LouiZeForum

3D vrml
 
HomeHome  FAQFAQ  SearchSearch  RegisterRegister  MemberlistMemberlist  UsergroupsUsergroups  Log in  3Dchats / forums3Dchats / forums  

Share | 
 

 Sans papiers ( Tchétchénie et cie)

View previous topic View next topic Go down 
Go to page : Previous  1 ... 5, 6, 7 ... 19 ... 33  Next
AuthorMessage
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Wed 8 Nov - 20:00

Quote :
1) M. Mong en rétention à Oissel (Préfecture 78)
2) M. Aye Kake doit être expulsé samedi (préfecture 77)
Et pour tout le monde, le ministère de l'Intérieur (coordonnées en fin de message)
3) Mais quand même quelques nouvelles meilleures : M. Touré, père Malien de deux fillettes dont une risquait l'excision si elle rentrait au Mali a été libéré par le Tribunal administratif (la salle était pleine de soutien!). D'autre part, la préfecture de la Marne a contacté le collectif de soutien de la famille Congolaise interpellée dans des conditions scandaleuses, (enfants menottés, mère enceinte rudoyée) pour demader qu'on cesse le bombardement des mails et de fax : la famille ne sera pas inquiétée et sa situation va être réexaminée.

RESF 78 collectif de Sartrouville, Houilles, Chatou.
Monsieur Mong, père d'un enfant scolarisé au collège Auguste Renoir, à Chatou dans les Yvelines a été arrêté hier et transféré aujourd'hui au centre de rétention d'Oissel près de Rouen.
Monsieur Mong, père d'un enfant de 12 ans, Jean-Jacques Tousseau, scolarisé au collège Auguste Renoir, à Chatou dans les Yvelines, a été arrêté hier au domicile de sa fille aînée qui l'héberge et transféré aujourd'hui au centre de rétention d'Oissel près de Rouen.
Monsieur Mong est arrivé en France en avril 2 003 pour rejoindre son fils Jean-Jacques âgé alors de 9 ans et que sa fille aînée hébergeait chez elle depuis le mois de mai 2 000. Jean-Jacques a été scolarisé en CP en France dès septembre 2 000. Son père lui manquait beaucoup, c'est pour cela que monsieur Mong a rejoint sa famille en 2 003.
Mlle Mong a aujourd'hui 29 ans et est en France depuis 1995, elle a une carte de résident de 10 ans et est mère de deux enfants, l'aîné, Benjamin a 16 ans, il est élève au lycée Alain en classe de 1ère L et le plus jeune, Fabien, a 4 ans (ce dernier est français car son père est français)
Monsieur Mong, comme beaucoup d'autres a cru à la circulaire Sarkozy et a déposé une demande de régularisation cet été.
Comme beaucoup également il a reçu un refus courant septembre, avec la possibilité de faire des remarques, ce qu'il a fait avec l'aide d'une association.
La préfecture a assimilé indûment ces remarques à un recours gracieux et a rejeté une nouvelle fois sa demande arguant que M. Mong ne justifiait pas de l'intensité de liens sur le territoire national.
Que faut-il de plus à la préfecture, pour justifier des liens sur le territoire national, que deux enfants vivant en France et ses deux petits enfants dont le plus jeune, nous le rappelons, est français ?
De plus, M. Mong est malade et a produit des justificatifs médicaux attestant qu'il a infection rhumatologique demandant un traitement permanent.
Un recours hiérarchique a été envoyé au ministère et il n'y a pas encore été répondu.
Pourtant, hier, en fin d'après-midi, 2 policiers sont venus l'arrêter au domicile de sa fille, ils se sont présentés en lui disant qu'il venaient juste vérifier son identité, qu'il ne fallait pas qu'il s'inquiète, qu'ils allaient le relâcher après, et ensuite ils l'ont menotté et emmené au poste de police, c'est là qu'ils lui ont dit qu'un APRF avait été prononcé à son encontre.
La mobilisation est la clef de la victoire, interpellez téléphonez, faxez, envoyez des mails :


Préfecture des Yvelines 78
1 rue Jean Houdon
78010 VERSAILLES
01 39 49 78 00
Fax 01 39 49 45 91
communication78@yvelines.pref.gouv.fr


Le père , monsieur Ayé, sans-papier, hébergé dans le 77 a été arrêté le 24 octobre ;il se trouve actuellement au Mesnil-Amelot; il est déja passé devant le TGI de Meaux, la cour d'Appel de Paris, le TA de Melun ;si son avocat fait appel, il passera devant le TA de Versailles;il est entré en france en 2000 avec un visa de tourisme
La mère est en situation régulière, en france depuis 1989; elle travaille à dans un hôpital à Paris;
Ils ont deux enfants :l a fille de 4 ans et demie née en France, est scolarisée à l'école Anatole France d'Antony, et un bébé de 7 mois né aux USA.
La préfecture de Seine et Marne (qui a pris l'Arrêté de reconduite à la frontière) prend le prétexte du fait que les parents n'habitent plus ensemble pour expulser le père !

77 Préfecture de Seine et Marne _Place de la Préfecture 77010 MELUN CEDEX
tel : 01 64 71 77 77 _tel Sce DRLP4 Expulsions, Reconduites: 01 64 71 78 77 / 5817
fax : 01 64 37 10 35 _www.seine-et- marne.pref.gouv.fr _
Préfet : jacques.barthelemy@seine-et-marne.pref.gouv.fr
mail : contact.web@seine-et-marne.pref.gouv.fr
Directrice du service des étrangers n° fax 01 64 71 78 11




*Ministère de l'Intérieur :*
Secrétaire général C. GUEANT
claude.gueant@interieur.gouv.fr
sec.gueant@interieur.gouv.fr
G. Larrivé (Conseiller chargé de l'immigration )
sec.larrive@interieur.gouv.fr
guillaume.larrive@interieur.gouv.fr
M. Tandonnet (Conseiller chargé de l'immigration)
sec.tandonnet@interieur.gouv.fr
maxime.tandonnet@interieur.gouv.fr

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Mon 13 Nov - 0:11

Quote :
Bonjour,
Ce matin de 60 à 80 personnes pour soutenir Fatima (lycéenne de Montluçon en rétention depuis 15 jours et menacée d'expulsion à court terme) devant le tribunal. Comme tous les dimanches, grosses difficultés pour entrer dans le tribunal. La justice fonctionne le dimanche, mais vraiment à minima. La sécurité est assurée par une société privée, ils sont deux, ce qui est insuffisant de leur point de vue. Il leur faut donc appeler en urgence des effectifs de police pour fouiller les gens à l'entrée et tout prend du retard.
Finalement le substitut du procureur a pris la décision de ne laisser entrer que dix personnes pour l'audience de Fatima, pour les autres familles qui
venaient pour un proche, les policiers n'ont laissé passer que les familles, autant dire que l'audience n'était presque pas publique.
La juge a décidé que la requête de prolongation de la préfecture de l'allier était légitime et elle a prolongé la rétention de 15 jours. Fatima risque
donc de partir dans les prochains jours dès que le consulat du Maroc aura délivré un laissez passer. Il faut donc réagir très vite, dès ce soir et envoyer
des fax, mails, courriers et autres téléphones aux adresses ci dessous. On peut aussi écrire au courrier des lecteurs de son journal préféré, hebdo,
mensuel...... pour protester contre le traitement infligé à une gamine qu'on renvoie comme une malpropre parce qu'elle a eu l'audace de rejoindre son père en France (il est là depuis trente ans, en situation régulière) ! et de vouloir faire ses études ici.
Rappel :
CHARBI Fatima, 19 ans, est marocaine, entrée en France en 2001 (avec son frère jumeau) et son père. Ses parents vivent séparément, sa mère est au Maroc et son père est en situation régulière en France avec une carte de 1O ans. Le frère, qui n'est pas scolarisé, a lui aussi un APRF. Son père est venu travailler en France en 1976, était ouvrier chez Dunlop, a eu un accident de travail qui l'a ensuite empêché de reprendre le boulot, il est allé la chercher avec son frère (ils avaient 14 ans). Le regroupement familial a été refusé au père pour ressources insuffisantes, du fait qu'il ne peut plus travailler à cause de son accident... il est en invalidité. Elle a été arrêtée à son domicile le premier jour des vacances de la Toussaint, elle est au centre de rétention de Lyon depuis jeudi 26 oct. Elle est scolarisée depuis son arjeune majeur avec le département de l'allier, elle a donc une éducatrice.
Elle a été placée en rétention sur la base d'un arrêté de reconduite à la frontière de juin qu'elle n'avait pas contesté et qui est donc devenu
définitif. Fatima avait demandé une régularisation avec un titre étudiant et une régularisation au titre des liens familiaux, refusées.
La liste des décideurs du sort de Fatima
Préfecture de l'Allier : tel 04 70 48 30 00 - Fax 04 70 20 57 72 - Serveur
vocal 04 70 48 30 99 ou sur lien suivant :
_http://www.allier.pref.gouv.fr/html/p3/p3.htmle_ (http://www.allier.pref.gouv.fr/html/p3/p3.htmle)
Préfet : patrick.pierrard@allier.pref.gouv.fr
Secrétaire général : jean-marc.bedier@allier.pref.gouv.fr
Sous pref Montluçon : roger.silhol@allier.pref.gouv.fr
*Ministère de l'Intérieur :*
Secrétaire général C. GUEANT
claude.gueant@interieur.gouv.fr
sec.gueant@interieur.gouv.fr

G. Larrivé (Conseiller chargé de l'immigration et, par ailleurs, député
suppléant de M. Soisson)
sec.larrive@interieur.gouv.fr
guillaume.larrive@interieur.gouv.fr

M. Tandonnet (Conseiller chargé de l'immigration)
sec.tandonnet@interieur.gouv.fr
maxime.tandonnet@interieur.gouv.fr

Standard 01 40 07 60 60
Fax 01 40 07 21 09
Fax secrétaire général 01 40 07 13 90

Nous sommes des lycéens et des lycéennes de Maurice Ravel, dans le XXème arrondissement de Paris. Jeudi 16 novembre à 12 heures, Cristian, un élève scolarisé en Terminale ES dans notre lycée avec sa mère et son frère qui sont pour l'instant sans-papier, sont convoqués au Tribunal Administratif.
Cela fait maintenant cinq ans qu'ils sont en France. Ils avaient quitté la Colombie, car la mère, syndicaliste avait reçue des menaces.
La décision que prendra le Tribunal Administratif est donc la dernière chance. Si l'avis est négatif, l'obtention de papier par un autre moyen pourrait
être très complexe. Cristian et sa famille risquent l'expulsion vers un pays qu'ils ne connaissent plus et où ils n'ont plus aucune attache familiale.
Afin de les soutenir dans leur démarche d'obtention de papiers, nous avons décidé de nous mettre en grève mercredi et jeudi. Dès mercredi 8 heures,
nous serons devant le lycée pour nous rassembler et nous serons en grève, et ce, jusqu'à jeudi soir. Nous accompagnerons Cristian et sa famille au Tribunal Administratif le jeudi.
Des communiqués d'organisations (politiques, syndicales, associatives ou autres) demandant la régularisation de Cristian et soutenant la mobilisation
ravélienne seraient très positifs pour Cristian. Ces communiqués seront ensuite ajoutés au dossier qu'il portera jeudi au Tribunal Administratif.
Nous pensons aussi qu'un soutien de la population en dehors du lycée ne peut être que bon pour le cas de Cristian. Nous vous invitons donc à participer
avec nous au rassemblement que nous organisons mercredi devant le lycée Ravel ainsi qu'à la manifestation qui partira jeudi à 11 heures de notre lycée pour aller au Tribunal Administratif qui est à Saint-Paul. Si vous pouvez, venez avec des banderoles afin que votre présence soit « visible ».
Obtenir la régularisation de Cristian par une mobilisation lycéenne serait une réelle victoire qui en appelle d'autres.
En vous remerciant d'avance, les élèves de Ravel.

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Mon 13 Nov - 10:22

Quote :
La répression de l’immigration illégale telle qu’elle est conduite par le Ministre de l’Intérieur et les divers procédés qu’elle met en oeuvre -opérations « coup de poing » dans les quartiers habités par les migrants, contrôles au faciès, interpellation des enfants dans les écoles, convocations-pièges au guichet des préfectures- évoquent inévitablement, aux yeux de certains de nos concitoyens, les années noires de 1940-1944 et le sombre souvenir des persécutions antisémites.

Bien entendu, sitôt que ce parallèle est explicitement énoncé, les protestations fusent pour souligner son caractère incongru. Les deux situations n’auraient, assure-t-on, rien de comparable, et leur seul rapprochement serait une insulte à la mémoire des victimes de l’extermination.

etc etc

un texte de Emmanuel Terray, ethnologue et directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS).
in
http://www.educationsansfrontieres.org/article.php3?id_article=2159

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Fri 17 Nov - 9:30

Quote :
Bonjour,

Réagissez vite et fort, au moins pour le principe, car c'est vraiment une ignominie.

Monsieur et madame RABA sont arrivés en France le 9 novembre 2001. Plusieurs demandes d'asile ont été rejettées. Ils ont 3 enfants de 3 4 et 7 ans dont deux sont nés en France. Ils sont tous scolarisés. Les deux plus jeunes à l'école maternelle "les capucins" le plus grand en CE1 au groupe scolaire "Moïse Levy" à GRAY (70100).

Pour compléter l'histoire de la famille RABA, il faut ajouter que les 5 frères et les deux soeurs de monsieur RABA sont tous réfugiés politiques, 4 en France, 1 en Suisse, 1en Autriche et 1 en Suède.

Monsieur et madame RABA ont subi des violences très graves du fait du refus de monsieur RABA de participer avec l'UCK à des expéditions visant à brûler des villages serbes. Ces éléments de l'UCK font aujourd'hui partie de la police du Kosovo.



Cette famille fait l'objet d'un arrêté de reconduite à la frontière confirmé par le tribunal administratif.

Ils avaient présentés une demande de régularisation sur la base de la circulaire Sarkosy qui n'a jamais reçu de réponse.

Un départ est prévu demain à 10heures 15 de Roissy.



Fax préfecture hAUTE Saône : 03 84 76 49 60

Téléphone : (33) 03 84 77 70 00
Télécopie : (33) 03 84 76 49 60

prefecture@haute-saone.pref.gouv.fr





Ministère de l'Intérieur : Standard 01 40 07 60 60 Fax 01 40 07 21 09

Directeur de Cabinet, C. GUEANT Fax 01 40 07 13 90
claude.gueant@interieur.gouv.fr
sec.gueant@interieur.gouv.fr

G. Larrivé (Conseiller chargé de l'immigration et, par ailleurs, député suppléant de M. Soisson - UMP)
sec.larrive@interieur.gouv.fr
guillaume.larrive@interieur.gouv.fr

M. Tandonnet (Conseiller chargé de l'immigration)
sec.tandonnet@interieur.gouv.fr
maxime.tandonnet@interieur.gouv.fr

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Mon 27 Nov - 23:29

Quote :
Original Message -----
Sent: Sunday, November 26, 2006 11:53 AM
Subject: Expulsion d'un jeune tchétchène URGENT


Arsanbeck OUMKAIEV, jeune tchétchène de 23 ans, retenu au centre de rétention de Geispolsheim doit être expulsé du territoire le 28 novembre à 6h50.

Ce jeune homme a vu disparaître son père, son oncle, son frère a été abattu devant lui, il a été à deux reprises torturé et chaque fois est resté 1 mois à l'hôpital, il en garde aujourd'hui des séquelles importantes. il souhaite rejoindre des parents dans la région lyonnaise qui pourraient l'accueillir le temps de son installation et de sa régularisation. Le Préfet à malgré tout pris un arrêté d'expulsion.

Envoyez lui le plus rapidement possible la lettre en pièce jointe,
en tout cas avant lundi 27 à midi, à l'adresse mail ci dessous :

infos@bas-rhin.pref.gouv.fr



Quote :

Quote :
Sent: Saturday, November 25, 2006 8:29 AM
Subject: RESF42 Urgent, urgent, urgent,








Bonjour,

Réagissez vite car le temps est compté !

Monsieur Lyubomir BOZHIDAROV - dont la demande de régularisation avait été rejetée - a été arrêté et est enfermé depuis hier jeudi 23 novembre au centre de rétention de Lyon.

Selon la CIMADE, il serait accusé d'avoir dérobé du cuivre ce qu'il nie totalement.

Il doit être présenté au juge du Tribunal de Grande Instance demain matin, samedi 25 novembre, à 9 heures, devant le juge.

Il est le soutien de famille essentiel de plusieurs enfants scolarisés à St Étienne l'une au collège Fauriel, l'autre à l'école des Chappe.




Soyons le plus nombreux possible à interpeller les responsables pour obtenir sa libération



Téléphone de la Préfecture : 0 821 80 30 42
Adresse électronique du Préfet

stephane.bouillon@loire.pref.gouv.fr

Adresse électronqiue du directeur de cabinet du Préfet
laurent.buchaillat@loire.pref.gouv.fr



Ministère de l'Intérieur : Standard 01 40 07 60 60 Fax 01 40 07 21 09

Directeur de Cabinet, C. GUEANT Fax 01 40 07 13 90
claude.gueant@interieur.gouv.fr
sec.gueant@interieur.gouv.fr

G. Larrivé (Conseiller chargé de l'immigration et, par ailleurs, député suppléant de M. Soisson - UMP)
sec.larrive@interieur.gouv.fr
guillaume.larrive@interieur.gouv.fr

M. Tandonnet (Conseiller chargé de l'immigration)
sec.tandonnet@interieur.gouv.fr
maxime.tandonnet@interieur.gouv.fr

Quand on n’a pas de fax : http://www.alliancemca.net/faxgratuit.html



POUR RESF42
YVES SCANU



Sent: Sunday, November 26, 2006 4:35 PM
Subject: Tr: Urgent ! Mohamed Belhout peut être expulsé à tout moment !


Urgent !

Mohamed Belhout peut être expulsé à tout moment !

Mais nous pouvons encore empêcher cette injustice:



1. en inondant la préfecture d’Evreux et le ministère de l’intérieur de fax et de Mails de protestation:

Préfecture de l'Eure (Evreux): Fax principal: 02 32 38 24 15 Fax service du séjour des étrangers: 02 32 78 28 45

E-mail préfecture: courrier-web@eure.pref.gouv.fr E-mail perso préfet: jacques.laisne@eure.pref.gouv.fr



Ministère de l'intérieur: Fax directeur de cabinet: 01 40 07 13 90 Fax principal du ministère: 01 40 07 21 09



2. en étant très nombreux au rassemblement de soutien



à Mohamed Belhout (20 ans !) et à sa famille



LUNDI 27 NOVEMBRE, à 18 heures,

devant la préfecture d'Evreux

pour dire

NON A L'EXPULSION

DE MOHAMED BELHOUT !



-----------------------------





M. Belhout et son fils Mohamed avaient été arrêtés et conduits au centre de rétention de Oissel, lundi 20 novembre 2006, suite à un “ banal ” contrôle sur la voie publique.

Un arrêté d'expulsion avait été immédiatement pris contre eux.



Le vendredi 24 novembre, le Tribunal Administratif de Rouen a statué :

- M. Belhout est libéré : le Préfet doit lui accorder un titre de séjour !

- mais Mohamed, son fils de 20 ans, est maintenu en centre de rétention.

Il peut être expulsé à tout instant.



Ce jeune homme, comme son père, a fui son pays pour échapper à des menaces de mort (deux de ses frères ont été gravement blessés).



Depuis 5 années, il vit ici. Dès son arrivée, à l’âge de 15 ans, il a été scolarisé au collège Pablo Neruda d'Evreux.

Sa compagne est enceinte depuis 3 mois : ce couple ne peut ni ne doit être séparé.

Ses amis sont ici, sa vie est ici, son avenir est ici, parmi les siens !



Les refus de régularisation qui ont été opposés à cette famille sont

INJUSTIFIES et INCOMPREHENSIBLES !



La menace d'expulsion qui pèse sur Mohamed est INJUSTE et INACCEPTABLE.

Il doit rester en France auprès de sa famille !



Monsieur le Préfet de l'Eure,

vous devez cesser votre acharnement inhumain

contre les membres de cette famille qui ne demande qu'à vivre en paix et dans la dignité.



Vous devez leur accorder les titres de séjour qui leur sont nécessaires et que vous avez le pouvoir de leur délivrer.



Contacts : collectifwym@free.fr ou cefed27@wanadoo.fr

Site Internet : http://collectif.ying-ming.monsite.wanadoo.fr/

>
> __________________________________________________________________________________________
Informations transmises par Jean-marc JUGAND, pour le Collectif de l’EURE de soutien à Wei-Ying et Ming,
aux Mineurs et Jeunes majeurs Scolarisés sans papiers

Local des Associations
Immeuble Chèvrefeuille – Appartement 255
1 rue Rabelais
27000 EVREUX

Site Internet : http://collectif.ying-ming.monsite.wanadoo.fr/
Email : collectifwym@wanadoo.fr

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Mon 27 Nov - 23:30

Quote :
Sent: Saturday, November 25, 2006 3:57 PM
Subject: URGENT: Petition a signer + Actions pour les RABA


Bonjour à toutes et tous,

Nous pensons que seule la mobilisation pourra sauver la famille Raba:

- Tout d'abord, nous vous invitons maintenant à signer la pétition en ligne:
http://www.educationsansfrontieres.org/article.php3?id_article=2820

- Ce qui a été décidé:
DEUX rassemblements en parallèle, tous les jours à partir de lundi 27 nov :
- 16h30 au kiosque des capucins à Gray
ET
- 17h devant la prefecture de Vesoul avec demande de rendez vous avec le préfet lui-même, M. Lamy
ET CE, JUSQU’A LA LIBERATION DE LA FAMILLE RABA !

En savoir plus:
http://www.educationsansfrontieres.org/article.php3?id_article=2625

- Ce qui s'est passé aujourd'hui à Gray:

SAMEDI 25 NOVEMBRE: Une cinquantaine de personnes étaient présentes pour écouter le témoignage des amis qui avaient rendu visite à la famille Raba vendredi. Un groupe d’adultes, pour l’essentiel des mamans du quartier des Capucins sont partis ensuite à pied à la mairie de Gray. 67 manifestants exactement (on a pris soin de les compter) dont des enfants qui ont tenu à se joindre spontanément au mouvement. Devant la mairie : M. le maire était hélas absent. Le comité de soutien "Non aux expulsion" ainsi que la LDH et RESF lui ont donné rendez vous par téléphone lundi à 16h30 au kiosque des Capucins, en espérant qu’il soit là.

- Vous pouvez voir les photos du rassemblement d'aujourd'hui (samedi 25) ainsi que les photos de la famille Raba dans le centre de rétention de Lyon (hier vendredi 24 nov) et les photos de l'opération "chaises vides" (avant hier jeudi 23 nov), tout ça depuis le site RESF:
http://www.educationsansfrontieres.org/article.php3?id_article=2625

Nous vous invitons à signer et faire signer la pétition autour de vous:
http://www.educationsansfrontieres.org/article.php3?id_article=2820

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Mon 27 Nov - 23:43

bah , je veux pas prendre les Louise members , en otages ,

menfin je signe parfois en votre nom ,

pas n'importe quoi , hein ,

s'il y a des oppositions, qu'on me le dise

Quote :
Votre signature est validée. Merci !
Un courriel de remerciement vous a été envoyé

Merci !



Voir les dernières signatures et messages envoyés

"Pétition pour la famille Raba (Gray) actuellement en rétention à Lyon St Exupéry" :
500 dernières signatures en ligne confirmées
date nom message
2006-11-27 21:37:42 François Desplanques 06 NICE
2006-11-27 21:36:17 LouiseForum
LouiseForum
2006-11-27 21:35:46 Pascale Arraou
2006-11-27 21:34:12 philippe amelot
2006-11-27 21:34:00 valerie poussard, professeur, paris
2006-11-27 21:33:18 Teysseyre Ghislaine Toulouse
2006-11-27 21:31:46 Alain Krizic, enseignant
etc etc etc

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Wed 29 Nov - 11:09

Quote :
Deux alerRESF Infotes : Famille Raba à Vesoul, Hassane à Nancy

Date : Tue, 28 Nov 2006 17:17:45 +0100 (CET)
De : Patrice SALZENSTEIN <patrice_salzenstein@yahoo.fr>
Sujet : [RESF25] URGENCE: 24 heures pour sauver la vie des Raba

Aujourd'hui, 13eme jour de captivité pour les enfants et les parents.

MAUVAISE NOUVELLE: les autorités auraient décidé d'expulser la famille Raba vendredi 1er décembre par un avion à 7h30 du matin (sans doute
départ de Roissy - à vérifier). Si cela se réalise, MM. F. Lamy et N. Sarkozy prendraient donc la responsabilité de ramener M. et Mme Raba face à leur tortionnaires qui on le rappelle ont pignon sur rue et sont là-bas, garant de l'autorité et de la loi alors qu'il avaient commencé à reconstruire leur vie ici, promesse d'embauche à l'appui, cette famille qui correspond en tout point à la fameuse circulaire, en Haute-Saône dans un vaste département de 200 000 habitants où 9 familles seulement seraient actuellement sans papiers. Nous vous appelons à protester vigoureusement auprès du ministre et du préfet afin d'empêcher que l'irréparable ne soit commis.
La mobilisation doit être plus forte que jamais pour empêcher Lamy et Sarkozy de commettre l'irréparable. Il faut intervenir auprès des autorités pour prévenir le drame. Ils ont droit de vie sur cette femme et cette homme et peuvent prendre la décision d'apaisement qui est la seule humainement acceptable, laissez les vivre, laissez les vivre en France ! Et que deviendraient ces 3 enfants qui n'ont connu que la France ?
Mme Raba, jointe par téléphone, craint enormément pour sa vie, à cause des violences particulièrement horribles qu'elle a subie. Comme son
mari, elle est anéantie. Les enfants ne comprennent pas. Elle leur dit, "demain, on sera sorti". Les enfants répondent "maman on te croit pas, tu dis toujours demain, et on est toujours en prison". Dans quel pays vit-on ?

Préfecture de Haute Saône Vesoul :
Tel : 03 84 77 70 00 fax : 03 84 76 49 60
prefecture@haute-saone.pref.gouv.fr
préfet : francis.lamy@haute-saone.pref.gouv.fr
Secrétaire générale : chantal.mauchet@haute-saone.pref.gouv.fr

Ministère de l'Intérieur : Standard 01 40 07 60 60 Fax 01 40 07 21 09
Directeur de Cabinet, C. GUEANT Fax 01 40 07 13 90
claude.gueant@interieur.gouv.fr
sec.gueant@interieur.gouv.fr

G. Larrivé (Conseiller chargé de l'immigration et, par ailleurs, député suppléant de M. Soisson - UMP)
sec.larrive@interieur.gouv.fr
guillaume.larrive@interieur.gouv.fr

M. Tandonnet (Conseiller chargé de l'immigration)
sec.tandonnet@interieur.gouv.fr
maxime.tandonnet@interieur.gouv.fr

Quand on n'a pas de fax : http://www.alliancemca.net/faxgratuit.html


LA CHASSE AUX AMOUREUX
Le recours contre l'arrêté d'expulsion a été rejeté lundi par le tribunal Administratif.
Alors que son mariage est prévu le 9 décembre à la mairie de Vandoeuvre, Hassane doit être expulsé... le 6 ! Le jour de la Saint ... Nicolas ! Le préfet et la mairesse de Vandoeuvre (UMP) auraient voulu jouer un coup tordu qu'ils ne s'y seraient pas pris autrement !

A part se retrancher derrière les réglements, le représentant du préfet lors de l'audience a bien eu du mal à trouver des griefs contre Hassane. D'autant plus que sa future épouse, les yeux rougis par les pleurs, faisait peine à voir. Car il n'y a rien à reprocher à Hassane : il se comporte d'une manière irréprochable, les témoignage de ses proches l'attestent, il a de la famille non seulement prête à l'accueillir mais son frère lui procure un emploi en CDI dans sa petite entreprise de transport. Que demande le peuple ou plutôt le préfet ? Même le procureur a donné un avis favorable au mariage. La future épouse d'Hassane a 2 enfants de 4 ans et demi et 9 ans qui aiment Hassane comme leur père.
Ne laissons pas expulser Hassane ! Ne laissons pas encore une fois l'arbitraire (en fait le Ministre de l'Intérieur) briser une famille !

Appel à tous ceux qui peuvent aider :
les orgas, les militants, les élus, les individus lambda : nous avons besoin de vous !
Nous avons besoin d'infos juridiques pour s'y retrouver dans cette jungle, d'idées d'actions, de possibilités de démarches et surtout d'êtres unis et solidaires face à l'arbitraire du gouvernement...

Vous pouvez agir :
en téléphonant et en faxant au Préfet : M. Claude BALAND Tél 03 83 34 22 44 Fax 03 83 30 52 34
en écrivant : M. le Préfet Claude BALAND Préfecture de M&M 1, rue Préfet Erignac 54000 NANCY
en diffusant ce mail sans modération !

Préfecture NANCY Téléphone : (33) 03 83 34 26 26 Télécopie : (33) 03 83 30 52 34

Contact : informations@meurthe-et-moselle.pref.gouv.fr Préfet claude.baland@meurthe-et-moselle.pref.gouv.fr


Ministère de l'Intérieur : Standard 01 40 07 60 60 Fax 01 40 07 21 09
Directeur de Cabinet, C. GUEANT Fax 01 40 07 13 90
claude.gueant@interieur.gouv.fr
sec.gueant@interieur.gouv.fr

G. Larrivé (Conseiller chargé de l'immigration et, par ailleurs, député suppléant de M. Soisson - UMP)
sec.larrive@interieur.gouv.fr
guillaume.larrive@interieur.gouv.fr

M. Tandonnet (Conseiller chargé de l'immigration)
sec.tandonnet@interieur.gouv.fr
maxime.tandonnet@interieur.gouv.fr

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Sun 3 Dec - 11:32

Fax préfecture HAUTE Saône : 03 84 76 49 60
Téléphone : (33) 03 84 77 70 00
Télécopie : (33) 03 84 76 49 60
francis.lamy@haute-saone.pref.gouv.fr
norbert.viennot@haute-saone.pref.gouv.fr (celui qui traite les dossiers)
prefecture@haute-saone.pref.gouv.fr
Ministère de l'Intérieur : Standard 01 40 07 60 60
Fax 01 40 07 21 09
Directeur de Cabinet, C. GUEANT Fax 01 40 07 13 90
claude.gueant@interieur.gouv.fr
sec.gueant@interieur.gouv.fr
G. Larrivé (Conseiller chargé de l'immigration et, par ailleurs, député suppléant de M. Soisson - UMP)
sec.larrive@interieur.gouv.fr
guillaume.larrive@interieur.gouv.fr
M. Tandonnet (Conseiller chargé de l'immigration)
sec.tandonnet@interieur.gouv.fr
maxime.tandonnet@interieur.gouv.fr
Quand on n'a pas de fax : http://www.alliancemca.net/faxgratuit.html






La famille RABA de GRAY est revenue à Lyon, Mme Raba ayant été blessée à Roissy : protestez auprès des élus UMP, de Sarkozy, du préfet...
Rassemblement tous les jours à partir de lundi 27 nov : (horaires ci-dessous) au kiosque des capucins à Gray ET 17h devant la prefecture de Vesoul avec demande de rendez vous avec le préfet lui-même, M. Lamy JUSQU'A LA LIBERATION DE LA FAMILLE RABA !! Continuez à envoyer des courriers de protestation !

PETITION POUR LA FAMILLE RABA, EN LIGNE ! - cliquez ici SVP
DERNIERE NOUVELLE !!
samedi 2 décembre 15h30
La famille Raba a été reconduite au centre de rétention de Lyon St-Exupéry.
Mme Raba a été blessée à la jambe (elle porte un bandage à la cheville) et elle a de nombreux bleus car elle a été frappée par les policiers qui ont également déchirés ses vêtements lors de sa montée dans l'avion spécialement affrété Roissy - "Kosovo". Le fils aîné a montré un bleu, il aurait été frappé et poussé par les policiers. Cela l'a profondemment choqué. Il en serait devenu bègue. La petite de 3 ans est muette (elle qui était si vivante), le deuxième est prostré. Toute la famille Raba a ensuite été transférée de nouveau à Lyon. Mme Raba était examinée par des medecins et toute sa famille était avec elle.
Le récit du calvaire de la famille Raba aux mains des policiers de la PAF :
Les policiers ont menti à la famille Raba en faisant croire qu'ils allaient au tribunal à Paris. Ce qui explique qu'ils étaient calmes à Lyon. Arrivés à Paris, ils ont baillonneés et menotés le mari. Ils ont été emmené vers un petit avion sur lequel était écrit "Kosovo". Ils ont frappé et écartelés la maman, déchirés tous les vetements de Mme Raba, elle a des bleus et des écchymoses partout. Le fils aîné a été poussé et frappé par les policiers. L'aîné en est devenu bègue. La fille est totalement traumatisée, elle ne dit plus rien. Le deuxieme non plus, il est prostré.
Il est édifiant de constater les méthodes et la violence de la Police de l'Air et des Frontières, ainsi que le mépris de la légalité et du droit.
4 RASSEMBLEMENTS SAMEDI 2 DECEMBRE :
GRAY : 11h au kiosque des Capucins : beaucoup de monde ce matin : émotion, stupéfaction et colère des mamans et des habitants du quartier des Capucins
LYON : 11h/11h30 à la PAF de l'aéroport St Exupéry Terminal 15 : beaucoup de monde aussi, des élus, et au final une mobilisation qui permet la libération des deux passagers...
GRAY : 17h au kiosque des Capucins : les habitants sont entrain de se rassembler au kiosque. Plus de 50 personnes présentes (à suivre)
VESOUL : 17h devant la prefecture : beaucoup de monde aussi, colère et indignation face au préfet. Des dizaines de manifestants (environ 130) se sont ensuite rendus vers la maireie de Vesoul (à suivre)
DEMAIN (DIMANCHE 4 DECEMBRE) :
GRAY, 9h : petit déjeûner républicain au kiosque des Capucins
LYON, 9h : Tribunal, 67 rue Servient dans le 3e arrondissement de Lyon

NOUS POUVONS ENCORE LES SAUVER !
CONTINUEZ DE VOUS MOBILISER AFIN D'EMPECHER LE PIRE !
Envoyez des messages de protestation aux autorités : exemple de courrier type (à adapter suivant le destinataire !) plus bas.
Cabinet du préfet de vesoul au 03 84 77 70 54 (accueil)
Signez la pétition en ligne (ci-dessous)
PETITION POUR LA FAMILLE RABA, EN LIGNE ! - cliquez ici SVP
samedi 2 décembre
TEMOIGNAGE :
"A cinq heures vingt deux nous étions devant le centre de rétention des policiers ont commencé à sortir , nous étions garés sur le bas côté en face du centre ils se sont approchés , ils ont pris nos numéros : une première voiture banale est sortie avec me semble - t il un passager de nuit j'ai cru voir monsieur Raba mais je ne sais pas ... puis mouvement derrière les grilles vers l'entrée nous avons crié pour que les Raba nous entendent une policière est sortie avec une couverture de laquelle semblaient sortir des jambes d'enfant nous étions alors deux voitures six personnes . Quelqu'un a vu un flic avec un gamin , ...nous étions dehors face aux grilles lorsqu'elles se sont ouvertes nous nous sommes collés contre le capot ..ils étaient plus nombreux que nous après échanges acerbes et relevé des numéros de voitures invectives pendant lesquelles un policier a dit à un jeune copain basané " toi tu devrais être content d'être en France...il est français ce copain...petite phrase qui vous rappelle que ces flics là ils sont vraiment racistes et comme a dit le flic de la PAF "j'en ramène tous les jours des gens au Kosovo....ils reviennent tout de suite ... theatrum mundi !! ... insoutenable pourriture des êtres sous l'uniforme"
Aujourd'hui au 17eme jour de captivité pour les enfants et les parents, à 4h17, les policiers sont venu réveiller et chercher les Raba pôur les expulser. L'expulsion est en cours. M. Raba qui ne s'alimentait plus depuis quelques jours était, au bord du "pétage de plomb". A 5h30, le fourgon était devant l'aéroport de Lyon. "Ils" veulent les embarquer sur le vol de "7h15" de Lyon. A 7h05, plusieurs véhicules de police était dur la piste et tentaient de faire embarquer la famille dans l'avion. A 7h15 (heure théorique de départ de l'avion), aucun passager n'avait encore embarqué. A 7h20, on se pose la question : "les policiers n'auraient ils fait des piqures du type valium à toute la famille, qui se trouvait dans l'avion, étrangement calme, apathique... selon les temoignages ?". 7h25. La police a confisqué le portable d'un passager qui téléphonait aux membres de RESF. Dans l'avion, la police serait en train de brutaliser des passagers qui tentent de'empêcher l'expulsion. 7h28, la Police de l'Air intervient violemme,nt dans l'avion contre des passagers. Un passager est débarqué sans ménagement avec violence. 7h36, l'avion qui avait comencé à bouger vient de faire demi-tour. De nouveau intervention musclée de la Police de l'Air et des Frontières dans l'avion. 7h47, l'avion - qui est revenu est toujours immobilisé. Trois véhicules avec des gyrophares l'entourent. Au moins un passager a été emmené par la PAF. 8h02 : un deuxième passager a été arrêté par la PAF, l'avion n'est toujours pas parti. 8h14 : François AUGUSTE, vice président communiste du conseil régional rhone alpes, chargé de la démocratie participative, est l'un des passager arrêté par la PAF. 8h25 : l'avion décolle, direction Roissy avec plus d'une heure de retard. 9h25 : l'avion atterit à Roissy. Les policiers de la PAF sont là pour accueillir les "passagers"... 10h30 : à Roissy, les Raba sont envoyés (dans l'état où ils sont !) dans un avion à destination de Budapest (destination finale : Pristina...) ... mais Mme raba se blesse en montant dans l'avion, ses vêtements sont déchirés par les policiers, et... retour de la famille à Lyon...
A Vesoul, ce matin, des militant(e)s RESF/LDH ont distribué des tracts devant les lycées Haberges et Belin, sur lequel était indiqué que l'expulsion était en cours. Devant le lycée Haberges, le CPE a demandé de s'éloigner et a appelé la police.
France : pays des droits de l'Homme : on est en droit de seposer la question suivante : "comme leurs parents ces enfants auraient-ils été drogués par la PAF parce qu'ils pleuraient ?"
Le préfet de Haute-Saône, M. Lamy qui a eu connaissance du dossier de la famille Raba, et, le ministre de l'intérieur, M. Sarkozy qui ne peut l'ignorer, savent ce qu'ont vécu et ce qu'encourent M. et Mme Raba s'ils les expulsaient au Kosovo. Ils savent que leurs tortionnaires, qui ont des responsabilités au sein de la police kosovare, seraient passibles des Tribunaux Pénaux Internationaux. Il parait alors incompréhensible qu'ils puissent aller jusqu'à conduire cette famille à croiser de nouveau le chemin de leurs tortionnaires. Nous demandons à M. Lamy et à M. Sarkozy d'agir rapidement afin de libérer et de régulariser la situation de cette famille.


+ RASSEMBLEMENT A LYON DIMANCHE 3 DECEMBRE : Cliquer ici pour plus d'infos sur dimanche à Lyon.

VENDREDI 1ER DECEMBRE, 22h :
3 RASSEMBLEMENTS AUJOURD'HUI :
LYON : 5h15 à l'aéroport
GRAY : 16h30 au kiosque des Capucins
VESOUL : 17h devant la prefecture
A Vesoul, une cinquantaine de personnes se sont rassemblées, comme chaque soir depuis lundi, devant la prefecture de Vesoul. A Gray, durant le rassemblement au kiosque des Capucins, alors que certaines informations laissaient penser que l'expulsion de la famille était imminente, il a été décidé d'interpeller directement le préfet : en effet, celui-ci était au même moment à l'inauguration de l'usine de traitement des déchets. Une quarantaine de personnes dont plus d'une trentaine de mamans du quartier des Capucins ont été en voiture jusqu'à cette inauguration. Interpellé pour lui demander de libérer la famille Raba, Monsieur le préfet a bien voulu discuter assez longuement avec le groupe qui s'était déplacé. Il a toutefois persévéré à justifier sa décision de vouloir expulser la famille au Kosovo en indiquant q'elle ne courrait aucun risque là-bas, chose que le comité de soutien ne partage pas du tout, faisant valoir notamment les derniers documents remis récemment au préfet, mais aussi l'ensemble du dossier. Il n'a pas non plus donné de réponse lorsqu'il lui a été rappelé que la famille correspondaient aux critères de la fameuse circulaire.
Compte rendu du rassemblement de ce matin vendredi à l'aéroport de Lyon :
Nous étions une quarantaine ce matin à l'aéroport à 5h15 , nous nous sommes installés avec des tracts et la banderolle devant le guichet d'enregistrement des voyageurs et nous avons discuté avec les voyageurs, les employés..... Accueil sympathique, tout le monde regardait la banderole et les gens prenaient volontiers le tract.
A 5h30 premier contact téléphonique avec mme Raba. Elle était couchée au centre de rétention.
Pour une fois on était content de la savoir là-bas !
Par prudence on a attendu et tracté.
A 6h15 nouveau contact avec Mme Raba. toute la famille était toujours au centre de rétention. Nous avons donc plié bagages et nous sommes allés déjeuner ou au boulot. La police de l'air et des frontières a fait comme si de rien n'était.
Mireille Peloux

JEUDI 30 NOVEMBRE, 18h30 :
Aujourd'hui, 15eme jour de captivité pour les enfants et les parents.
3 RASSEMBLEMENTS AUJOURD'HUI :
GRAY : 11h30 ET 16h30 au kiosque des Capucins
VESOUL : 17h devant la prefecture
Quelques dizaines d'adultes mais aussi beaucoup d'enfants étaient rassemblés ce matin à 11h30 au kiosque des Capucins à Gray. Personne ne comprend pourquoi la famille n'est pas encore libérée. Ils sont près à aller les chercher en voiture à Lyon. Les enfants brandissaient des photos de la famille. Ce soir à partir de 16h30, goûter collectif au kiosque des Capucins. Patisseries, thé. Bougies Environ 60 mamans et habitants du quartier des Capucins. A Vesoul une trentaine de manifestants sont restés devant la prefecture. Il y avait un tonneau en feu, un jongleur. Distributions de tracts pour alerter les habitants. Pas de délégation reçue en prefecture.
La famille Raba était toujours au centre de rétention à 12h. Toute la famille est à bout. Les parents ont de plus en plus de mal à manger et à dormir. Cette nuit Madame Raba dit avoir entendu des allées venues pour des départs. Faute de psychiatre, une visite auprès de Madame Raba ce matin a retravaillé avec elle les respirations de l'accouchement, comme technique de relaxation. Nous sommes plusieurs à les appeler très régulièrement par téléphone.
A l'heure où Monsieur Sarkozy, Ministre de l'Intérieur, déclare sa candidature à l'élection présidentielle : "Faire de la France le pays où "tout peut devenir possible". Et cela pour tout le monde, mais d'abord pour ceux qui ont connu des épreuves, (...)" (source : Libération le 29 novembre), aucun espoir n'est donné à la famille Raba malgré toutes les épreuves qu'elle a subies au Kosovo, et que la France continue à lui faire vivre.
Un article dans L'Est Républicain aujourd'hui.
Un reportage de 2 minutes au 19-20 de France 3 Franche Comté.

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Sun 3 Dec - 11:33

MERCREDI 29 NOVEMBRE, 18h00 :
Compte-rendu du rassemblement de Vesoul : "Etaient présents Fabien Oberlander maire de Bétaucourt en écharpe tricolore, Frederic Barnabé représentant du PCF et aussi des représentant de la FSU, des insituteurs, et de manière générale du monde, avec des nouvelles personnes. L'après midi, une lettre avait été rédigée et transmise au préfet via les RG qui atteste que M. Raba, en raison de la position qu'il a prise pendant la guerre, risque sa vie en cas de retour (un document officiel du tribunal communal). Joints également un courrier envoyé à la déléguée aux droits de la femme, un témoignage de personnes en mission au Kosovo, et encore des signatures de la pétition sur papier. La route a été barrée, une voie bloquée. La police est venue demander de lever cette action. Mais finalement est parti pour poser une déviation en amont.
Le directeur de cabinet a finalement accepté une entrevue peu avant 18h : 8 personnes (représentante de la LDH, mamans du quartier des Capucuins de Gray, ainsi qu'une grand mère, des representants d'association ou de partis, ainsi qu'un élu) : pendant l'entrevue, nous avons fait valoir les arguments humains, l'appel à la raison, l'aspect humain qui ferait que le préfet sorte grandi de prendre une décision juste et compréhensible. Jusqu'alors, nous avons toujours essayé de dialoguer de discuter, on arrive a une date butoir avec l'expulsion programmée de la famille, maintenant une solution doit être trouvée. Ce qui préoccupe RESF, la LDH et le comité de soutien, c'est la famille Raba. Deux dames des Capucins étaient là, ainsi une coordinatrice du réseau d'éducation prioritaire de Gray.
Plus que jamais soyons nombreux, la mobilisation doit être plus forte que jamais : rassemblements comme chaque soir à 16h30 au kiosque des Capucins à Gray et à 17h devant la préfecture de Vesoul. Continuez d'envoyer de messages et signez la pétition !" Y.
Deux nouveau soutiens à la famile Raba :
Michel Alliot maire UMP de Gray a pris position pour soutenir la famille Raba, et dit qu'il écrivait au préfet, au prefet de region et au ministre de l'intérieur.
Alain Joyandet, deputé-maire UMP de Vesoul a fait savoir par telephone qu'il interviendrait auprès du préfet en faveur des Raba.
Article sur la réalité du Kosovo (un exemple de ce qui attend les familles expulsées) :
Un article dans L'Est Républicain du 29 novembre, et pour mémoire celui, assez complet, paru dans L'Est Républicain de lundi 27 novembre.

MERCREDI 29 NOVEMBRE, 18h :
Vesoul : "A 17h45, le préfet de Haute Saône refusait toujours de recevoir les représentants du comité de soutien, de la LDH et de RESF qui depuis 17h souhaitaient le rencontrer pour trouver une solution qui permette la libération de la famille Raba, notamment à l'appui de nouveaux éléments, ainsi que d'éléments forts qui sont dans le dossier. Plus d'une centaine de manifestants était rassemblée devant la prefecture de Vesoul. A 18h, finalement une délégation de 8 personnes a pu rentrer dans la préfecture et devait être reçue par M. le chef du cabinet du préfet. Les manifestants restaient devant la prefecture, filtrant les passages afin d'alerter les gens sur le drame qui se joue avec la famille Raba." M.
Pendant ce temps, quelques dizaines d'habitant(e)s du quartier des Capucins se sont rassemblés de nouveau au kiosquye des Capucins à Gray, depuis 16h30.
D'autre part, des personnes qui ont pu rencontrer la famille Raba aujourd'hui, ont constaté que, bien que quasi-anéantie par le cauchemar qu'elle vit, et en particulier Madame Raba, la famille était toujours aussi déterminée, sachant les risques qu'elle encourt en cas d'expulsion.

MARDI 28 NOVEMBRE, 19h30 :
Les autorités auraient décidé d'expulser la famille Raba vendredi 1er décembre à 7h30 du matin. Si cela se réalise, MM. F. Lamy et N. Sarkozy prendraient donc la responsabilité de ramener M. et Mme Raba face à leur tortionnaires qui on le rappelle ont pignon sur rue et sont là-bas, garant de l'autorité et de la loi. Ils avaient commencé à reconstruire leur vie ici, promesse d'embauche à l'appui, cette famille qui correspond en tout point à la fameuse circulaire, en Haute Saône dans un vaste département de 200 000 habitants où 9 familles seulement seraient actuellement sans papiers. Nous vous appelons à protester vigoureusement auprès du ministre et du préfet afin d'empêcher que l'irréparable ne soit commis.
La mobilisation doit être plus forte que jamais pour empêcher Messieurs Lamy et Sarkozy de commettre l'irréparable. Il faut intervenir auprès des autorités pour prévenir le drame. Ils ont droit de vie sur cette femme et cette homme et peuvent prendre la décision d'apaisement qui est la seule humainement acceptable, laissez les vivre, laissez les vivre en France ! Et que deviendraient ces 3 enfants qui n'ont connu que la France ?
Mme Raba est au bout du rouleau, jointe par téléphone, elle craint énormément pour sa vie. Comme son mari, elle est anéantie. Les enfants ne comprennent pas. Elle leur dit, "demain, on sera sorti". Les enfants répondent "maman on te croit pas, tu dis toujours demain, et on est toujours en prison".
Un personne a pu les voir ce matin après plus d'une heure à négocier avec les policiers qui ne voulaient pas : ils auraient laissé entendre qu'il y avaient un arrivage de famille (bien que la personne n'ait vu entrer personne).
"A Vesoul nous étions aussi nombreux qu'hier. En fait plus nombreux parce qu'il y avait plus de policiers." M.
Pendant ce temps "sans doute 80 personnes rassemblées (plus de 60 selon le gars des RG) au kiosque des Capucins à Gray. Les gendarmes étaient présents et passait régulièrement à coté. Ils étaient un peu plus haut pour surveiller le rassemblement. Forte motivation chez les mamans majoritairement présentes, et aussi beaucoup d'enfants, de copains de Qirim. On a décidé la poursuite jusqu'à la libération des Raba. Un départ sera prévu demain pour Vesoul (16h départ collectif). Un rassemblement sera quand même prévu au kiosque comme chaque soir avec des bougies" M.
Pendant ces rassemblements, la pétition passait les 3000 signatures. Parmi lesquelles, la maire communiste d'Essertenne, Danièle Beaufils, le conseiller général PS du canton d'Autrey, Henri Blanchot, le sénateur maire PS de Rioz, président du conseil général de Haute-Saône, Yves Krattinger, mais aussi de nombreux élus PS, Verts, PC, sans étiquettes ont signé la pétition. Serge Toulot (maire de gauche d'Arc les Gray), Colette Cocusse, Jean-Pierre Poinsont conseillers municipaux d'Arc les Gray, ainsi Colette Bergier (PS), Jean-Pierre Muzard (PCF) Daniel Paquis (PCF), Claudie Duband (PS) et Régine Stiewater (PCF) conseillers municipaux de Gray ont également signé la pétition. Sur Vesoul, Philippe Eric Chatelain (Verts), Frédéric Barnabé (PCF), Martine Sylvain (PS). 22 signatures supplémentaires à Gray et une vingtaine à Vesoul.

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Sun 3 Dec - 11:34

LUNDI 27 NOVEMBRE, 20h :
Les rassemblements ont eu lieu en simultané : s'il y a eu une trentaine de personnes à Vesoul devant la prefecture, entre 120 et 130 habitants du quartier se sont réunies au kiosque des Capucins à Gray. Le maire de Gray se serait engagé à intervenir pour la famille avec une lettre auprès de la délégation de 7 habitants : "Le Comité de Soutien de la famille Raba ainsi que des femmes et des parents d'élèves du quartier des Capucins ont été reçus par le Maire de Gray à 17H00 ce soir. Ils lui ont demandé de faire une intervention auprès du Préfet de la Haute-Saône et du Préfet de Région afin que la famille Raba soit régularisée."
Manifestation de Gray du 27/11 : "Les participants étaient plus nombreux que samedi dernier, avec, en particulier, des enfants de l'école Moïse Levy. Patricia Maitret a fait le point de la situation. Le Comité de Soutien de la famille Raba ainsi que des femmes et des parents d'élèves du quartier des Capucins ont été reçus par le Maire de Gray à 17H00 ce soir. Ils lui ont demandé de faire une intervention auprès du Préfet de la Haute-Saône et du Préfet de Région afin que la famille Raba soit régularisée. La gendarmerie n'a cessé de tourner en camionnette et, vers 17 h 30, une gendarmette est venue "au contact" (c'est son expression) pour demander des complément d'informations pour transmettre à l'autorité ( ?) et au procureur. Elle a posé des questions sur le futur des manifestations et a demandé que des volontaires donnent leur nom. Nous en avons profité pour dire ce que nous pensions de l'attitude des gendarmes lors de "l'enlèvement" de la famille Raba." Bernard.
A Vesoul, pendant ce temps, à l'autre rassemblement, le préfet n'était pas là pour recevoir la délégation, et il n'a pas donné de réponse à la demande d'être reçu. La délégation a donné rendez vous le lendemain au gars des RG. Il sait qu'il y aura un rassemblement tous les soirs jusqu'à ce qu'il ait fait libérer la famille. Devant la préfecture, des bougies avaient été placées pour maintenir les lueurs d'espoir. Encore 63 signatures papier pour la pétition. A 20h, il y avait encore une dizaine de mamans autour de bougies au kiosque des Capucins.
Les époux Raba, sont dans un état de desespoir et de fatigue très avancé. Ils ne savent plus quoi dire aux enfants. Les gamins comptent les avions qui décollent et les avions qui atterissent.
(La pétition, à peine lancée sur internet, reccueillait déjà 1400 signatures en 24h)
Le sénateur Louis Mermaz a envoyé également un courrier au préfet.
Voir l'article de L'Est Républicain du lundi 27 novembre.

DIMANCHE 26 NOVEMBRE, 9h :
"56 Signatures sur papier à rajouter sur le réseau dont 17 faxées à la préfecture et au ministère. La plupart viennent des entreprises de Gray et des administrations, nous avons le soutien du curé de Gray, aujourd'hui distribution de la lettre au préfet par des croyants à la sortie de la messe devant la Basilique de Gray."

SAMEDI 25 NOVEMBRE, 14h :
Une cinquantaine de personnes étaient présentes pour écouter le témoignage des amis qui avaient rendu visite à la famille Raba vendredi.
Témoignage de Qirim, lu devant toutes et tous : "j'ai rien fait ! j'aime bien mes copains ! je travaille bien à l'école !". Voilà ce qu'a dit l'enfant du haut de ses 7 ans...
Un groupe d'adultes, pour l'essentiel des mamans du quartier des Capucins sont partis ensuite à pied à la mairie de Gray. 67 manifestants exactement (on a pris soin de les compter) dont des enfants qui ont tenu à se joindre spontanément au mouvement.
Devant la mairie : M. le maire était hélas absent. Le comité de soutien "Non aux expulsion" ainsi que la LDH et RESF lui ont donné rendez vous par téléphone lundi à 16h30 au kiosque des Capucins, en espérant qu'il soit là.
Un rassemblement sera dorénavant prévu à partir de lundi 27 novembre : tous les soirs à 16h30 au kiosque des Capucins à Gray, et parallèlement à 17h devant la prefecture de Vesoul. Un départ collectif sera chaque jour prévu pour Vesoul.
Les bougies données par le curé seront alumées au kiosque : pour qu'il y ait toujours un lueur d'espoir...

VENDREDI 24 NOVEMBRE, 21h :
Nous apprenons à l'instant (vendredi 21h) que l'OFPRA a dit NON. La famille RABA risque l'expulsion vers le Kosovo, avec tout le cortège de desepoir et de violence que cela représente pour elle.
Leur sort est entre les mains de M. Lamy, préfet de Haute Saône et de M. Sarkozy, ministre de l'intérieur qui ont entre leurs mains droit de vie sur la petite famille.
Plus que jamais, nous devons faire pression et dénoncer l'attitude lourde de conséquences qui consisterait à les expulser !
Le rassemblement de samedi 25 novembre est à 10h au niveau du kiosque au quartier des Capucins à Gray, à l'appel du Comité de soutien "Non aux expulsions", de la LDH et de RESF.
Les femmes du quartier ont été aujourd'hui voir le curé de Gray, celui-ci a assuré de sa totale solidarité avec leur action et leur a donné 20 bougies (15 grandes et 5 petites). Elles seront placées sous le kiosque des Capucins.
50 signatures supplémentaires reccueillies aujourd'hui encore...

VENDREDI 24 NOVEMBRE, 18h :
A ce jour un habitant sur deux du quartier des Capucins a signé la pétition. Des mamans et des habitants du quartier vont aller s'inscrire sur les listes électorales. L'opération "minibus" :
Le minibus est arrivé au centre de rétention de Lyon saint exupéry vers 11h. 5 habitant(e)s du quartier des capucins ont pu rendre visite avant midi à la famille Raba (d'abord 2 puis 3). Pas de photo hélas puisque c'est interdit, mais une grosse bouffée d'oxygène. Cette après midi, les 4 autres "messagers" de Gray ont été à leur tour voir les Raba. La police du centre n'a pas autorisé la délégation à donner tous les jouets et a demandé de choisir entre jouets ou dessins ! Cela pour rappeler que le cebntre est aussi une sorte de prison ? Les gamins pleuraient. Le plus grand essayait de retenir ses larmes. C'est terrible pour eux. Le Grand demande à sa maman "pourquoi on est là ?" et la maman ne sait quelle explication donner à son fils ! Les parents sont de plus en plus inquiets. Ils attendaient avec impatience et grande inquiétude la décision de l'OFPRA (qui fut négative).
Le centre de rétention... Le midi, la délégation a mangé sur le parking. sous les "yeux" des caméras qui tournent et surveillent. A coté, il existe un episte spéciale qui conduit directement du centre de rétention à l'aéroport vers la zone de logistique. L'architecture a été conçue spécialement pour virer les gens sans que personne ne le sache.
Voir les photos de la famille Raba au centre de rétention de Lyon Saint Exupéry (prises vendredi 24 novembre)
La délégation est rentrée, fatiguée, horrifiée et assomée par ce qu'elle a vue là-bas.
"CE VENDREDI 24 NOVEMBRE, UN MINIBUS EST PARTI DE GRAY POUR LYON SAINT EXUPERY AVEC DES PARENTS DU QUARTIER DES CAPUCINS QUI EMMENERONT DES SACS DE JOUETS, DES DOUCEURS ET DES LIVRES POUR LES PETITS !!!!
Le minibus est parti vers 8h30 avec 9 habitants du quartier. Nous avons emmené également des photos des autres enfants de l'école, ainsi que des dessins faits par les enfants"
Gulcan

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Sun 3 Dec - 11:34

JEUDI 23 NOVEMBRE :
DES CE MATIN DES CHAISES VIDES ONT ETE PLACEES DEVANT LES DEUX ECOLES CONCERNEES A GRAY !
56 signatures supplémentaires.
Voir les photos de cette journée du jeudi 23 novembre.

La famille Raba en octobre dernier à Gray. Nous voulons que M. le Préfet et M. le ministre de l'Intérieur fassent revenir au plus vite les enfants dans leur classes !!!
D'autres initiatives sont en cours de préparation par les parents du quartier des Capucins de Gray, la LDH et RESF. Une manifestation serait organisée à Gray samedi matin. A suivre...
Par ailleurs, les enfants peuvent écrire ou faire des dessins pour les enfants Raba, ceux ci pourront être transmis par nos contacts sur Lyon.
Ecouter aujourd'hui (jeudi 23 novembre) le journal de Radio France Bleu Besançon (reste en ligne 15 jours) et vous pouvez aussi lire l'article de L'Est Républicain d'aujourd'hui.

MERCREDI 22 NOVEMBRE, 21h :
Une quarantaine de personnes se sont rassemblées à 14h30 devant la préfecture de Vesoul pour réclamer la libération et la régularisation de la famille Raba. Une délégation a été reçue en prefecture par le directeur de cabinet, pour demander également la régularisation des autres familles sans papier de Haute-Saône.
Les représentants de la prefecture ont été plus aimable cette fois-ci. La discussion a été correcte.
Une interview de Patrice Muzard a été faite par la radio RCF.
50 signatures supplémentaires signées pour les Raba devant la prefecture, et 50 dans un train.
170 euros ont été collectés hier par les parents d'élèves du quartier des Capucins. Cet argent servira aux visites, à la famille Raba.
Voir article dans les pages régions de l'Est Républicain d'aujourd'hui.

MARDI 21 NOVEMBRE, 21h :
A partir de 16h30, nous étions une centaine à nous être rassemblés au kiosque du quartier des Capucins à Gray (60 selon les 2 agents RG présents !), parents d'élèves, voisins, élus de Gray ou des environs, militant(e)s delaLDH,duRESF, ou d'autres organisations, pour réclamer la libération de la famille Raba, arrêtée au petit matin jeudi dernier et conduite au centre de rétention de Lyon Saint Exupéry. Traumatisés par ces chaises vides à l'école, nos enfants nous demandentsi euxaussi, ils vont être arrêtés s'ils n'ont plus de papiers. La place des enfants n'est pas dans ce qui s'apparenteà une prison mais ici, à Gray,pourqu'ilspuissentaller à l'école avec leurs petits camarades.
Deslettresontété signées par les nombreuses personnes présentes.100pétitions ont été signées. Un rassemblement est prévu mercredi 22 novembre à 14h30 devant la préfecturedeVesoul.
Del'argentaétécollectépourlafamilleRaba.Prendrecontact avec PatriceMuzard(Gray) pour cette action de solidarité.Tel : 06 84 17 87 78
Ecouter les informations diffusées par Radio France Bleue.

LUNDI 20 NOVEMBRE, 16h30 :
Compte rendu de la visite de la délégation de Haute Saone venue spécialement voir la famille RABA au centre de rétention de Lyon :
Ambiance presque comme dans une prison : barbelés, caméras partout, même si on s'en doute les vrais prisons sont pires, et ici au moins, les gens peuvent discuter entre eux et prennent leur repas en commun. Rencontre dans une petite pièce exigue. Une petite délégation s'est rendue de Gray (Haute Saône) jusqu'à Lyon : elle comprenait Patrice Muzard (Cgt Gray), Simone Vermot (LDH), ainsi que le frère de Youssouf Raba et son épouse. Ils sont entré dans le centre de rétention accompagnés d'une dame deRESF Lyon vers 14h15 et en sont sortis après avoir passé une heure avec la famille RABA pour les aider à remplir des papiers pour leur dossier. Sortie du centre vers 16h.
Le centre de rétention, parlons en ! 7 enfants mineurs y sont "hébergés" actuellement : pour les trois enfants RABA, ce n'est pas rigolo du tout. Même si les repas doivent être corrects, la délégation leur a donné des yaourts, du lait, en particulier à cause des enfants...Les expulsés n'ont pas la possibilité d'avoir toutes leurs affaires avec eux : la police ne s'en occupe pas et c'est aux proches de s'endébrouiller. Le grand (qui devrait être avec ses petits camarades de l'école Moïse Lévy deGray,en CE1 et non emprisonné) montrait qu'ilsavait lire en Français. En effet, la dame de Resf lui avait apporté un livre de coloriage : il lui a lu les lignes quiétait en basde chaque page pour montrer qu'il savait bien lire. Les petits de 3 ans et de 4 ans qui devraient eux être à l'écolematernelledu quartier des Capucins à Gray sont dans cet universquasi-carcéral.ilsontquand même droit à une salle de jeu, "une heure par jour"plaisante quelqu'un (humour noir pour arracher un sourire sur un visage triste).
Leur place n'est pas danscequis'apparenteà une prison ! Leur placeest à Gray !

SAMEDI 18 NOVEMBRE, 18h :
Le Tribunal a confirmé la rétention pour 15jours. Un article dans l'Est aujourd'hui.

VENDREDI17 NOVEMBRE, 12h :
Les parents d'élèves de l'école ont rédigé une lettre au préfetsignéepar tous les parents (voir cette lettre) et un tract pour appeler au rassemblement à Vesoul tout-à-l'heure (voir document PDF joint en bas de la page).Unarticle sur la famille raba dans l'Est Républicain aujourd'huidu vendredi. Voir également l'ancien article (octobre) qui parlait de la mobilisation à Gray.
570 signatures signées à ce jour.

VENDREDI 17 NOVEMBRE, 10h30 :
La famille RABA est toujours au centre de rétentionde Lyon (l'avion sera parti sans eux). Ils remercient tous les gens qui se mobilisent en Haute Saone et ailleurs, et qui envoient des messages aux autorités.
Ils passent demain à 10h au tribunal (Lyon) pour tenter d'obtenir une assignation à résidence. Ils tachent de constituer leur dossiers en urgence pour un ré-examen.
Un rassemblement a eu lieu ce matin devant l'école au quartier des capucins à Gray (une cinquantaine de personnes).
Ce soir à 17h un rassemblement est prévu devant la prefecture à Vesoul avec demande de rencontrer le préfet pour obtenir leur libération et leur régularisation.

NUIT DU JEUDI 16 AU VENDREDI 17 NOVEMBRE :
Au téléphone nuit du 1- au 17 novembre : M. Jousef Raba, sa femme Shpresa Raba et leurs trois petits Qirim, 7 ans Dashnor, 4 ans et Dashrujé, 3 ans.
Ils pleuraient (très dur émotionnellement). Ont très peur. Les enfants sont traumatisés, pleurent. Voilà l'horreuir encore que sarkozy fait vivre à une famille (pourtantquicorrespondait aux "critères", les 2 derniers st nés enfrance etc...) en plus risques terribles au retourdans un pays ou ils ne connaissent plus d'amis -(ça fait 5 ans qu'ils l'ont quitté !!)
La police est venu les chercher à Gray (Haute Saone, 70) ce matin chez eux (jeudi matin au moment du p'tit dej pour ne pas avoir à faire le sale boulot d'arreter des gamins à l'école, les Raba ne s'y attendaient pas) à 7h30 , ensuite entre 9h30et 12h transféré sur le CDR de Lyon St Ex.
Demain matin ils ont tellement peur qu'on les mettent de force dans l'avion avecles petits qui comme leur parents vivent un veritable cauchemar.
ils lancent un cri , un appel au secours ! Nous sommes ecoeurés par la violence du ministre de l'intérieur et du préfet de Haute Saone.

Rappel de l'historique :
Monsieur et Madame RABA sont arrivés en France le 9 novembre 2001. Plusieurs demandes d'asile ont été rejettées. Ils ont 3 enfants de 3, 4 et 7 ans dont deux sont nés en France. Ils sont tous scolarisés. Les deux plus jeunes à l'école maternelle "les capucins" le plus grand en CE1 au groupe scolaire "Moïse Levy" à GRAY (70100).
Pour compléter l'histoire de la famille RABA, il faut ajouter que les 5 frères et les deux soeurs de monsieur RABA sont tous réfugiés politiques, 4 en France, 1 en Suisse, 1en Autriche et 1 en Suède.
Monsieur et madame RABA ont subi des violences très graves du fait du refus de monsieur RABA de participer avec l'UCK à des expéditions visant à brûler des villages serbes. Ces éléments de l'UCK font aujourd'hui partie de la police du Kosovo.
Cette famille fait l'objet d'un arrêté de reconduite à la frontière confirmé par le tribunal administratif.
Ils avaient présentés une demande de régularisation sur la base de la circulaire Sarkozyquin'a jamais reçu de réponse.
Un départ était prévu demain vendredi 17 novembre à 10heures15 de Roissy.
CONTINUEZ DE VOUS MOBILISER AFIN D'EMPECHER LE PIRE !
Envoyez des messages de protestationaux autorités : exemple de courrier type (à adapter suivant le destinataire !) plus bas.
Plus d'infos : http://www.educationsansfrontieres.org/article.php3 ?id_article=2617
Adresses e-mail et coordonnes :
COURRIER TYPE :
MonsieurlePrefet
Monsieur et Madame RABA,originaires du Kosovo, sont arrives en Francele 9 novembre 2001. Ils ont fait plusieurs demandes d'asile qui ont ete rejetees. Ils ont 3 enfants de 3, 4 et 7 ans dont deux sont nes en France. Ils sont tous scolarises. Les deux plus jeunes sont scolarises à l'ecole maternelle Les Capucins, leplus grandest en CE1 au groupe scolaire Moïse Levy à GRAY (70 100).
Cette famille fait l'objet d'un arrete de reconduite à la frontiere confirme par le tribunal administratif.
Ils avaient presentes une demande de regularisation sur la base de la circulaire Sarkozy qui n'a jamais reçu de reponse de vos services.
Les cinq freres et les deux soeurs de Monsieur RABA sonttous refugies politiques, 4 en France, 1 en Suisse, 1 en Autriche et1 en Suede.
Monsieuret Madame RABA ont subi des violences tres graves du fait du refus de Monsieur RABA de participer avec l'UCK à des expeditions visant à bruler des villages serbes. Ces elements de l'UCK font aujourd'hui partie de la police du Kosovo. Aussi le retour de cette famille au Kosovo est vraiment extremement risque et dangereux.
Patrie des Droits de l'Homme, la France doit rester le pays d'asile dont a besoin cette famille en la prenant sous sa protection, elle qui a fui les violences d'un pays qui n'a su la proteger.
La France, signataire de la Convention internationale des Droits de l'Enfant, doit permettre à ces 3 enfants de vivre dignement dans un pays qui saura continuer à les accueillir.
Monsieur le prefet, je fais appel à votre humanite pour annuler l'Arrete Prefectoral de Reconduite à la Frontiere et examiner à nouveau ce dossier afin que la situation de cette famille soit regularisee.
Soyez assure, Monsieur le Prefet, de mon profond attachement aux droits et valeurs republicaines qui doivent continuer à enrichir ce pays.
etc etc
Merci de rester courtois dans vos courriers.

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Mon 4 Dec - 11:00

http://www.leputois.com/




_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Tue 5 Dec - 20:05

Après 20 jours de rétention et l’échec d’une première tentative d’expulsion particulièrement violente de la famille Raba, le ministre de la chasse à l’enfant récidive : il se prépare à chasser les parents et les enfants sur un avion militaire pour une destination où le pire les attend peut-être.

On ne dispose plus que de quelques heures pour tenter de sauver la famille RABA et ses trois enfants (Qirim 7, Dashnor 4 et Dashrujé 3 ans). Il s’agit d’une famille Kosovare qui a refusé de participer à des exactions anti-serbes à la fin de la guerre du Kosovo et qui, depuis est persécutée par les anciens de l’UCK devenus policiers. La menace sur leur vie est très réelle en cas de retour au pays. Ils ont demandé le statut de réfugié en 2001. Tout les frères et sœurs de M. Raba l’ont obtenu, pas eux.

Le 17 novembre, ils étaient arrêtés à Gray, petite ville de Haute-Saône où ils s’étaient établis et où les enfants étaient scolarisés. Le 2 décembre après 17 jours dans les horreurs de la République que sont les centres de rétention, ils étaient expédiés sur Paris en vue de leur expulsion sur Pristina. Deux passagers du vol Lyon Paris, (dont un élu du Conseil régional) qui exprimaient leur opinion sur le spectacle qu’Air France leur mettait sous les yeux étaient, plaqués au sol et menottés avant d’être mis en garde à vue.

A Roissy, en voyant l’avion qui devait les faire disparaître, Madame Raba s’est débattue avec l’énergie du désespoir tandis que son mari était maintenu saucissonné et bâillonné dans une autre voiture avec ses enfants. Outré de ce qu’il voyait, le commandant de bord a refusé l’embarquement.

Ce matin, 5 décembre, les Raba étaient présentés à la cour d’appel du juge des libertés qui a décidé de les maintenir 5 jours de plus en rétention, ouvrant ainsi la voie à une expulsion quasi certaine : la préfecture de Haute-Saône a fait savoir qu’ils seraient montés dans un avion militaire venu de Villacoublay mercredi 6 décembre à 10h15. Bien sûr, rien ne garantit que la police aux frontières et le préfet ne mentent pas.

A l’heure où nous écrivons, au lieu d’être ramenée au centre de rétention de Lyon comme le prétendait la police, la famille a disparu. Selon certaines rumeurs, elle serait en route pour Toulouse, pour la couper de ses soutiens.

Le RESF appelle tous les enseignants de ce pays à consacrer quelques instants à parler des droits de l’Homme et de l’Enfant à partir de l’exemple de la famille Raba. Il appelle d’autre part les enseignants à se rassembler avec les élèves dans la cour des établissement à 10h15 (heure annoncée du décollage de la prison volante du gouvernement) afin d’avoir une pensée pour les enfants et les parents bannis. Il appelle enfin les enseignants de tous les établissements à disposer en évidence dans le hall des écoles, dans les salles de classer, dans les réfectoires et les CDI trois chaises vides portant une affichette avec le prénom et l’âge de chacun des enfants. Et ce sera ainsi à chaque fois que le ministre de la chasse à l’enfant sévira.

Les photos des enfants sont disponibles à l’adresse http://www.educationsansfrontieres.org/message.php3?id_message=430



De plus, le RESF appelle tous ceux qui le peuvent à faire connaître leurs réactions aux responsables : le préfet de Haute-Saône, le ministre de la Chasse à l’enfant, le premier ministre, le ministre des Affaires étrangères et la Minuk (afin que les Raba aient une chance d’être protégés si par malheur le gouvernement s’entêtait)



Attachés parlementaires

frederic.lefebvre@interieur.gouv.fr
constance.le-grip@interieur.gouv.fr
emilie.berger@diplomatie.gouv.fr
gael.morand@diplomatie.gouv.fr
florence.berthout@pm.gouv.fr
marion.delaigue-natali@pm.gouv.fr
laetitia.de-la-maisonneuve@pm.gouv.fr
bruno.souchon@pm.gouv.fr



Cabinets ministériels


frederic.lefebvre@interieur.gouv.fr
constance.le-grip@interieur.gouv.fr
emilie.berger@diplomatie.gouv.fr
gael.morand@diplomatie.gouv.fr
florence.berthout@pm.gouv.fr
marion.delaigue-natali@pm.gouv.fr
laetitia.de-la-maisonneuve@pm.gouv.fr
bruno.souchon@pm.gouv.fr

claude.gueant@interieur.gouv.fr
jacques.geraultt@interieur.gouv.fr

laurent.sollyt@interieur.gouv.fr






dominique.de-villepin@pm.gouv.fr
bruno.le-maire@pm.gouv.fr

michel.cadot@pm.gouv.fr



Henri-michel.comet@pm.gouv.fr

lionel.beffre@pm.gouv.fr

pierre.vimont@diplomatie.gouv.fr
frederic.dore@diplomatie.gouv.fr

christian.abrard@diplomatie.gouv.fr

emilie.berger@diplomatie.gouv.fr

michele.alliot@defense.gouv.fr

philippe.marland@defense.gouv.fr









Macedoine :
ambassadeur bernard.valero@diplomatie.gouv.fr
consul : consul@ambafrance-mk.org
ou : pierre.rannou@diplomatie.gouv.fr
Serbie:
Ambassadeur : hugues.pernet@diplomatie.gouv.fr
Consulat : ambafr_1@EUnet.yu

francis.lamy@haute-saone.pref.gouv.fr

norbert.viennot@haute-saone.pref.gouv.fr (celui qui traite les dossiers)

prefecture@haute-saone.pref.gouv.fr

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Wed 6 Dec - 19:12

Quote :
Bonjour, RESF Info,
Adresse postale : C/o EDMP 8 Impasse Crozatier 75012 Paris - www.educationsansfrontieres.org
Contact sur ce dossier : Richard Moyon 06 12 17 63 81
6 décembre 2006

AIR France KLM, 3ème entreprise mondiale du transport aérien deviendra-it-elle la compagnie qui menotte, bâillonne et matraque ses passagers ?

Quelques exemples, parmi d'autres, trop nombreux :
:Jeff Babatunde Shittu, nigérian orphelin de 19 ans a été expulsé vers Lagos, menotté et bâillonné le 30 août. Au départ du vol, ses profs, copains, amis, les élus, tous ceux qui espèrent encore bloquer l'expulsion informent les passagers de ce qui se trame à bord.
Le commandant de bord, M. Labaune, militant UMP, cadre Air France qui s'est lui-même inscrit sur le vol et a fait monter les CRS à bord pour mater les passagers. Deux d'entre eux sont interpellés, jetés au sol, menottés, débarqués et placés en garde à vue. Ils ne seront libérés que le lendemain.

Chaque jour, le vol de 16h40 pour Bamako (Mali) transporte un ou plusieurs expulsés, révoltés ou résignés, objets de la collusion entre la France et leur gouvernement. En septembre, c'est le tour des ex-squatters de Cachan, assurés par leur consulat d'être protégés et trahis à leur dernier jour de rétention.
Parmi eux Bala Keita, qui laisse en France sa femme, enceinte, ainsi que sa petite fille, et Djiré Sidy Mohammed, bâillonnés et menottés pendant toute la durée du vol.
Diadié Sylla, matraqué par la police française et hospitalisé à Bamako. Pour venir à bout des nombreux passagers qui manifestent leur soutien, provoquant un retard de plus d'une heure pour le décollage, des dizaines de CRS investissent l'avion à la demande du commandant de bord.

Le 14 septembre, le Directeur général de la police nationale, M. Michel Gaudin, adresse ses plus vives et précises félicitations à M. Jean-Cyril Spinetta, Président directeur général d'Air France KLM. Il souligne dans un courrier, le comportement exemplaire des commandants de bord qui ont assuré l'expulsion et le transport de Jeff et de Diadié Sylla, et dénonce nommément tel autre qui lui a pris la décision de ne pas embarquer N'Diaye, autre expulsé de Cachan, qui se débattait. Sans doute le commandant qui le 2 décembre a choisi de faire descendre la famille RABA sera-t-il lui aussi dénoncé à sa hiérarchie ?.
Le 2 décembre, un conseiller régional de Rhône-Alpes et un haut fonctionnaire s'indignent de voyager sur un Lyon-Paris en compagnie d'une famille kosovare expulsée. Les policiers se jettent sur eux, les débarquent, les jettent à terre, les menottent et les placent en garde à vue. Air France menace de les attaquer au civil afin de leur faire payer les indemnités de retard !

Pour dénoncer la collaboration honteuse de la direction d'Air France, et appeler les équipages à refuser de participer à ces pratiques indignes, RESF et la Ligue des Droits de l'Homme ont interpellé par lettre les commandants de bord de la compagnie.


RESF et les syndicats CGT, CFDT et SUD de la plate-forme de Roissy appellent à un rassemblement devant l'agence Air France Opéra
49 avenue de l'Opéra
jeudi 7 décembre à 17h 30
pour demander si réellement, Air France souhaite devenir la compagnie aérienne qui menotte, matraque, bâillonne et rackette ses passagers.



RAPPEL : LA POLICE AUX FRONTIERES A FAIT DISPARAITRE LA FAMILLE RABA. IMPOSSIBLE DE SAVOIR OU ELLE SE TROUVE POUR LE MOMENT. IL FAUT CONTINUER A PROTESTER, A HURLER SON INDIGNATION ET SON ADMIRATION POUR LE MINISTRE DE LA CHASSE A L'ENFANT QUI PEUT AJOUTER TROIS GOSSES DE PLUS (7 ANS, 4 ANS ET 3 ANS° A SON TABLEAU DE CHASSE.

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Wed 6 Dec - 19:13

Quote :
MESSAGE du RESEAU EDUCATION sans FRONTIERES (sans logo )
TRES URGENT ET IMPORTANT


Il est confirmé que la famille RABA a été sortie du centre de rétention de TOULOUSE et soit actuellement en cours de transfert par avion gouvernemental vers ROISSY , où ils seraient embarqués sur un vol régulier ( horaire et destination précise inconnues pour l'instant )

URGENT et IMPORTANT de continuer à prendre d'assaut les mails, fax et téléphone de ces messieurs les tout puissants ordonnateurs de la chasse aux famille et aux enfants


Attachés parlementaires:
>>
>> frederic.lefebvre@interieur.gouv.fr
>> constance.le-grip@interieur.gouv.fr
>> emilie.berger@diplomatie.gouv.fr
>> gael.morand@diplomatie.gouv.fr
>> florence.berthout@pm.gouv.fr
>> marion.delaigue-natali@pm.gouv.fr
>> laetitia.de-la-maisonneuve@pm.gouv.fr
>> bruno.souchon@pm.gouv.fr
>>
>> Cabinets ministériels:
>>
>> frederic.lefebvre@interieur.gouv.fr
>> constance.le-grip@interieur.gouv.fr
>> emilie.berger@diplomatie.gouv.fr
>> gael.morand@diplomatie.gouv.fr
>> florence.berthout@pm.gouv.fr
>> marion.delaigue-natali@pm.gouv.fr
>> laetitia.de-la-maisonneuve@pm.gouv.fr
>> bruno.souchon@pm.gouv.fr
>> claude.gueant@interieur.gouv.fr
>> jacques.geraultt@interieur.gouv.fr
>>
>> laurent.sollyt@interieur.gouv.fr
>>
>>
>> dominique.de-villepin@pm.gouv.fr
>> bruno.le-maire@pm.gouv.fr
>>
>> michel.cadot@pm.gouv.fr
>>
>>
>>
>> Henri-michel.comet@pm.gouv.fr
>>
>> lionel.beffre@pm.gouv.fr
>> pierre.vimont@diplomatie.gouv.fr
>> frederic.dore@diplomatie.gouv.fr
>>
>> christian.abrard@diplomatie.gouv.fr
>>
>> emilie.berger@diplomatie.gouv.fr
>>
>> michele.alliot@defense.gouv.fr
>>
>> philippe.marland@defense.gouv.fr
>>
>> Préfecture HAUTE Saône :
>> francis.lamy@haute-saone.pref.gouv.fr
>>
>> norbert.viennot@haute-saone.pref.gouv.fr (celui qui traite les
>> dossiers)
>>
>> prefecture@haute-saone.pref.gouv.fr

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Thu 7 Dec - 17:30

Quote :
Le ministre de l'Intérieur est pris d'une rage a démentielle. Hier, il faisait expulser la famille Raba après lui avoir fait faire le tour de France en avion et en voiture : aller-retour lyon-Paris dans la journée le 2 décembre Lyon Toulouse en voiture le 4 décembre puis Toulouse Tirana le 5 en avion militaire et en principe Tirana Pristina aujourd'hui (avion attendu dans l'après-midi) avec.... une escorte de dix policiers. Un avion, un éqauipage, dix policiers mobilisé pendant deux jours pour expulser deux jeunes parents (26 et 27 ans) et leurs trois enfants de 7, 4 et 3 ans. Sans compter la débauche d'énergie, d'argent et de moyens mis en oeuvre les jours précédents !

Il est évident que pour tous ceux qui se sont impliqués dans cette affaire les choses ne vont pas en rester là. Le RESF (Lyon et Haute Saône) appelle à la constitution d'un collectif national de solidarité avec la famille Raba pour exiger son retour à Gray et, en attendant, veiller à sa sécurité au Kosovo.

Dans l'immédiat, on continue à faire savoir aux responsables ce qu'on pense de leur attitude.

D'autant que le jeune étudiant Malien de Toulouse Daïm Sidibe sera placé sur le vol Paris-Bamako de 16h40 (Charles De Gaulle 2C) aujourd'hui, dernier jour de sa rétention. Le RUSF et Sud-Etudiant (dont Daïm est militant) appellent à se rendre à Roissy pour manifester sa solidarité. Le RESF s'y associe naturellement et il appelle à dire sans détour tout le bien qu'on pense des responsables de ces expulsions. Après la chasse à l'enfant, la chasse à l'étudiant ?

Enfin, ce soir à 17h30 avenue de l'Opéro (métro Opéra) rassemblement devant l'agence Air France pour protester contre la collaboration d'Air France aux expulsions. Nous ne voulons pas qu'Air France devienne la compagnie qui matraque et menotte ses passagers !



Adresses mail de quelques personnes très importantes qui seront ravies d'avoir des nouvelles de la France d'en bas....

Attachés parlementaires:
>>
>> frederic.lefebvre@interieur.gouv.fr
>> constance.le-grip@interieur.gouv.fr
>> emilie.berger@diplomatie.gouv.fr
>> gael.morand@diplomatie.gouv.fr
>> florence.berthout@pm.gouv.fr
>> marion.delaigue-natali@pm.gouv.fr
>> laetitia.de-la-maisonneuve@pm.gouv.fr
>> bruno.souchon@pm.gouv.fr
>>
>> Cabinets ministériels:
>>
>> frederic.lefebvre@interieur.gouv.fr
>> constance.le-grip@interieur.gouv.fr
>> emilie.berger@diplomatie.gouv.fr
>> gael.morand@diplomatie.gouv.fr
>> florence.berthout@pm.gouv.fr
>> marion.delaigue-natali@pm.gouv.fr
>> laetitia.de-la-maisonneuve@pm.gouv.fr
>> bruno.souchon@pm.gouv.fr
>> claude.gueant@interieur.gouv.fr
>> jacques.geraultt@interieur.gouv.fr
>>
>> laurent.sollyt@interieur.gouv.fr
>>
>>
>> dominique.de-villepin@pm.gouv.fr
>> bruno.le-maire@pm.gouv.fr
>>
>> michel.cadot@pm.gouv.fr
>>
>>
>>
>> Henri-michel.comet@pm.gouv.fr
>>
>> lionel.beffre@pm.gouv.fr
>> pierre.vimont@diplomatie.gouv.fr
>> frederic.dore@diplomatie.gouv.fr
>>
>> christian.abrard@diplomatie.gouv.fr
>>
>> emilie.berger@diplomatie.gouv.fr
>>
>> michele.alliot@defense.gouv.fr
>>
>> philippe.marland@defense.gouv.fr
>>
>> Préfecture HAUTE Saône :
>> francis.lamy@haute-saone.pref.gouv.fr
>>
>> norbert.viennot@haute-saone.pref.gouv.fr (celui qui traite les
>> dossiers)
>>
>> prefecture@haute-saone.pref.gouv.fr

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Wed 13 Dec - 18:49

Géla et David ont été arêté jeudi 7 décembre et placés en Centre de
rétention à Lesquin.(près de Lille).
Ils sont sous la menace d'un APRF. Ils sont passés au tribunal ce matn et
ont obtenu une assignation à résidence pour vice de forme lors de leur
interpellation.
RESF5962 suit depuis longtemps le dossier. Refoulé de la circulaire du 13
juin.

Une famille en danger. Nous appelons à intervenir massivement pour la
régularisation de Gela, de David et de leurs familles.

En PJ le texte de la pétition à signer et diffuser le plus largement
possible. Merci d'envoyer la signature avec le texte. Egalemen en PJ, la
presse locale de ce dimanche.

la faxer signée à la préfecture du Nord: aux 03.20.30.52.52 et
03.20.30.57.65
pour cela on peut, via internet, utiliser un service fax gratuit: aller
sur le site:
http://www.alliancemca.com/faxgratuit.html
et suivre la procédure.

- ou de nous la renvoyer (resf5962@wanadoo.fr
<mailto:resf5962@wanadoo.fr>) et nous la transmettrons

Pour toute info complémentaire, n'hésitez pas à nous contacter

Jacques Caude
pour RESF5962 Lille



Quote :

MOBILISONS-NOUS TOUS POUR LA LIBERATION DE
GELA ET DAVID !

Géla et David ont été interpellés lors d’un contrôle policier jeudi à Lille.

TOUS DEUX SONT AUJOURD’HUI AU CENTRE DE RETENTION de LESQUIN.
Ils ont un Arrêté de Reconduite à la Frontière pour la Géorgie ( avis d’expulsion ) qui peut être appliqué à tout moment.
Géla Farzoev, 18 ans depuis août 2006, est élève au lycée Faidherbe. Or, Géla et ses parents ont fui ce pays considéré comme « démocratique », parce qu’il devenait invivable pour eux. En effet, depuis l’indépendance en 1991, la communauté Yéside est l’objet de persécutions et de comportements de rejet féroces. Tout est fait pour les faire partir.
Ils sont arrivés en 2003, et les trois enfants sont scolarisés : Géla est l’aîné ; Irina est scolarisée au collège Franklin ; Otari est en maternelle à Rollin à Mons.

David Assoev, lui aussi Yéside, a des cousins et des amis régularisés en France ; sa mère a été assassinée et son père jeté en prison après un procès arbitraire. Il cherche à construire sa vie dans un pays où les droits humains sont respectés.

Le centre de rétention de Lesquin vient de s’agrandir ; il a été reconstruit à neuf et vient d’ouvrir ses portes. IL EST UN VERITABLE SCANDALE !

CHAQUE MINUTE PASSEE DANS CE CENTRE-PRISON
QUI NE VEUT PAS DIRE SON NOM, EST INDUE !

NOUS NE POUVONS LAISSER CES JEUNES ETRE ENFERMES, NI SE FAIRE EXPULSER HONTEUSEMENT… EN NOTRE NOM !

POUR LA LIBERARTION ET LA REGULARISATION DE DAVID ET GELA ET SA FAMILLE !

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Wed 13 Dec - 18:53

Quote :
Le 10 décembre 2006


Bonjour,


Environ 200 personnes ont assisté au parrainage du 9/12 à Cran-Gevrier.
Les 13 familles, le jeune majeur et RESF adressent leurs remerciements à toutes les personnes présentes ; et plus particulièrement :
-aux élus du Conseil régional, et des mairies.
-aux 3 maires : de Cran-Gevrier, Meythet et St-Julien.
-aux parrains et marraines.

La cérémonie a souvent été teintée d’émotion, notamment lors des discours, des mots des parrains et la de chanson de clôture « Douce France » entonnée par un duo, accompagné à la guitare par Monsieur Boutry, Maire de Cran, et repris par l’assistance.

Un mot de soutien a également été prononcé pour M. et Mme Raba et leurs 3 enfants, ainsi que pour M. François Auguste vice-président du conseil régional.

Merci également aux médias présents ; les absents ont manqué un important événement civique… pourtant pas très fréquent !

Enfin, le tout s’est terminé autour d’un pot de l’amitié offert par la mairie, agrémenté de pâtisseries confectionnées par les familles et parrains.
Beaucoup d’échanges à ce moment.

Nous espérons que cette journée contribuera à faire avancer favorablement les dossiers de régularisation.

Pour RESF.

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Thu 14 Dec - 18:07

Quote :
Une famille Rom de Serbie, la famille Milan et Olgica Lakatus, devait être expulsée vers Belgrade ce matin par le vol de 9h35. Elle était depuis un mois au centre de rétention de Oissel avec Sasa, son petit garçon de 7 ans, qui depuis un mois vit en rétention au lieu de fréquenter les bancs de son école.
La préfecture s'acharne sur cette famille car elle s'est désistée de la procédure du retour volontaire quand elle a compris ce qu'on lui avait fait signer en jouant de sa mauvaise connaissance du français. De la même façon, on lui a a fait signer un désistement de toutes ses procédures de demande de titre de séjour (asile notamment) en lui disant que ca lui permettait de se maintenir sur le territoire. Un policier de la PAF s'est livré un un chantage sur les parents pour obtenir leur signature sur un formulaire utile pour que le consulat délivre un laisser passer : si vous ne signez pas, vous irez en prison et votre enfants vous sera retiré !
Elle a refusé d'embarquer ce matin, tous les trois ont été ramenés à Oissel mais ils seront à nouveau présentés à l'embarquement demain à 9h35 (Charles De Gaulle 2B), dernier jour de leur rétention !

Adresses mail de quelques personnes très importantes qui seront ravies d'avoir des nouvelles de la France d'en bas.... ( dans l'ordre d'entrée en scène : le préfet de Moselle et quelques uns de ses collaborateurs, les attachés parlementaires de quelques ministres, le ministère de l'Intérieur et Matignon)
pierre-rene.lemas@moselle.pref.gouv.fr
bernard.gonzalez@moselle.pref.gouv.fr
philippe-xavier.pimor@moselle.pref.gouv.fr
frederic.lefebvre@interieur.gouv.fr
constance.le-grip@interieur.gouv.fr
emilie.berger@diplomatie.gouv.fr
gael.morand@diplomatie.gouv.fr
florence.berthout@pm.gouv.fr
marion.delaigue-natali@pm.gouv.fr
laetitia.de-la-maisonneuve@pm.gouv.fr
bruno.souchon@pm.gouv.fr
claude.gueant@interieur.gouv.fr
jacques.gerault@interieur.gouv.fr
laurent.solly@interieur.gouv.fr
dominique.de-villepin@pm.gouv.fr
bruno.le-maire@pm.gouv.fr
michel.cadot@pm.gouv.fr
Henri-michel.comet@pm.gouv.fr
lionel.beffre@pm.gouv.fr

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Wed 20 Dec - 14:23

http://humanite.fr/journal/2006-12-19/2006-12-19-842510

http://humanite.fr/journal/2006-12-19/2006-12-19-842512

http://humanite.fr/journal/2006-12-19/2006-12-19-842505

http://humanite.fr/journal/2006-12-19/2006-12-19-842476

http://humanite.fr/journal/2006-12-19/2006-12-19-842449

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Wed 20 Dec - 18:44

Quote :
Ca y est, la chanson "Nicolas Sarkozy de Nagy Bocsa " du Putois, est en vente au format audio sur Itunes pour 0,99 cts d'euros. Les bénéfices seront reversés à RESF. Vous trouverez toutes les infos et la chanson en écoute sur le site du putois
http://www.leputois.com

avec la version Karaoké téléchargeable, pour les grands et les petits.


Et aussi, en lien sur http://www.myspace.com/leputois, découvrez la communauté musicale opposée à la politique de Nicolas Sarkozy.


Merci à tous les mails de soutiens, merci à tous ceux qui se mobilisent contre les expulsions de familles entières !






On parle de la chanson…


L'humanité Mercredi 19 Décembre 2006


événement
Un single anti-Sarkozy


Un collectif d’artistes a créé un reggae fustigeant le ministre de l’Intérieur. Il reversera ses droits à RESF.


Nicolas Sarkozy s’appuie beaucoup sur son bilan sécuritaire pour mener campagne pour l’élection présidentielle de 2007. Prenant son contre-pied, ses détracteurs utilisent aussi l’argument pour lui barrer la route de l’Élysée. Et quand le « Putois » s’en mêle, ça ne sent pas bon pour le ministre de l’Intérieur. Le groupe de musiciens et d’artistes « citoyens » est le créateur d’un reggae qui cache des paroles plus dures que la mélodie gentillette et le refrain chanté par une voix d’enfant ne le laisseraient supposer : « Il rêve d’un régime spécial/ Son appétit est tyrannique/ Mes chers amis pour ceux qui tiquent/ Gare au Karcher, gare au Flash-Ball », chante une voix trafiquée.


« Notre chanson est en soi plus importante que ceux qui l’ont faite. » Aussi, tous les collaborateurs de l’oeuvre demeureront « totalement anonymes ». Alors qui se cache derrière le « Putois » ? « Aucun parti politique, ni association », jure l’auteur. Juste un groupe « profondément opposé à la politique de Nicolas Sarkozy ». Notamment à celle d’expulsions de familles sans-papiers dont les enfants sont scolarisés en France. Le single du « Putois » donne virtuellement la parole à une petite fille victime de la circulaire de juin 2006 : « Dis-moi Nico, est-ce que c’est vrai/ Que j’vais partir très loin d’ici/ Que mes copines, tous mes amis/ J’les verrais plus jamais, jamais ». Le « Putois » a officialisé « commercialement » sa convergence de point de vue avec le Réseau Éducation sans frontières, qui coordonne la lutte contre cette loi inique. Le morceau sera bientôt disponible sur I-Tunes, et les bénéfices en seront reversés à l’association. « Parce que nous estimons qu’ils font un travail tout simplement exemplaire », explique l’auteur. Une caisse pour alimenter le combat contre « le futur "grand" vizir de la République » ?


G. M.


http://www.humanite.fr/journal/2006-12-19/2006-12-19-842450


_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
isa
+2000
+2000


Number of posts : 7075
Localisation : INDRE ET LOIRE
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Wed 20 Dec - 19:48

on rajoute celle ci ? elle est en vente? aussi?

http://www.youtube.com/watch?v=hWhsses5KKU&mode=related&search=sarkozy

flower isa

_________________
http://mixed3d.free.fr/spip/?feed=rss2
Back to top Go down
View user profile http://isaworld.free.fr/site/
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Sat 23 Dec - 13:13

Quote :
Encore une affaire abominable. Nous appelons les abonnés de la liste RESF.info à faire connaître leur sentiment aux responsables (préfet, ministres, Matignon, Elysée).
A signaler aussi, une magnifique chanson à téléchager sur le site www.leputois.com


Adresse postale : C/o EDMP 8 Impasse Crozatier 75012 Paris - educsansfrontieres@free.fr / www.educationsansfrontieres.org
Contact sur ce dossier : Brigitte Cerf 06 87 45 43 83 Joël Bidoux 06 15 39 63 60
22 décembre 2006
LA FABRIQUE DES ORPHELINS ?
LE PREFET DE SEINE ET MARNE SUR LE POINT DE COMMETTRE UNE INFAMIE SOUS LES ORDRES DU MINISTRE DE LA CHASSE A L'ENFANT.
Kemal OMEROVIC est au centre de rétention du Mesnil Amelot depuis plus de 8 jours, sous le coup d'un arrêté d'expulsion (APRF) pris par le préfet de Seine et Marne, un des plus zélés rabatteurs de Monsieur Sarkozy en matière de chasse à l'enfant, de chasse au nourrisson, de chasse aux amoureux, de chasse aux étudiants, et on en passe.
Il s'agit cette fois d'expulser un Rom bosniaque et de priver quatre enfants, plus un cinquième à naître de leur père ou de leur beau-père. En effet, père de trois enfants, beau-père d'un quatrième (fils de son actuelle compagne, né d'une première union) et futur père d'un enfant supplémentaire. En effet, Kemal OMEROVIC a eu deux enfants (Alisa et Alen) de sa première femme. Cette dernière est décédée en 1999 en Bosnie des suites d'une agression raciste. Kemal s'est enfui avec ses deux aînés en Allemagne où il a rencontré Sabina Hidanovic, son actuelle compagne. Ils ont eu un nouvel enfant ensemble, né en 2004 et Sabina est enceinte de 5 mois. Ils ont tenté de se réinstaller en Bosnie, mais les faits racistes sont têtus : chassés d'une région à l'autre, et menacés, ils ont dû fuir pour la France en juin 2005. Des membres de leur famille y ont le statut de réfugiés, qu'eux se sont pourtant vu refuser (pays sûr !). Ils sont en attente d'une réponse de la Commission de Recours de Réfugiés.

C'est donc un adulte responsable de cinq enfants dont deux (ses aînés) n'ont plus que lui au monde que le préfet de Seine-et-Marne s'apprête à expulser pour que son ministre puisse afficher ses 25 000 têtes à son tableau de chasse de l'année 2006.
S'il y a une rupture quelque part dans la politique de Monsieur Sarkozy, c'est avant tout celle avec le sens de l'humanité le plus élémentaire. Comment, en 2006, à la veille de Noël, des responsables politiques et des hauts fonctionnaires, spécialistes des discours (de préférence télévisés) sur les « valeurs de la République » et les droits de l'Homme pourraient ils priver froidement un enfant de son beau-père, trois autres de leur père sachant que deux d'entre eux sont déjà orphelins de mère !
Monsieur Sarkozy prend des airs de vierge effarouchée quand on lui parle de chasse à l'enfant. Quel autre terme propose-t-il pour le gâchis que son préfet et lui-même sont en train d'organiser ?
Ce sont les faits. Un dossier, noms, prénoms, dates et lieux est disponible sur le site du RESF.
De tels faits ne peuvent pas rester méconnus. Il est encore temps de sauver Kemal OMEROVIC, sa compagne et ses enfants.


Ministère de l'Intérieur : Standard 01 40 07 60 60 Fax 01 40 07 21 09

Directeur de Cabinet, C. GUEANT Fax 01 40 07 13 90
claude.gueant@interieur.gouv.fr
sec.gueant@interieur.gouv.fr

G. Larrivé (Conseiller chargé de l'immigration et, par ailleurs, député suppléant de M. Soisson - UMP)
sec.larrive@interieur.gouv.fr
guillaume.larrive@interieur.gouv.fr

M. Tandonnet (Conseiller chargé de l'immigration)
sec.tandonnet@interieur.gouv.fr
maxime.tandonnet@interieur.gouv.fr

Quand on n'a pas de fax : http://www.alliancemca.net/faxgratuit.html

frederic.lefebvre@interieur.gouv.fr
constance.le-grip@interieur.gouv.fr

florence.berthout@pm.gouv.fr
marion.delaigue-natali@pm.gouv.fr
laetitia.de-la-maisonneuve@pm.gouv.fr
bruno.souchon@pm.gouv.fr
claude.gueant@interieur.gouv.fr
jacques.gerault@interieur.gouv.fr
laurent.solly@interieur.gouv.fr

bruno.le-maire@pm.gouv.fr
michel.cadot@pm.gouv.fr
Henri-michel.comet@pm.gouv.fr
lionel.beffre@pm.gouv.fr



_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
alain
fondateur
fondateur


Number of posts : 22815
Localisation : Dompierre sur Veyle ,France
Registration date : 2005-04-19

PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Sun 24 Dec - 15:16

Quote :
Pendant les fêtes, les horreurs continuent. S'il semble que Karim, le jeune homosexuel algérien que le Ministère de l'Intérieur envisageait froidement de réexpédier vers son pays (où l'homosexualité est considérée comme un délit les les homosaxuels victimes de persécutions) soit tiré d'affaire : le ministre de l'Intérieur s'est engagé devant Josiane Balasko à le régulariser. Bravo aux bbordelais et à toutes celles et ceux qui se sont mobilisés pour empêcher le ministre de la chasse à l'enfant de devenir aussi celui de la chasse à l'homo. Et merci à J.B. (message perso). Voir le communiqué de l'AFP http://www.educationsansfrontieres.org/article.php3?id_article=3519
Pour le reste, les horreurs continuent.




Adresse postale : C/o EDMP 8 Impasse Crozatier 75012 Paris - educsansfrontieres@free.fr / www.educationsansfrontieres.org
Contact sur ce dossier : Anthony Jahn 06 61 98 45 18, Nathalie Fessol 06.86.38.04.15 RESF Paris 19

Communiqué du 23 décembre 2006

A la veille de Noël, le Ministre de l'Intérieur et la Préfète des Ardennes franchissent une nouvelle étape dans l'horreur.

Mélanie RASOANOSOLO, jeune maman d'origine malgache retenue en Centre de rétention Lille Lesquin en attente de son expulsion vers Madagascar, nous appelle vers 23h30 ce vendredi. Elle ne se sent pas bien, et décide d'appeler le "15" pour être soigné. Peu après, son numéro de portable ne répond plus. Le Samu confirme que Mélanie l'a contacté et que la conversation a été interrompue, sans possibilité de la rejoindre de nouveau.
Il semble que la police aurait effectivement pénétré dans sa chambre - par hasard ? - au moment même où elle parlait au SAMU. Apparemment très énervé, la police aurait confisqué son portable, en lui interdisant d'appeler le "15" mais en promettant de faire venir SOS Médecins. D'après Mélanie, enfin
jointe en fin de matinée, elle aurait vu un médecin, mais seulement 4 ou 5 heures après son appel initial au Samu.

En toute autre circonstance, cela s'appellera "non-assistance à une personne en danger". Nous craignons le pire pour elle, seule face à une administration borgne et violente.

De quel crime, de quel outrage à la société française peut-on accuser Mélanie ? Seulement d'être sans papiers, seulement d'avoir eu la volonté d'améliorer son sort en s'installant en France. De quelle justice le Ministre de l'Intérieur peut-il se réclamer ? Une justice sans limite dans la répression et la nauséabonde, et dans la circonstance électorale.

Les limites de l'acceptable sont - encore une fois - allègrement dépassé. Mais nous ne pouvons pas accepter qu'au moment même où partout dans le monde chrétien on célèbre une éthique de tolérance, de charité, d'humanité, on broie, au sens propre comme au figuré, des vies humaines avec autant
d'impunité. Avec autant de raison.

Mélanie laisse une fillette, qui n'a cessé de réclamer sa mère depuis une dizaine de jours. Et qui risque fort de ne plus la voir.

Monsieur le Ministre de l'Intérieur et Madame la Préfète des Ardennes vos lois travestissent la justice en oubliant l'humaine. Nous n'oublierons pas
la nôtre. Nous demandons, au nom de l'ensemble des valeurs qui nous anime, que Mélanie soit libérée, régularisée et laissée libre de retrouver sa fille.

Nous appelons les 20000 abonnés de la liste RESF.info à faire connaître leur sentiment aux responsables (préfète, ministres, Matignon, Elysée), ainsi
qu'à signer la pétition en ligne à http://www.educationsansfrontieres.org/article.php3?id_article=3384

Anthony Jahn, Nathalie Fessol et le Comité de soutien de l'écôle Marx Dormoy

Ministère de l'Intérieur : Standard 01 40 07 60 60 Fax 01 40 07 21 09
Directeur de Cabinet, C. GUEANT Fax 01 40 07 13 90
claude.gueant@interieur.gouv.fr
sec.gueant@interieur.gouv.fr

G. Larrivé (Conseiller chargé de l'immigration et, par ailleurs, député suppléant de M. Soisson - UMP)
sec.larrive@interieur.gouv.fr
guillaume.larrive@interieur.gouv.fr

M. Tandonnet (Conseiller chargé de l'immigration)
sec.tandonnet@interieur.gouv.fr
maxime.tandonnet@interieur.gouv.fr

Mme Delmas-Comolli, Préfète des Ardennes (la préfecture ayant ordonnant l'APRF)
1, place de la préfecture 08 011 Charleville-Mézières CEDEX
tel : 03 24 59 66 00
fax : 03 24 59 67 55
www.ardennes.pref.gouv.fr

M. Daniel Canepa, Préfet de la région Nord - Pas-de-Calais (la préfecture où se trouve Mélanie)
12-14, rue Jean sans Peur - 59039 Lille Cedex
tel : 03 20 30 59 59
fax : 03 20 30 54 16

_________________
http://mixed3d.net/
Back to top Go down
View user profile
Sponsored content




PostSubject: Re: Sans papiers ( Tchétchénie et cie)   Today at 10:00

Back to top Go down
 
Sans papiers ( Tchétchénie et cie)
View previous topic View next topic Back to top 
Page 6 of 33Go to page : Previous  1 ... 5, 6, 7 ... 19 ... 33  Next
 Similar topics
-
» Chiens loups Tchécoslovaques
» [résolu]Antivir me signale sans arrêt que j'ai un virus quand j'utilise firefox
» transferer SANS FIL la video d'un pc sur une tv
» [Résolu] Clavier sans fil faisant des siennes...
» Question sur d-Link sans fil ?

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
LouiZeForum :: La Vie / Life :: I think / donc je suis-
Jump to: