il s'agissait, sauf le thème et j'ai tapé dans google


musee des beaux arts lyon retraite de russie

je suis d'abord arrivé ici:

https://www.youtube.com/watch?v=UFB8XX3oc_Y

puis ici:

http://www.mba-lyon.fr/mba/sections/fr/collections-musee/peintures/oeuvres-peintures/xixe_siecle/campagne-de-russie



C'est de là que j'ai trouvé Delacroix.

J'ai dû me déclencher tout seul tout à coup en partie parce que mon ami Michel cite souvent Delacroix,
ça m'impressionne toujours:)


Mais l'histoire n'est pas finie car en cherchant une image du tableau je suis arrivé à ceci, qui n'est pas la bonne:



et là j'ai découvert que j'étais dans la galerie flickr du pestiféré Renaud Camus!!

à voir!!! (malgré ses idées)
https://www.flickr.com/photos/renaud-camus/


Bon , finalement voici le tableau:
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/54/%C3%89pisode_de_la_retraite_de_Russie_-_Nicolas-Toussaint_Charlet.jpg


et voici ce qu'en disait Delacroix

( plus tard je vous montrerai ce qu'en "dit" mon fils)

ED wrote:
« […] Qui ne se rappelle cette admirable Retraite de Russie, qui a été sa production la plus éclatante dans ce genre ? La conception de ce tableau est vraiment effrayante ; le cœur se serre devant cette immense solitude marquée çà et là par des formes humaines ensevelies sous la neige, sinistres jalons de cette marche désolée.

Charlet l'intitule modestement Épisode. Ce n'est pas un épisode, c'est un poème tout entier ; ce n'est ni la retraite de Ney, ni la Bérésina ; ce n'est ni Murat, ni Eugène, ni Napoléon lui-même, déjà disparu de ce lugubre théâtre, emportant sa part de l'horrible désespoir qui précipite ces cent mille malheureux : c'est l'armée d'Austerlitz et d’Iéna, devenue une horde hideuse, sans lois, sans discipline, sans autre lien que le malheur commun. Dans cette toile semée de détails poignans [sic], rien ne distrait l'esprit de la puissante unité de la conception, et l'exécution en est pleine de nerf et de vérité malgré ces tâtonnemens [sic] dont nous avons parlé. Ce qui conserve aux tableaux de Charlet autant de franchise qu'à ses autres œuvres, c'est qu'au lieu de retoucher des morceaux séparés ou de les compléter, il aimait mieux recommencer entièrement de grandes parties, et retrouvait ainsi pour finir tout l'entrain qu'il avait apporté, en commençant. […] »

Eugène Delacroix, Revue des Deux Mondes, n°37, 1er janvier 1862, p. 234-42.

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Sat 19 Mar - 22:31

Refusons l’expulsion demain dimanche à 7 heures du matin de Leila, lycéenne gersoise d’origine burkinabée … dont le père est français.



Leïla, jeune majeure Burkinabée scolarisée en 1ère dans le Gers doit être expulsée demain à 7h00, alors que son père est naturalisé français et qu'elle vit et étudie en France, à Mirande dans le Gers.

Une manifestation de protestation organisée par ses professeurs, les soutiens et RESF 32 se tiendra ce samedi 19 mars 2016 à 17 heures devant la Préfecture du Gers à Auch. Il faut venir dire son opposition à ces pratiques indignes et faites suivre largement à vos contacts.



Vous pouvez aussi téléphoner ou adresser un fax ou un courrier au préfet du Gers (en restant courtois). Merci de contacter la Préfecture du Gers :
- par téléphone (05 62 61 44 00),
- par fax (05-62-05-47-78)
- par mail prefecture@gers.gouv.fr

Ou faire part de votre désapprobation en hauts lieux :
* A l’Elysée :
- Secrétaire général : jean-pierre.jouyet@elysee.fr
- Directeur de cabinet : thierry.lataste@elysee.fr
- Secrétaire g-al adjoint : boris.vallaud@elysee.fr
* A Matignon : premier-ministre@pm.gouv.fr
- Chef de Cabinet sebastien.gros@pm.gouv.fr
- Conseiller relations société civile guillaume.weisberg@pm.gouv.fr
*Au Ministère de l’Intérieur :
- Dircab adjoint : thomas.campeaux@interieur.gouv.fr
- Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr + sec.immigration@interieur.gouv.fr



--------------------------------------------------------------------------------


_______________________________________________
Resf.info@rezo.net - http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/resf.info

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Fri 25 Mar - 12:48

resf wrote:
Deux pères de famille en rétention, menacés d'expulsion imminente. Deux familles qu'un politique inhumaine menace de démembrer et de plonger dans la misère. Sous Hollande, Valls et Cazeneuve, la machine à fracasser des vies tourne à plein régime.
1/ Le père de Nawal -4 ans, et de Hamed, 2 ans en rétention à Sète
Pour la libération et la régularisation de M. Chabane BOUDRAA, père de deux enfants
Monsieur BOUDRAA Chabane est algérien et vit en France depuis 2006. Il a fait plusieurs démarches auprès de la Préfecture pour obtenir un titre de séjour, mais cela a été négatif.

Il est au centre de rétention de Sète depuis le mardi 8 mars sur la base d’une OQTF. Il a été arrêté à son domicile devant sa femme et ses enfants.

Il est marié depuis 2012 avec une ressortissante algérienne, Nawal, titulaire d’une carte de résidente de 10 ans. Ils habitent Agde et occupent un logement social obtenu par les Services sociaux.

Monsieur Boudraa est père de deux enfants : Khadija, 4 ans, scolarisée en maternelle, et Hamed, 2 ans.

Ayant épuisé tous les recours, l’expulsion de Chabane Boudraa est certaine, si nous ne faisons rien. Il faut empêcher cette expulsion !!!

La vie de cette famille risque d’être brisée : apportons tout notre soutien à Monsieur Boudraa.

Pour manifester votre indignation (en restant courtois), merci d’adresser en grand nombre vos mails à la préfecture de l’Hérault, qui a pris l’OQTF contre M. Boudraa


Préfet : pierre.pouessel@herault.pref.gouv.fr

Secrétaire général : olivier.jacob@herault.pref.gouv.fr

Directrice de l’immigration : marie.moly@herault.pref.gouv.fr





2/ Le père de Cherifa, 2 ans et Ilyès, en maternelle, en rétention à Marseille

M. et Mme ABBAS, algériens, sont arrivés en France avec leur fils Ilyes en août 2014.

Petit à petit, grâce notamment à l’aide des deux parents de M. Abbas, titulaires de cartes de résidents en France, et de sa sœur naturalisée française, ils s’insèrent dans la société marseillaise. Ils ont une petite fille, Cherifa, en 2014 et Ilyes va à l’école maternelle Pommier (13003) depuis la rentrée de septembre 2015.

Mais ils ne disposent pas de titres de séjour, ce qui les maintient dans la précarité et leur fait courir le risque d’une arrestation policière, ce qui arrive à M. Abbas le 11 mars 2016.

Depuis, M. Abbas est au centre de rétention de Marseille et risque d’être expulsé vers l’Algérie alors que tous ses proches sont à Marseille ! Un père serait arraché à ses enfants, à sa femme, une famille serait brisée…

Solidaires de cette famille, nous demandons que M. Abbas ne soit pas expulsé, qu’il soit rendu à sa famille et qu’il soit régularisé.




Préfet stephane.bouillon@bouches-du-rhone.pref.gouv.fr

- Directeur cabinet du Préfet jean.rampon@bouches-du-rhone.gouv.fr

- Secrétaire général david.coste@bouches-du-rhone.gouv.fr




Et là où se prennent les décisions :




Matignon

premier-ministre@pm.gouv.fr
Chef de cabinet : sebastien.gros@pm.gouv.fr



Ministère de l’Intérieur :

Dircab adjoint : thomas.campeaux@interieur.gouv.fr
Conseiller immigration : raphael.sodini@interieur.gouv.fr


Elysée :
jean-pierre.jouyet@elysee.fr
thierry.lataste@elysee.fr
boris.vallaud@elysee.fr

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Fri 25 Mar - 15:42

*****il y a 4 images à afficher dans ce post!! les autres par leur lien*****




vers mes 23-24 ans, j'ai acheté avec mes premières payes quelques livres d'art.
Il n'y en avait pas chez mes parents ( sortez les violons).
Mes choix de l'époque mes restent sympathiques, même avec 40 ans de recul:
Le Greco, Picasso, Rembrandt, Bosch, ect et... Bruegel.
D'ailleurs un peintre qui n'étais pas né quand j'ai acheté ces bouquins, et qui est passé chez moi il y a 6 mois, m ''a dit "ah le Cercle d'Art, c'était la classe".

J'avais retenu que dans chaque tableau de Bruegel, même le plus "scène de genre",
danse ou mariage paysan, il y avait toujours un signe de foi, de morale, un signifié religieux, moral.
Et pas au premier plan, "mais distancié".
ET mon ami Brecht m'avait enfoncé le clou sur le tableau avec Icare inside.



https://i84.servimg.com/u/f84/09/00/29/31/pieter11.jpg


ps: je suis sûr que Straub et Huillet connaissaient le texte de Brecht par cœur Smile


Je revois donc ce sympathique tableau, "La danse de la mariée en plein air"
https://i84.servimg.com/u/f84/09/00/29/31/pieter10.jpg
et relis ce que j'y avais lu il y a 40 ans:

voir ci-dessous***.

Bizarrement Wikipédia ne confirme pas et me perd dans des arguties
où j'en viens à me dire qu'ils confondent plusieurs tableaux de mariées , au moins avec "le mariage paysan" de 1568.


Par contre cet article est juste
http://www.aparences.net/periodes/la-renaissance-nordique/pieter-bruegel/
et u sujet de la mariée, c'est clair.



J'en viens donc à Wikipédia!!

Un ami, Jacques, viens de prendre des cours en ligne pour écrire sur Wikipedia, qui est très formaté.
Son article ( sur une bible) est en ligne.
Je lui ai demandé si c'était normal qu'un ami que je connais, un magicien professionnel,
ait pu faire sa propre notice sur Wikipédia.
Jacques m'a dit que si l'article a bien des références extèrieures, comme exigé par wikipedia, ça va.
Or c'est le cas ( Cité de la Villette, concours Lépine , ect) et je vois que l'article est toujours en ligne.
Jacques m'a dit que wikipédia ne contrôle pas le contenu!

***





https://skfb.ly/MuJ6






Bruegel
by Dumenieu Alain
on Sketchfab


_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Mon 2 May - 10:56

RESF wrote:
Un mineur isolé étranger dont le Conseil départemental du Loiret avait la charge s’est suicidé le 25 avril en prison.

Ce jeune avait été incarcéré 2 mois plus tôt pour viol.

Ci-dessous la lettre ouverte que Ségolène Petit et Chantal Thabourin, animatrices du RESF45 et du Collectif Jeunes Isolés Etrangers du Loiret ont adressée aux Conseiller(e)s départementaux du Loiret (publiée également sur le blog RESF sur Médiapart)



Lettre ouverte

Orléans, le 26 avril 2016

Mesdames et Messieurs les Conseillers du Loiret,

Monsieur le Président,

Un gosse dont vous aviez la charge est mort hier en prison.

De ce qu’il a enduré pendant son exode depuis le Mali, on ne sait pas grand-chose.

Il aurait du pouvoir s’en ouvrir à des éducateurs, à un psychologue, des médecins…

Mais il a du se contenter d’une chambre d’hôtel, du désœuvrement et de la compagnie d’autres jeunes aussi paumés que lui.

On sait qu’il a vu son frère mourir en mer, alors que lui en a réchappé.

On sait qu’il n’en dormait plus la nuit.

On sait qu’il avait une envie farouche d’aller à l’école et qu’il y était parvenu, en janvier.

Mais ça n’a pas suffi.

Non, toute l’aide que nous pouvons apporter à ces jeunes, toutes les batailles que nous menons avec eux pour faire reconnaître leurs droits ne suffisent pas à guérir leurs blessures et ne remplaceront jamais une réelle assistance éducative.

Quand la violence de l’institution, qui refuse ces jeunes et les laisse à l’abandon, s’ajoute à celle de l’exil, alors nous voyons poindre la folie.

Ce jeune venait d’avoir 17 ans. Il n’a pas su contenir cette folie et encore moins sa violence. Il y a à peine deux mois, il a blessé et détruit à son tour, en violant une jeune femme. Il a été incarcéré pour cela.

Et hier, il s’est suicidé.

Il a rejoint son frère mort en mer.

Il a rejoint tous ceux que les frontières tuent.

Il a payé de sa vie le prix que vous refusez de mettre pour accueillir tous ces gosses dignement.

Il y a quelques mois, vous nous accusiez d’avoir claqué la porte à l’une de vos réunions car nous n’acceptions pas que vous y refusiez la présence de représentants des jeunes.

Quand vous comprendrez que ces gamins sont avant tout en danger et donc à protéger et à être écoutés.

Quand vous admettrez que ce que nous faisons pour eux, et avec eux, ne crée pas d’appel d’air mais n’est qu’une attitude tout simplement humaine.

Alors, peut-être, pourrons-nous échanger.

Pour RESF45 et le COllectif Jeunes Isolés Etrangers du Loiret,

Ségolène Petit et Chantal Thabourin



Nous ne cherchons pas à trouver des excuses ou des explications simplistes à un acte criminel que rien ne peut justifier.

Nous constatons simplement avec effroi le dénouement tragique de cette histoire.

Nous dénonçons le manquement du Conseil Départemental à ses obligations en matière de Protection de l'Enfance, d’autant plus que la situation est ainsi depuis 2012 dans le département du Loiret. Et que rien n’a bougé, malgré toutes les sonnettes d’alarmes que nous avons tirées :

Les jeunes mineurs isolés étrangers âgés de 15 à 18 ans sont parqués dans des hôtels sans aucun suivi éducatif. Aucun travail d’information, ni de prévention, ni d’adaptation aux codes culturels. A eux de se débrouiller, de « s’auto-éduquer », alors qu’ils sont souvent dévastés par ce qu’ils ont vécu avant d’arriver ici, dans leurs pays d’origine et en chemin.

La seule aide qu’ils obtiennent est celle du collectif de soutien.

Nous ne voulons pas simplifier en disant qu’un suivi psychologique aurait pu empêcher ce jeune de commettre ce viol. Non.

Ce que nous prônons, c’est une prise en charge réelle et globale, qui permet à tout jeune de se construire positivement. Aucun de nous ne pourrait imaginer pour ses propres enfants le dénuement affectif et psychologique que subissent ces jeunes.

Nous répétons depuis 4 ans au Conseil départemental du Loiret que ces jeunes sont et se mettent en danger, en étant laissés à l’abandon et qu’une telle attitude ne peut que conduire à de graves problèmes.

Nous sommes aujourd’hui confrontés à ce que nous redoutions.

Notre lettre ouverte est un cri de colère face au laisser aller et au mépris avec lequel s’est conduit jusqu’ici le Conseil Départemental.

Nous espérons simplement que cette histoire tragique, jalonnée de victimes, fera réagir ceux qui sont légalement responsables de ces jeunes en rétablissant une réelle assistance éducative.



Si vous voulez vous-même interpeler les élus sur cette situation et plus généralement celle de l’accueil réservé aux jeunes mineurs isolés étrangers en France, au mépris de la Convention Internationale des droits de l’Enfant et du Code de l’Action Sociale et des Familles :

Adresses auxquelles envoyer les mails de protestation :


Elysée Secrétaire général
jean-pierre.jouyet@elysee.fr

Elysée Secrétaire général-adjoint
boris.vallaud@elysee.fr

Elysée Directeur de cabinet
thierry.lataste@elysee.fr

Matignon Premier ministre
premier-ministre@pm.gouv.fr

Matignon Chef de cabinet
sebastien.gros@pm.gouv.fr

Intérieur Directeur de cabinet
michel.lalande@interieur.gouv.fr

Intérieur Conseillère immigration
magali.charbonneau@interieur.gouv.fr

Président du Conseil Départemental Loiret
hugues.saury@loiret.fr

Vice présidente du CD du Loiret
alexandrine.leclerc@loiret.fr





_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Mon 9 May - 17:52

resf wrote:
Une mère de trois enfants au centre de rétention de Cité pour un défaut de titre de transport ! Quand la droite et le gouvernement socialiste collaborent pour expulser, les familles sans-papiers et pauvres n'ont plus qu'à se cacher... Nous sommes en France le 08 mai 2016 et des femmes, des hommes, des enfants vivent encore la peur au ventre !

> >

Irada A., mère de famille tchétchène est convoquée ce lundi 09 mai au tribunal administratif de Paris. Son tort : être sans-papiers et pauvre...


> >

Le 04 mai 2016, pendant que ses 3 enfants sont à l'école, Irada A. décide d'aller chercher du travail. Sans titre de séjour, elle sait que cela risque d'être difficile. D'autant plus qu'elle doit limiter ses déplacements depuis le 1er mars 2016, date à laquelle la réduction dont bénéficiaient les personnes en situation irrégulière pour recharger leur Pass Navigo a été supprimée par Valérie Pécresse, présidente du Conseil Régional Ile-de-France. Irada A., s'est vue ainsi dans l'incapacité d'assumer le coût des transports en commun faute de ressources suffisantes. Ce jour-là, des contrôleurs de la SNCF en gare du nord procèdent à la vérification de son titre de transport. En l'absence de ce dernier, elle présente son AME avec photographie puis son passeport qui suffisaient à prouver son identité pour la verbaliser mais dans un excès de zèle, des policiers interviennent et l'emmènent au commissariat. Elle explique qu'elle est maman de 3 enfants qui l'attendent, montre leurs certificats de scolarité gardés précieusement dans son sac mais rien y fait... Toute cette ignominie pour un ticket de métro ! Elle sera quelques heures plus tard placée en rétention administrative à Cité par le préfet de police de Paris en vue de son expulsion du territoire français. Arrivée en France en 2013 avec son époux et leurs 3 enfants, elle a été déboutée du droit d’asile en 2015. La famille est hébergée par le 115 à Saint-Ouen. Elle était sur le point d'entreprendre de nouvelles démarches avec l'aide d'une association. A l'instar de leurs camarades, Ibrahim (9 ans et demi), Dzharbrail (8 ans), Davud (6 ans), iront demain à l'école, à la différence qu'eux vivent dans l'angoisse d'être séparés de leur mère d'un moment à l'autre...



Ils sont exclusivement francophones. Un retour dans le pays d’origine de leurs parents serait traumatisant pour ces enfants tant sur le plan émotionnel que scolaire.
> >


> > Les séparer de leur mère contreviendrait aux dispositions de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant ratifiée par la France et qui stipule dans son article 3-1 que « dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu’elles soient le fait d’institutions publiques ou privées de protection sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs, l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale ». Il résulte donc de ces stipulations, que, dans l’exercice de son pouvoir d’appréciation, l’autorité administrative doit accorder une attention primordiale à l’intérêt supérieur des enfants dans toutes les décisions les concernant.

Parce que la place d'une mère n'est pas dans un centre de rétention mais indéniablement auprès des enfants, nous demandons la libération immédiate de Madame Irada A.





Pour faire savoir à Hé ! Ho ! La Gauche ! ce que vous pensez de leurs agissements

Elysée Secrétaire général
jean-pierre.jouyet@elysee.fr

Elysée Secrétaire général-adjoint
boris.vallaud@elysee.fr

Elysée Directeur de cabinet
thierry.lataste@elysee.fr

Matignon Premier ministre
premier-ministre@pm.gouv.fr

Matignon Chef de cabinet
sebastien.gros@pm.gouv.fr

Intérieur Directeur de cabinet
michel.lalande@interieur.gouv.fr

Intérieur Conseillère immigration
magali.charbonneau@interieur.gouv.fr

Président du Conseil Départemental Loiret
hugues.saury@loiret.fr

Vice présidente du CD du Loiret
alexandrine.leclerc@loiret.fr






_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Fri 20 May - 14:25

resf wrote:
Lamine Keita, Guinéen en France depuis 14 ans, est enfermé au centre de rétention de Vincennes depuis 37 jours. Conduit à l’aéroport le 15 mai, il a réussi à refuser l’embarquement mais la probabilité qu’il soit expulsé dans les tout prochains jours est grande.

Sa femme, Mariama, elle aussi Guinéenne et sans papiers, habite à Châtellerault où sont scolarisés ses deux fils aînés âgés l’un de 11 ans, l’autre de 9 ans. Une petite fille, Fatoumata, est née en février 2016. Lamine qui travaille en région parisienne fait des allers-retours et subvient aux besoins de toute la famille.

Quatorze années de séjour en France pour lui, 12 ans pour Mariama, des enfants scolarisés depuis bien plus de trois ans, cette famille satisfait pleinement aux critères de la circulaire Valls de novembre 2012. Elle aurait dû être régularisée si la volonté affichée des ministres était respectée par les préfets.

Mais il y a pire encore : Lamine et Mariama Keita sont originaires de Basse Guinée, une région où la quasi-totalité des filles sont excisée. Expulser toute la famille serait condamner la petite Fatoumata à l’excision. On veut croire qu’aucun ministre ne l’envisage. Autrement dit, le seul endroit où parents et enfants puissent vivre ensemble et en sécurité est celui où ils vivent et où sont nés les enfants : ici, en France.

Expulser Lamine Keita serait démembrer délibérément une famille… et, à l’évidence, fournir un client rêvé aux passeurs à qui Lamine s’adresserait pour retrouver sa femme et ses enfants ! Qui, dans la même situation, ne ferait pas la même chose, quels qu’en soit le prix et les risques ?

Il faut l’empêcher ! Ecrire au préfet de police mais aussi au ministre de l’Intérieur, au 1er ministre, au président de la République, sans oublier la ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, Laurence Rossignol.



Elysée Secrétaire général

jean-pierre.jouyet@elysee.fr

Elysée Secrétaire général-adjoint

boris.vallaud@elysee.fr

Elysée Directeur de cabinet

thierry.lataste@elysee.fr

Matignon Premier ministre

premier-ministre@pm.gouv.fr

Matignon Chef de cabinet

sebastien.gros@pm.gouv.fr

Intérieur Directeur de cabinet

michel.lalande@interieur.gouv.fr

Intérieur Conseillère immigration

magali.charbonneau@interieur.gouv.fr

Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes

laurence.rossignol@feddf.gouv.fr

remi.bourdu@feddf.gouv.fr

claire.robillard@feddf.gouv.fr

Préfet de police : Michel CADOT
Fax cabinet du préfet: 01 53 71 67 23

Email : pp-dpg-sdae-secretariat@interieur.gouv.fr
Préfecture de police de Paris: prefpol.dpg-etrangers-secretariat@interieur.gouv.fr

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Wed 15 Jun - 4:56







_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Tue 21 Jun - 17:50

resf wrote:
Expulsez ce commerçant et père de famille que je ne saurais voir, bis repetita !


Situation totalement ubuesque que celle de M. Farouk ATEK, père de famille et commerçant en France, situation qu'on croyait ne voir que sous Sarkozy mais détrompez-vous, Hollande et son ministre de l'Intérieur n'en sont pas à leur coup d'essai et rivalisent avec la droite en ce qui concerne le démembrement des familles.
Qui est ce monsieur tant indésirable aux yeux du préfet du Val-d'Oise, sous l'autorité directe du ministère de l'Intérieur ? Un délinquant constituant une menace pour l'ordre public ? Un commerçant atteint d'une phobie administrative qui aurait oublié de s’acquitter de ses cotisations ? Cet étranger, qui selon la vieille rengaine éculée, venu d'outre-Méditerranée pour voler et manger le pain des Français ? Que nenni ! Entre Monsieur ATEK et le pays de Rousseau, Diderot et Voltaire, c'est une histoire qui remonte à ses années estudiantines sur les bancs de l'université Panthéon-Assas.
En 2004, il rejoint en France sa famille (père, frères et sœurs), la plupart ont aujourd’hui la nationalité française. Il y poursuit ses études et est mis en possession par les services préfectoraux d’un titre de séjour portant la mention "étudiant" de 2004 à 2006.
En 2007, il retourne en Algérie pour y épouser sa fiancée qui avait tenté d’obtenir un visa pour le rejoindre en France mais en vain. De leur union, nait en Algérie une petite fille, aujourd’hui âgée de 9 ans.
Farouk ATEK n'a jamais abandonné l'idée de revenir un jour en France pour s'y installer durablement auprès de ses proches et permettre un avenir meilleur à sa fille. Pour lui, il était inconcevable d'envisager un retour sans s'assurer d'un moyen de subsistance stable et suffisant. C'est ainsi qu'il décide d'acquérir une boucherie à Arnouville les Gonesse (95) et dans ce dessein, vend tous ses biens en Algérie. Il est associé gérant majoritaire de ce commerce, dans une ville où les commerces de proximité se font rares mais qui commençait à renaître avec l’ouverture de la boucherie. Par son activité, il a non seulement contribué à redynamiser un quartier mais a également créé de l’emploi pérenne en embauchant deux salariés en CDI, aujourd'hui menacés de licenciement du fait de cette situation.
A jour de toutes ses cotisations et appréciés de tous, il devrait pouvoir rester en France et se voir délivrer un titre de séjour. Si Farouk ATEK est expulsé, son épouse et sa fille ne pourront pas le suivre car cette dernière serait contrainte d’interrompre sa scolarité en France et d’intégrer une école publique algérienne, donc un système éducatif en langue arabe qu’elle ne connaît pas. Une telle situation serait donc traumatisante pour cette enfant décrite comme une "élève investie dans les apprentissages", "un bon élément" par l’équipe éducative de son école drancéenne.
Dans la conjoncture économique actuelle, est-il raisonnable de mettre en péril un commerce de proximité qui participe au développement d’un quartier, pour un simple défaut de titre de séjour de son gérant ? De toute évidence, il serait beaucoup plus judicieux et responsable, notamment en terme de coût mais aussi d’éthique si le mot a un sens pour le gouvernement, de ne pas l’expulser et de le régulariser.



Pour dire aux irresponsables tout le bien que vous pensez de leurs actions :
Elysée Secrétaire général
jean-pierre.jouyet@elysee.fr
Elysée Secrétaire général-adjoint
boris.vallaud@elysee.fr
Elysée Directeur de cabinet
thierry.lataste@elysee.fr
Matignon Premier ministre
premier-ministre@pm.gouv.fr
Matignon Chef de cabinet
sebastien.gros@pm.gouv.fr
Intérieur Directeur de cabinet
michel.lalande@interieur.gouv.fr
Intérieur Conseillère immigration
magali.charbonneau@interieur.gouv.fr
Préfecture du Val d’Oise :
Fax : 01 77 63 60 11
prefecture@val-doise.gouv.fr
Préfet : Jean-Yves LATOURNERIE jean-yves.latournerie@val-doise.gouv.fr
Directeur du cabinet : Jean-Simon MERANDAT jean-simon.merandat@val-doise.gouv.fr
Secrétaire général : Daniel BARNIER daniel.barnier@val-doise.gouv.fr



Pour faciliter les envois, les adresses en colonne
jean-pierre.jouyet@elysee.fr
boris.vallaud@elysee.fr
thierry.lataste@elysee.fr
premier-ministre@pm.gouv.fr
sebastien.gros@pm.gouv.fr
michel.lalande@interieur.gouv.fr
magali.charbonneau@interieur.gouv.fr
prefecture@val-doise.gouv.fr
jean-yves.latournerie@val-doise.gouv.fr
jean-simon.merandat@val-doise.gouv.fr
daniel.barnier@val-doise.gouv.fr

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Thu 8 Sep - 14:53

RESF wrote:
Scène de l'horreur des expulsions

mercredi 7 septembre sur le vol AF386 Paris-Bamako !



Il est 13h30 quand les policiers au Centre de Rétention Administrative de Vincennes viennent chercher Sékouba MAREGA pour le conduire à l'aéroport et le mettre contre son gré dans un avion à destination de Bamako. Sékouba, très jeune père de famille, revoit défiler les moments de bonheur partagé avec sa compagne Aminata et leur fils Abdoulaye âgé de 3 mois, qu'il ne reverra plus. Dans le local d'éloignement de la PAF à l'aéroport de Roissy, les policiers le menacent de prison s'il s'oppose à son expulsion.

-15h30 : la sale besogne commence. Les policiers le dépossèdent de son portable et sortent l'artillerie de déshumanisation : menottes aux poignets, sangles autour des chevilles et des genoux. L'avion doit décoller à 16h30. Ils le montent dans leur véhicule et le conduisent au pied de l'appareil. Les passagers sont en salle d'embarquement et ne se doutent pas encore de l’horreur qui va se dérouler sous leurs yeux. Sékouba ne manifeste dans la voiture aucune résistance car il sait qu'ils peuvent aller jusqu'à le droguer pour arriver à leurs fins. 16h00, les policiers le sortent du véhicule pour le faire monter dans l'avion avant l’arrivée des passagers. Ils sont une dizaine contre un seul homme dont le seul tort est de ne pas avoir les bons papiers. Sur les marches qui le mènent à la porte de l'avion, Sékouba résiste et les policiers le jettent à terre, l'un d'eux pose son pied sur la poitrine de Sékouba en pressant fortement, tandis qu'un autre lui met un casque de boxe. Entièrement entravé, il ne peut plus bouger et pourtant un des policiers porte un coup de pied à la poitrine de Sékouba avant de le monter dans l'avion. Ils le font asseoir à l'arrière de l'appareil. Dès que les passagers commencent à monter, un policier lui presse les parties génitales afin de le dissuader de toute résistance mais Sékouba ne pense qu'à son fils dont il ne veut pas être séparé. Alors il crie de toutes ses forces jusqu'à que des passagers remarquent sa présence. Quelques-uns s'approchent de lui, l'interrogent malgré les menaces des policiers et le fait qu'ils soient filmés. Sékouba explique en bambara et en français sa situation. Les passagers dans leur quasi-totalité se lèvent et s'opposent à son expulsion. Alerté par les cris des passagers, le commandant constate le désordre à bord de l'avion et demande aux policiers de débarquer Sékouba. Grâce à la mobilisation des passagers, ce jeune père de famille est retourné au CRA de Vincennes mais dans un état psychologique et physique inquiétant. Ce qui s'est passé à bord du vol ne peut que heurter les consciences et questionner sur les véritables raisons d'un tel acharnement du gouvernement de Monsieur Hollande, violant plusieurs principes en matière de droits humains. La fin légale de la rétention pour Sékouba MAREGA est prévue ce samedi (45ème jour de rétention) et ce serait faire preuve d'un minimum de bon sens que d'y mettre définitivement fin en procédant à sa libération.

Pour faire savoir ce que vous pensez de ces faits et demander la libération de Sékouba :



jean-pierre.jouyet@elysee.fr Secrétaire général Elysée

boris.vallaud@elysee.fr Secrétaire général Adjoint Elysée

thierry.lataste@elysee.fr Dircab Elysée

premier-ministre@pm.gouv.fr Matignon

sebastien.gros@pm.gouv.fr Chef de cab Matignon

Intérieur : 01 40 07 60 60 demander la Conseillère immigration

patrick.strzoda@interieur.gouv.fr Dircab Intérieur

julie.burguburu@interieur.gouv.fr Dircab adjointe Intérieur

magali.charbonneau@interieur.gouv.fr Conseillère immigration Intérieur

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Wed 21 Sep - 17:56

[Ceux qui ne connaissent pas la région doivent utiliser Google maps...]

Quand je vais vers Hauteville faire du ski l'hiver et à Brénod et Champdor l'été, je passe
par Saint Martin du Fresnes voire par Corlier et Jujurieux.
C'est joli, calme.On monte tranquillement.
Pour notre expo commune là haut Dominique m'a fait passer par Tenay.
C'est sauvage, encaissé, abrupt.
La vue n'y est pas vraiment dégagée, on s'enfonce plutôt dans la roche.
Ce coin de montagne qui est le sien, Dominique s'acharne à en extraire des morceaux.
Pas forcément très grands, ses tableaux sont plutôt métonymiques.
Une "voile à l'horizon" est un bateau et pas seulement une voile, et son "usine de la Chappe", à Tenay , fait 2cm2!

Ce serait donc une concentration plutôt qu'une expansion, une compression.






La rugosité de la matière picturale, chez Husson, évoque-t-elle la roche?
Même dans ses tableaux qui ne sont pas des paysages?
Et délibérément ou pas ?
Il faut le lui demander.

C'est bien à Corcelles, en montant vers Hauteville que ma femme emmenait la famille chercher des fossiles.
Sans doute Dominique allait par là aussi.

Je sais que lorsque je vais à Conques et Rodez, voir mon ami Soulages, avec mon épouse et mon grand fils,
ils ne peuvent voir des cailloux sur la route sans s'arrêter pour en ramasser.



La maison en est pleine.

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Fri 23 Sep - 23:41

resf wrote:



La préfecture de l'Isère s'acharne contre un père de famille : expulsion prévue dimanche




Emmanuel KUNDELA, sa femme et leurs deux premiers enfants sont arrivés en France en 2011, il y a presque 5 ans. Ils fuyaient le Kivu, province du Congo (RDC), toujours en guerre et où il n'y a pas de sécurité pour la population.

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/09/21/les-troubles-meurtriers-a-kinshasa-en-six-questions_5001353_3212.html
http://www.europe1.fr/international/rd-congo-17-morts-lors-daffrontements-a-kinshasa-2850955




Ils ont demandé l'asile en France, mais ont été déboutés. Chaque année, ils ont déposé un dossier en Préfecture pour demander leur régularisation, sans succès.

Deux autres enfants sont nés à La Tronche (38). UN cinquième enfant attendu pour bientôt. Les trois aînés sont scolarisés, l'aîné est en 5e au collège Stendhal et le second en primaire, ils ont entamé leur 5e année de scolarité.




C'est une famille très bien intégrée dans la vie locale. Emmanuel Kundela est arrivé à travailler pour la faire vivre, d'autant que le Conseil départemental refuse de donner un sou aux familles étrangères « sans papiers », sans tenir compte de leur situation et leurs demandes de régularisation.

Le 20 août, Emmanuel Kundela est allé à La Poste retirer de l'argent. Un guichetier zélé, trouvant que le récépissé n'avait pas l'air d'un vrai récépissé, a appelé la police. Emmanuel a été arrêté et immédiatement transféré au Centre de Rétention de Nîmes.

Un premier refus d'embarquement à Marseille, ce père n'imagine pas abandonner femme et enfants sans soutien. Jugement défavorable du tribunal administratif. Il lui est reproché de ne pas avoir respecté une obligation de quitter le territoire français (OQTF) expirée le 16 février 2016 et de n'être pas allé signer à la police plusieurs fois par semaine. Transféré le 19 septembre à Roissy, il est maltraité pour le faire monter dans l'avion. Des passagers outrés se sont levés, empêchant l'avion de décoller. Il a été redescendu et réenfermé au centre de rétention voisin du Mesnil Amelot. Et toujours la même rengaine, monsieur n'a pas obéi, monsieur doit être expulsé. Un vol est annoncé pour dimanche « prochain », 25 septembre ou 2 octobre, le flou persiste. Tous les recours juridiques sont épuisés. La préfecture est à ce jour restée sourde et aveugle devant les interventions des élus locaux. Durant l'été , les tentatives d'expulsions de parents se sont multipliées. Des familles ont été brisées, mais quelques pères ont été libérés.

Amplifions le soutien à la famille Kundela, dénonçons publiquement le non-respect par la France de

la convention des droits de l'enfant, qui stipule notamment article 2, l’enfant ne doit pas souffrir de la situation juridique de ses parents, de leurs activités ... et article 9 l'enfant a le droit de vivre avec ses parents… La France l'a signée et en viole régulièrement les principes.

Dans quelques semaines, Emmanuel Kundela et sa famille entreront dans les critères de régularisation des familles de la circulaire Valls. Il doit être libéré, sa femme et lui régularisés !







Préfecture de l'Isère :

tel : 04 76 60 34 00

Fax :04 76 60 33 00

Préfet : lionel.baffre@isere.gouv.fr

Directeur du cabinet du préfet

alexander.grimaud@isere.gouv.fr

Secrétaire général de la préfecture de l'Isère : patrick.lapouze@isere.gouv.fr

Chef du service de l'immigration et de l'intégration

magalie.malerba@isere.gouv.fr fax : 04 76 60 33 60




Là où se prennent les décisions

jean-pierre.jouyet@elysee.fr : Secrétaire général Elysée

boris.vallaud@elysee.fr : Secrétaire général Adjoint Elysée

thierry.lataste@elysee.fr : Dircab Elysée

premier-ministre@pm.gouv.fr : Matignon

sebastien.gros@pm.gouv.fr : Chef de cab Matignon

patrick.strzoda@interieur.gouv.fr : Dircab Intérieur

julie.burguburu@interieur.gouv.fr : Dircab adjointe Intérieur

magali.charbonneau@interieur.gouv.fr : Conseillère immigration Intérieur

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Sat 22 Oct - 1:45

RESF wrote:
Le réseau éducation sans frontière 63 (RESF 63) met tout en œuvre pour éviter l'expulsion de Jocelyne KITUSUEKA en République Démocratique du Congo (RDC). Cette jeune femme de 26 ans, sous le coup d'une OQTF délivrée par la préfecture du Puy-de-Dôme, a été arrêtée puis placée en centre de rétention à Mesnil-Amelot près de Paris. Elle comparaîtra devant le tribunal administratif de Melun (77) demain, samedi 22 octobre 2016, et risque l'expulsion du territoire français vers ce pays. Victime de fausses accusations dans son pays d'origine, elle risque de subir des traitements inhumains et dégradants si elle y est renvoyée. Des courriers ont été envoyés à Mme la préfète par RESF, des individus, des organisations associatives, syndicales et politiques.
Des députés ont été contactés. RESF 63 demande à Mme la Préfète d’intervenir pour sauver Jocelyne. RESF 63 invite toutes les personnes qui souhaitent prendre sa défense à écrire à la préfecture.
(pref-etrangers@puy-de-dome.gouv.fr, cabinet@puy-de-dome.pref.gouv.fr



Là où se prennent les décisions

jean-pierre.jouyet@elysee.fr : Secrétaire général Elysée

boris.vallaud@elysee.fr : Secrétaire général Adjoint Elysée

thierry.lataste@elysee.fr : Dircab Elysée

premier-ministre@pm.gouv.fr : Matignon

sebastien.gros@pm.gouv.fr : Chef de cab Matignon

patrick.strzoda@interieur.gouv.fr : Dircab Intérieur

julie.burguburu@interieur.gouv.fr : Dircab adjointe Intérieur

magali.charbonneau@interieur.gouv.fr : Conseillère immigration Intérieur

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Sat 5 Nov - 21:26

RESF wrote:
Expulsion annoncée mardi pour un père de famille, en France depuis 5 ans.




Monsieur Khudoevi, père de famille géorgien, en France depuis bientôt 5 ans, a été arrêté et placé au Centre de Rétention de Vincennes le 15 octobre 2016 et sous le coup d'une Obligation de Quitter le Territoire Français. Un vol est prévu le mardi 8 novembre pour l'expulser vers la Géorgie et l'arracher à sa famille.

Une famille qui a choisi de vivre en France depuis 2011, alors qu'elle a subi depuis 2008 diverses pressions dans son pays, étant d'origine Kurde et de confession Yézide, minorité ethnique et religieuse opprimée en Géorgie. Des menaces qui l'ont obligée à se séparer, à errer en Europe (Pologne et Allemagne), et qui a pu depuis 2011 se reconstituer dans ce pays. Ils ont deux enfants, l'une, née en Géorgie, scolarisée en cours élémentaire, et l'autre, 3 ans né en France.

Ils ont été déboutés du droit d'asile en France en 2013.

Ils vivent à Torcy et font partie des familles qui peuvent être régularisées dans le cadre de la Circulaire Valls : présence en France depuis 5 ans et une enfant scolarisée depuis plus de 3 ans (à l'école élémentaire Victor Hugo de Torcy). Ils avaient dans cette intention sollicité l'association Turbulences. Leurs dossiers de demande de régularisation étaient prêts et devaient être déposés dès que les cinq années de présence en France seraient révolues, fin octobre pour Madame et fin décembre pour Monsieur.




Pour nourrir sa famille Monsieur Khudoevi convoyait des particuliers, en utilisant une application de covoiturage nocturne mettant en relation des clients avec des chauffeurs non professionnels. Pour lui cette façon de gagner sa vie n'était qu'un pis-aller en attendant d'avoir des papiers pour pouvoir enfin trouver un travail déclaré. Il a été arrêté dans la nuit du samedi 15 octobre alors qu'il véhiculait deux personnes dans le cadre de cette activité.




Le renvoi en Géorgie de monsieur Khudoevi, non seulement peut mettre en danger la vie de ce dernier, mais va le séparer de sa femme et de ses enfants, fragilisant ces derniers. Si la famille retourne en Géorgie, quel avenir pour les enfants et en particulier pour Eteri qui a commencé sa scolarité en France ? Comment intégrer une école en Géorgie dans une langue qu'elle connaît à peine alors qu'elle est bien intégrée ici dans son école française ?







Préfet de Seine-et-Marne : jean-luc.marx@seine-et-marne.gouv.fr

Secrétaire général : nicolas.de-maistre@seine-et-marne.gouv.fr




Fax du préfet 77 : 01 64 71 75 03




Là où se prennent les décisions

jean-pierre.jouyet@elysee.fr : Secrétaire général Elysée
boris.vallaud@elysee.fr : Secrétaire général Adjoint Elysée
thierry.lataste@elysee.fr : Dircab Elysée
premier-ministre@pm.gouv.fr : Matignon
sebastien.gros@pm.gouv.fr : Chef de cab Matignon
patrick.strzoda@interieur.gouv.fr : Dircab Intérieur
julie.burguburu@interieur.gouv.fr : Dircab adjointe Intérieur
magali.charbonneau@interieur.gouv.fr : Conseillère immigration Intérieur

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Tue 8 Nov - 13:17

alainAdmin wrote:
bien évidemment il n'est pas question que je vienne ici m'immiscer pour "vendre" mes anciennes peintures.
Mais la question de la matérialité de la peinture ou de 'l'image de'.. m'ayant occupé 30 ans,
on me permettra de m'intéresser à l’œuvre de Dominique Husson pour des raison pas seulement amicales.

donc...je reviendrai....


je reviens donc et en étant passé par



Jean-Yves Amir wrote:
Bram Bogart est un artiste Belge, d'origine hollandaise, né en 1921 et mort en 2012.

.....

Quelque chose me dit que ce peintre, s'il ne le connait pas, devrait intéresser Dominique Husson...

c'est ici:

http://lartcommeonlaime.forumactif.org/t225-bram-bogart-la-peinture-materielle



Alors je reviens dire que je me suis intéressé à la matérialité de la peinture tout en la fuyant, enfin je veux dire ..."l'image de".


.
Tableau bleu vernis




c'est mon syndrome post support-surfacien .
Que je voulais mâtiné de dialectique, suite à mes études monastiques du matérialisme dialectique.

_________________
http://mixed3d.net/


Last edited by alain on Wed 9 Nov - 11:47; edited 1 time in total
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22811
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Tue 8 Nov - 22:25

j'ai connu Guenael grâce à facebook et via Ludovic BLeFur...
J'ai tout de suite percuté sur
http://www.guenael-beschi.com/champslaboures.html
vu que je venais de passer 3ans à me trainer dans les mêmes champs d'honneur.

Et il avait aussi mon motif "le feu" dans sa besace
http://www.guenael-beschi.com/Lefeu.html

ensuite on tombait de karibe en syllabe avec
http://www.guenael-beschi.com/LesFosses.html
vu que j'avais passé pas mal de temps aussi dans des trous-terriers

Je vais continuer à explorer-showcaser mais je dis d'avance : il y a de la matière!

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
Sponsored content




PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Today at 21:20

Back to top Go down
 
Sans papiers ( Tchétchénie et cie)
View previous topic View next topic Back to top 
Page 33 of 33Go to page : Previous  1 ... 18 ... 31, 32, 33
 Similar topics
-
» Chiens loups Tchécoslovaques
» [résolu]Antivir me signale sans arrêt que j'ai un virus quand j'utilise firefox
» transferer SANS FIL la video d'un pc sur une tv
» [Résolu] Clavier sans fil faisant des siennes...
» Question sur d-Link sans fil ?

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
LouiZeForum :: La Vie / Life :: I think / donc je suis-
Jump to: